Vague de violences antiserbes au Kosovo fin avril

A LA UNE

Le week-end des 25 et 26 avril a été particulièrement difficile pour les enclaves serbes du Kosovo-Métochie comme le rapportent les humanitaires de Solidarité Kosovo.

En moins de 72 heures, trois attaques contre les biens de leurs habitants ont été recensées, à Novake, Babin Most et Crkolez.

À Novake, dans la région de Prizren, pendant que les hommes étaient aux champs, un incendie s’est déclaré dans une maison dont le propriétaire est mort récemment, et dont la veuve est absente du village actuellement. Les habitants du village n’ont rien vu aujourd’hui, mais à plusieurs reprises ces derniers jours ils ont surpris des habitants des villages voisins rôdant autour de leurs maisons, malgré le couvre-feu strict imposé par les autorités.

« Nous avons l’année dernière aidé ces villageois à acheter du matériel agricole pour leur permettre de cultiver leurs terres. En effet, les vols de bétails devenaient tellement réguliers qu’il leur était devenu impossible de continuer, et ils ont dû changer de production pour avoir une chance de pouvoir rester vivre dans leur village. Nous avons écrit un article sur ces courageux paysans, expulsés de leur village en 1999 et 2004, et qui ont décidé de revenir y vivre malgré les menaces qui pèsent sur eux. Les rencontrer a aussi été un des grands moments de notre convoi de Noël 2019 » expliquent les membres de l’ONG.

Un retour difficile au Kosovo

À Babin Most, non loin de Pristina, c’est tout le pauvre matériel agricole d’un père de trois enfants qui a disparu dans la nuit.

La famille Petrovic survivait difficilement de quelques aides et du travail d’un bout de terre. Cette famille est revenue vivre au Kosovo-Métochie il y a quelques années. Depuis son retour, elle a déjà subi un vol de ce genre, dont les auteurs n’ont toujours pas été retrouvés.

Enfin, dans la nuit de dimanche à lundi, c’est dans la petite enclave serbe de Crkolez que deux vols ont été signalés : une voiture et un taureau.

Avant 1999, 220 Serbes vivaient à Crkolez. Aujourd’hui, ils sont 83, dont 14 enfants, à vivre dans ce tout petit village isolé dans une région particulièrement hostile. Aux alentours du village, de nombreux monuments en l’honneur de l’UCK sont érigés, au bord des routes, dans les villages.

Ces vols sont hélas fréquents dans cette enclave et deux autres proches, celles de Banja et de Suvo Grlo. À Crkolez, en 2018, huit vaches avaient été volées en une seule nuit. À Banja, la même année, les vols ont été si nombreux que les paysans se sont relayés tout l’hiver pour dormir dans les granges…

Photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2020, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine – V

.
- Je soutiens BREIZH-INFO - spot_img

Congrès LR : Éric Ciotti accueille sa qualification « avec beaucoup de bonheur et une immense joie »

Valérie Pécresse et Eric Ciotti sont les deux candidats qualifiés pour le second tour du Congrès LR. Lors du Congrès...

Documentaire CNews : « Éric Zemmour, le dynamiteur »

Documentaire CNews : « Éric Zemmour, le dynamiteur » https://www.dailymotion.com/video/x8601lb Crédit photo : DR  Breizh-info.com, 2021, dépêches libres de copie et de...

Articles liés