Le coronavirus est-il vraiment sans danger pour les enfants ?

A LA UNE

De la belle aube au triste soir. La tragédie d’une famille française en Algérie [Interview]

Il n’est pas de vie qui ne soit inextricablement mêlée à notre histoire collective. Le livre De la belle...

« My life in loyalism ». Acteur majeur des Accords du Vendredi Saint, Billy Hutchinson évoque son engagement unioniste/loyaliste en Irlande du Nord [Interview]

Les éditions irlandaises Merrion Press ont sorti récemment un livre intitulé « My life in loyalism » signé Billy Hutchinson. Si les...

Yves Chauvel (La Bretagne en héritage) : « L’argent de la Région doit aller en priorité voire intégralement aux associations qui promeuvent la Bretagne...

Alors que Le Télégramme publiait récemment les résultats d'un sondage sur les élections régionales à venir, nous n'y avons...

Thierry Burlot (Nous la Bretagne) : « Les Bretonnes et Bretons furent probablement celles et ceux qui furent les plus migrants il y a...

Alors qu'un sondage Odoxa-Le Télégramme donne la liste Nous la Bretagne de Thierry Burlot, investit par LREM, en tête...

Depuis quelques jours, alors que les écoles rouvrent petit à petit en France, plusieurs pays rapportent des cas d’enfants hospitalisés à la suite de symptômes proches de ceux de la maladie de Kawasaki, une maladie rare qui affecte essentiellement les jeunes enfants. Certains spécialistes pensent qu’il existe un lien avec le virus responsable du Covid-19.

Coronavirus : des cas exceptionnels ?

Quelle est la gravité de la maladie du Covid-19 chez les enfants ? Quel est le niveau d’infection chez eux ? Depuis le début de l’épidémie de Covid-19 en France, les informations s’accumulent et s’annulent sur le danger que pourrait représenter le coronavirus chez les enfants.

Dans l’ensemble, nombreux ont été les spécialistes à expliquer que la maladie était relativement bénigne pour les enfants, que ces derniers étaient avant tout des « porteurs sains » et que les cas graves étaient particulièrement rares voire exceptionnels.

« Les formes critiques de la maladie chez les enfants semblent très rares (autour de 1% du total) Seule une poignée de cas de décès a été rapportée », indiquait ainsi le site Don’t Forget The Bubbles, site britannique spécialisé dans la pédiatrie. Dans un communiqué commun de l’Association française de pédiatrie ambulatoire (AFPA) et du Groupe de pathologie infectieuse pédiatrique (GPIP), les pédiatres s’étaient même prononcés en faveur d’un retour à l’école le 11 mai, mettant en avant que « ce virus et cette maladie (du Covid-19) épargnent en grande partie les enfants ».

Premier décès en France

Sauf que… Voilà deux semaines que plusieurs pays comme les États-Unis, la France, le Royaume-Uni, l’Italie ou encore l’Espagne signalent des cas d’enfants touchés par une maladie inflammatoire aux symptômes proches d’une affection rare, la maladie de Kawasaki. Une maladie décrite pour la première fois au Japon en 1967 et caractérisée par une forte fièvre, des douleurs abdominales et troubles digestifs, une éruption cutanée, suivis dans certains cas d’une défaillance cardiaque.

Pour la première fois en France, un enfant de neuf ans est d’ailleurs mort de cette maladie ce vendredi 15 mai. Selon le professeur Fabrice Michel, chef du service de réanimation pédiatrique de La Timone à Marseille, cité par 20 minutes, « l’enfant, décédé d’une « atteinte neurologique liée à un arrêt cardiaque », avait « une sérologie montrant qu’il avait été en contact » avec le coronavirus, mais n’avait pas développé les syndromes du Covid-19 ».

« Nous devrions vraiment faire très attention »

La semaine dernière, dans l’État de New York, un enfant de 5 ans est également décédé des suites d’une maladie inflammatoire proche de celle de la maladie de Kawasaki. Dans le seul État de New York, 73 cas de tels symptômes ont été recensés chez des enfants vendredi 8 mai.

Au Royaume-Uni, un adolescent de 14 ans sans pathologie sous-jacente est également décédé de cette maladie inflammatoire, probablement liée au coronavirus, selon son équipe médicale, citée notamment par la revue The Lancet.

Alors coronavirus responsable ou pas ? Dans une déclaration du 12 mai dernier, l’immunologiste Anthony Fauci, a mis en garde : « Nous ne savons pas tout sur ce virus, et nous devrions vraiment faire très attention, particulièrement au sujet des enfants, Il faut être prudent à l’heure de penser que les enfants sont complètement immunes à ses effets nocifs ».

AK

Crédit photo : Pixabay (Pixabay License/Sasint)
[cc] Breizh-info.com, 2020, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO -

Michel Onfray : « Quand des jeunes tirent à bout portant sur un policier, quand des quartiers font sécession, cela s’apparente à une guerre...

Michel Onfray : « Quand des jeunes tirent à bout portant sur un policier, quand des quartiers font sécession,...

Eric Zemmour : « Il y a des attaques de pompiers, de policiers, de médecins, d’infirmières,… parce qu’ils symbolisent la France »

Eric Zemmour : « Il y a des attaques de pompiers, de policiers, de médecins, d’infirmières,… parce qu’ils symbolisent...

Articles liés

Alternative au vaccin Covid-19. La biotech nantaise Xenothera annonce une précommande de la France pour son traitement

Il aura fallu du temps pour que l'Etat se décide ! La biotech nantaise Xenothera, créée en 2014, a annoncé mardi 11 mai avoir...

Covid-19 : la fin du début ou le début de la fin de l’état d’urgence ?

A la Une de cette édition, retour sur l’actualité du Covid. Alors que la réouverture des terrasses se confirme pour le 19 mai prochain,...

Les enfants, cible de choix du marketing

Nouvel épisode des dessous de l'oligarchie. Dans le monde capitaliste tout repose sur l'acheteur. Sans acheteurs pas de vente et donc pas de profits. Aussi...

Covid-19. « Se vacciner pour protéger les autres ». A quand une grande vaccination contre l’immigration de masse ? [L’Agora]

L’argument pour faire que les Français se vaccinent en masse contre le Covid-19 est, outre le fait de retrouver les libertés que les autorités...