Arzon (56). Une pétition pour sauver le bâtiment de l’école du Graniol

A LA UNE

Napoléon : « Ma vie est un roman »

Ce mot, peut-être apocryphe, ne manque pas, de toute façon, de justesse. C’est d’ailleurs pourquoi Napoléon Bonaparte a autant...

Brest. Une semaine « brûlante » dans les quartiers « sensibles » de Pontanézen et Bellevue

Brest a été le théâtre de plusieurs épisodes de violence urbaine, dans les quartiers de Pontanézen et de Bellevue,...

Il y a 100 ans était fondée l’Irlande du Nord. Quelle histoire ? Quel avenir ? Explications et sondage.

Ce 3 mai 2021, l'Irlande du Nord fête les 100 ans de sa création. Entité britannique, la province britannique...

La Bretagne, région française la plus impliquée dans la traite des Noirs ?

Des Bretons ont joué un rôle massif dans le commerce des esclaves, un business florissant de l'époque des Lumières....

Un livre sur les trois épurations dans l’armée française entre 1940 et 1966 [Interview]

André Bourachot et Henri Ortholan sont deux officiers de l’armée de terre, un général en 2ème section et un...

« Sauvez notre école, Monsieur le Maire ! » voici le cri du cœur lancé par Magali, ancienne élève de l’école Notre-Dame du Graniol située à Arzon. Un projet de construction d’un EHPAD menace l’ancienne école qui risque d’être totalement détruite. 

Elle en appelle au maire d’Arzon afin que le bâtiment soit conservé.

« Vous avez décidé de construire un Ephad au Graniol. Ce n’est pas ce projet que nous dénonçons puisqu’il est nécessaire d’avoir à Arzon un établissement plus moderne pour accueillir nos anciens. Mais, hélas, pour implanter cette structure, vous avez fait le choix de détruire l’école Notre-Dame. » lance Magali dans son texte.

Cette école fait partie de l’histoire d’Arzon, le bâtiment fait partie du patrimoine de la ville : « Des générations se sont succédé. Nous y avons tous travaillé, ri, pleuré, chahuté, triché, joué, et partagé tant et tant de souvenirs. À notre niveau, nous avons fait Arzon ! Et vous choisissez de faire table rase de ces 80 années ! »

Pour Magali, il est encore temps de revenir sur cette décision de détruire ce bâtiment, « vestige, spécifiquement arzonnais, d’un passé prospère, heureux. » Il est, selon elle, possible de le transformer pour en faire un EHPAD et ainsi garder cette façade emblématique de la ville.

« Sauvez notre école, Monsieur le Maire, sauvez votre école ! » conclut Magali.

 À ce jour, plus de 200 personnes ont signé la pétition mais tous attendent toujours une réponse.

Photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2020, dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine – V

.
- Je soutiens BREIZH-INFO -

Natalité en crise : pas de baby-boom spécial Covid

Au sommaire : Actualités des parents : pas de baby-boom spécial Covid Consommation : anniversaire pour vos enfants, pourquoi...

Seule boxeuse professionnelle en Bretagne, elle rêve de décrocher un titre de championne de France

Seule boxeuse professionnelle en Bretagne, la guingampaise Sandra Morcet va enfin pouvoir disputer son combat pour le titre de...

Articles liés

Div skol dre soubidigezh e Korsika e miz gwengolo

Embannet eo bet disadorn dremenet gant ar gevredigezh Scola Corsa : e miz gwengolo a zeu e vo digoret div skol dre soubidigezh e Korsika....

François Xavier Clément : « La formation des professeurs depuis plusieurs décennies s’est dégradée sur le plan disciplinaire »

En matière d’éducation, peu de personnes allient la pratique et la capacité à la théoriser — pour le meilleur — comme François-Xavier Clément, ancien...

Tyrannie sanitaire. La liste des professions autorisées à emmener leurs enfants à l’école la semaine du 5 avril

Voici la liste des professions autorisées à emmener leurs enfants à l’école la semaine du 5 avril telle qu’elle a été transmise par la...

Écoles fermées pendant 3 semaines : des parents réagissent à Nantes

C'est le sujet de conversation devant les écoles à Nantes : la fermeture des écoles pendant trois semaines. Impressions recueillies dans une école de...