Nantes. Au moins 15 fusillades depuis le début de l’année

A LA UNE

Bretagne. 6 à 11% de prénoms musulmans selon les départements attribués en 2019

L’INSEE a publié comme chaque année les chiffres de l’État Civil relatifs aux prénoms attribués aux enfants nés en...

La nature comme socle. Retour sur le VIIe Colloque de l’Institut Iliade (1/2)

Le 19 septembre dernier, à Paris, s’est tenu le colloque annuel de l’Institut Iliade sur le thème « La...

Charles de Meyer (SOS Chrétiens d’Orient) : « Les pigistes de Mediapart nous désignent comme des cibles aux islamistes »

Nous nous étions faits écho de l'article entièrement à charge du journal Mediapart, commande visant l'ONG SOS Chrétiens d'Orient,...

Le RN en tête aux Régionales en Bretagne. Un sondage LREM pour faire peur ?

 La République en Marche (LREM) a fait réaliser - et volontairement fuiter semble-t-il - un sondage sur les intentions...

« L’immigration est une chance pour la France » : 40 ans déjà

« L’immigration est une chance pour la France » : le plus souvent, de nos jours, cette formule est utilisée par antiphrase,...

Pendant le confinement, les règlements de comptes entre gangs de la drogue n’ont cessé. Entre raréfaction de la ressource – les livraisons de shit entre le Maroc et l’Espagne sont suspendues – hausse des prix au détail et baisse des revenus des clients à cause de l’arrêt de l’économie, les raisons objectives sont réunies pour que les règlements de comptes continuent.

Le 19 avril, rue Paul Nassivet à Beaulieu – non loin des points de deal de l’allée Alain Gerbault, tout près de l’hôtel de Région – plusieurs coups de feu ont été entendus vers 18 heures. Les riverains ont aussi vu une Modus marron quitter précipitamment les lieux, la lunette arrière brisée. 

Le 22 avril vers 20h30, 3 rue du Québec – encore un point de deal très connu devant lequel il y a déjà eu des rixes et des fusillades – une rixe a réuni une quinzaine de personnes. En fin de bagarre, deux hommes de 26 et 29 ans connus des services de l’ordre ont été blessés par balle au genou et à la cheville. La police en arrivant a trouvé un étui de 9 mm percuté. Selon l’enquête, la rixe serait partie d’un différend au sujet d’un trafic d’armes en lien avec le trafic de drogue.

Selon des chiffres du DDSP 44 communiqués à nos confrères d’Ouest-France, du 1er janvier au 22 avril, comptant la fusillade du jour, il y a eu à Nantes 13 fusillades pour 11 blessés – généralement légers. Sur la même période en 2019, il y a eu 17 fusillades, 20 blessés – principalement légers aussi – et 1 mort (le serveur de la chicha rue Saint-Clément suite à une balle perdue).

Cependant, selon nos informations, ce comptage ne prendrait pas en compte les coups de feu isolés – notamment quand les délinquants des quartiers essaient leurs armes, et ceux qui sont régulièrement entendus dans les camps des gens du voyage, notamment sous le pont de Cheviré (la Janvraie). Seuls rentreraient en compte les fusillades liées au trafic de drogue et aux règlements de comptes entre gangs.

Cependant le compteur des fusillades ne s’est pas arrêté là. Le 29 avril, un homme de 35 ans a été blessé par balle aux fesses route de la Chapelle sur Erdre, au Chêne des Anglais – près de points de deal connus là encore. Deux jeunes majeurs et un mineur de 17 ans ont été interpellés rue des Renards, avec une arme de poing dans leur véhicule ; à proximité, un fusil d’assaut calibre 12.7 a été saisi par la police, mais est sans lien avec la fusillade. C’est la 14e fusillade de l’année.

Suite à ces arrestations, dans la nuit du 3 au 4 mai, trois silhouettes se sont approchées de deux caméras de la Ville plantées sur des mats rue Samuel de Champlain, au Chêne des Anglais – tout près des points de deal et du lieu de la fusillade du 29 avril – et les ont mis hors service en tirant dessus. C’est la 15e fusillade de l’année.

Un riverain qui habite route de Sainte-Luce à la Bottière, un quartier dit « sensible » à l’est de Nantes, nous signale par ailleurs une série de coups de feu dans la nuit du 9 au 10 mai. « Il y a eu d’abord six, puis quatre coups de feu, avec deux armes différentes, ça m’a réveillé vers 3 heures du matin. Ce qui est curieux, c’est que dans le quartier pendant quatre jours on a vu une Mercedes cabriolet jaune qui tournait à grande vitesse, avec deux arabes dedans, puis on ne l’a plus vue depuis dimanche ». Selon nos informations, cette voiture, recherchée en zone gendarmerie, serait liée au trafic de drogue.

Par ailleurs le conducteur qui avait forcé un barrage de police route de Pornic le dimanche de Pâques a fini par être arrêté. Il avait réussi à fuir en traversant le pont de Cheviré en voiture, un pneu crevé et deux balles dans le moteur, puis en se réfugiant dans un camp de gens du voyage à la Janvraie, sur la rive nord. Selon nos informations, il s’agirait d’un nord-africain en relation d’affaires avec les gens du voyage… ce qui ne l’a pas empêché de devoir payer une forte somme d’argent pour le « droit d’asile » dans le camp des gens du voyage. Il n’y a pas de petit profit…

Louis Moulin

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2020, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

Les derniers articles

Un délinquant multicarte arrêté pour 12 vols, détention d’armes et stupéfiants à Nantes

Un délinquant récidiviste a été arrêté récemment pour 12 vols commis à l’est de Nantes entre le 25 août...

Chevaux mutilés et tués : ils organisent la résistance

Depuis 2018, des attaques barbares de chevaux ont lieu dans toute la France : yeux arrachés, découpe de l'oreille...

“Eloge de la Force”, Laurent Obertone au micro d’André Bercoff

Eloge de la Force. Le nouveau livre de Laurent Obertone vient de sortir (il nous en avait parlé ici). Il était l'invité d'André Bercoff. Crédit...

Frédéric Rouvillois : La pensée dangereuse et glaçante de Macron

Le professeur de droit public, Frédéric Rouvillois, publie un ouvrage essentiel pour comprendre la pensée profonde d'Emmanuel Macron et de ses soutiens :"liquidation". Macron...

Rennes. Alerte renforcée : quelles nouvelles contraintes sanitaires ?

La situation se complique à Rennes concernant les mesures liées au Covid-19. La ville vient de passer en zone d'alerte renforcée. Avec des implications...

Gilles-William Goldnadel : « Je vis l’immigration comme un drame, comme une invasion. »

Gilles-William Goldnadel : « Je vis l'immigration comme un drame, comme une invasion. » https://www.youtube.com/watch?v=_REVVTRcmEw Crédit photo : DR  Breizh-info.com, 2020, dépêches libres de copie et de...

LA QUOTIDIENNE

Recevez chaque matin dans votre boîte mail la Quotidienne de BREIZH-INFO

- Pour soutenir BREIZH-INFO et l'info sans filtre -

Autres articles

- Pour nous soutenir -