Irlande. Explosion du nombre de personnes cherchant de l’aide pour soigner leur dépendance pendant la pandémie de coronavirus

A LA UNE

Santé. Le rhume des foins empoisonne la vie de plus en plus de Français

Rhume persistant, yeux rouges et larmoyants, éternuements… l'omniprésence du Covid-19 dans l'actualité ne doit pas faire oublier que le...

Michel Maffesoli (L’Ère des soulèvements) : « Ce vitalisme que l’élite ne veut pas voir me donne espérance » [Interview]

Les éditions du Cerf viennent d'éditer un nouvel ouvrage important de Michel Maffesoli intitulé « l'Ère des soulèvements »....

De la belle aube au triste soir. La tragédie d’une famille française en Algérie [Interview]

Il n’est pas de vie qui ne soit inextricablement mêlée à notre histoire collective. Le livre De la belle...

« My life in loyalism ». Acteur majeur des Accords du Vendredi Saint, Billy Hutchinson évoque son engagement unioniste/loyaliste en Irlande du Nord [Interview]

Les éditions irlandaises Merrion Press ont sorti récemment un livre intitulé « My life in loyalism » signé Billy Hutchinson. Si les...

La pandémie Covid-19 et le confinement ont fait exploser le nombre de personnes cherchant de l’aide pour des problèmes d’addiction, et les problèmes de jeux d’argent ont explosé en Irlande durant la même période.

Michael Guerin, qui travaille pour le centre dédié aux addictions Cuan Mhuire, a déclaré que le nombre de demandes avait doublé et atteint 1 000 au cours du mois dernier.

Dans le même temps, Oisin McConville, ancien vainqueur du All-Ireland (sports gaéliques), a averti que deux fois plus de personnes dans les équipes sportives laissées sur la touche par le Covid-19 le contactent pour obtenir du soutien (il est thérapeute spécialisé dans les addictions après avoir lui-même lutté contre une grave dépendance au jeu et avoir reçu le soutien dont il avait besoin avant de se consacrer à l’aide aux autres). Il déclare : « Je reçois environ 15 à 20 appels par semaine, dont huit concernent des joueurs de la GAA inter-comtés et quatre des joueurs de club. »

M. Guerin explique de son côté : « Nous recevons plus de 250 demandes de renseignements par semaine. Le jeu en ligne est si accessible et si facile, vous pouvez le faire tout en vous isolant, en vous éloignant physiquement. Vous pouvez le faire n’importe où, n’importe quand. Et le plus important, c’est qu’il est tellement secret que vous pouvez être à votre bureau à la maison et qu’aucun membre de votre famille ou de vos collègues ne soupçonnerait quoi que ce soit. Le temps que votre famille le découvre, vous auriez pu vous suicider et c’est parfois ce qui s’est passé. »

Et ce dernier, basé à Limerick, de poursuivre, tout en déclarant qu’un tiers des personnes qui demandent de l’aide sont des femmes : « Il y a cinq à sept ans, nous avions des alcooliques, des toxicomanes et des joueurs. Aujourd’hui, il s’agit de polytoxicomanie où les gens sont dépendants à de multiples addictions. »

Les nouveaux chiffres fournis par les opérateurs de jeux d’argent pendant la pandémie montrent qu’alors que les paris sportifs ont chuté de 31 %, l’activité des machines à sous en ligne a grimpé de 25 % et le poker en ligne a fait un bond de 38 %.

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2020, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine – V

.
- Je soutiens BREIZH-INFO -

Cyclisme. Gino Mäder remporte la 6ème étape du Giro

La sixième étape du Giro 2021 s'est déroulé le jeudi 13 mai, première étape s'achevant par une ascension... ce...

Articles liés

Irlande. Des individus poussent une jeune fille sous un train à l’arrêt

La Gardai, la police irlandaise, a déclaré avoir ouvert une enquête pour agression après qu'une femme ait été blessée lors d'un incident à la...

Retour à Stalingrad….en plein Paris ! [L’Agora]

Des éclairs trouent la nuit. Des explosions succèdent à d’autres explosions. Des hommes, des femmes fuient, courent vers le bout de la rue avant...

Irlande du Nord. 3 200 meurtres liés aux Troubles pourraient être prescrits judiciairement

Le gouvernement britannique envisage de modifier un élément de la législation de l'Accord du Vendredi Saint afin de protéger les vétérans de l'armée contre...

Les Parisiens face à l’insécurité : micro-trottoir

Prévention ou répression ? Voilà la question que l'Institut pour la Justice a posé aux habitants des 18 et 19ème arrondissements de Paris. Leurs...