Une sombre affaire de pédophilie dans le monde du football ! Depuis quelques semaines et la parution d’une enquête internationale dans le journal britannique The Guardian, la fédération haïtienne de football est au cœur d’un scandale dont les détails sortent peu à peu…

D’innombrables viols sur mineures

Dix ans après le tremblement de terre ayant ravagé le pays, Haïti est à nouveau touché par une tempête. Celle-ci n’est pas climatique mais a également fait de nombreuses victimes puisqu’une équipe de journalistes dans laquelle on retrouve le Français Romain Molina a révélé que le président de la fédération nationale de football et ses acolytes avaient commis des crimes sexuels sur des centaines de mineures et depuis de nombreuses années.

C’est dans le cadre du football que la barbarie a sévi et ce sont donc de jeunes footballeuses qui ont été les victimes du président de la fédération, Yves Jean-Bart, surnommé Dadou et en place depuis 2000.

Les antécédents des dirigeants haïtiens ont provoqué leur chute

En janvier dernier, Romain Molina dévoilait sur sa chaîne YouTube les méthodes crapuleuses de la fédération. On apprenait notamment que la FIFA fournissait 3 millions de dollars de subventions chaque année à la fédération haïtienne dans le cadre du programme « Forward », censé développer le football, y compris féminin, ainsi que les infrastructures, et ce malgré l’avertissement pour corruption délivré par cette même FIFA à l’encontre de la fédération haïtienne en 2011.

C’est peu après que Romain Molina a commencé à recevoir de nombreux témoignages des actes pédophiles et alerté la FIFA.

Il aura cependant fallu attendre la fin du mois de mai et la sortie de plusieurs enquêtes et de nombreuses accusations pour que la fédération internationale de football réagisse et suspende Yves-Jean-Bart, pas convaincue par la défense de l’accusé, criant au complot.

L’homme aurait commis d’innombrables viols mais aussi eu des enfants et incité certaines jeunes filles à avorter.

Le bon parcours de la sélection nationale lors de la Gold Cup 2019 paraît bien loin et on ne peut plus dérisoire mais la révélation de cette affaire pourrait à terme être une bien plus grande victoire pour Haïti.

Romain Molina et ses collègues comptent bien poursuivre leur travail, en continuant de recueillir des témoignages et en attaquant les complices du président Dadou et de tous les responsables.

Photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2020, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine – V