Voilà un mois que l’on sait que le FC Lorient retrouvera l’élite du football français la saison prochaine. Aujourd’hui, Breizh Info vous propose de revenir sur le parcours qui a conduit les Merlus en Ligue 1.

Des débuts en fanfare

Une victoire 3-0 à domicile pour la 1ère journée, un succès à Caen – autre prétendant à la montée – à la 2ème journée, un bilan de quatre victoires et un nul sur les 5 premiers matchs de la saison : Lorient ne pouvait pas rêver meilleur début !

Si la défaite dans le derby contre Guingamp lors de la 6ème journée le 31 août a préfiguré des difficultés que rencontreraient les Merlus dans les matchs phares, elle n’a pas laissé de trace dans les têtes puisque les hommes de Christophe Pélissier ont enchaîné avec trois nouveaux succès, face à Clermont, Rodez et Chambly.

21 points en 9 matchs, voilà de quoi devenir immédiatement l’un des favoris à la montée !

Octobre Rouge

Le premier vrai creux de la saison intervint au cœur de l’automne avec deux matchs nuls et deux défaites entre le 4 octobre et le 2 novembre, des revers subis qui plus est face à deux gros du championnat, Troyes et Lens.

En Avant Lorient

Est-ce l’Avant et l’approche des fêtes qui a requinqué le FCL ? En tous cas, hormis le dernier match de l’année à Valenciennes, les mois de novembre et de décembre ont presque fait figure de promenade de santé pour les Bretons, vainqueurs de Niort, Châteauroux, Grenoble, Orléans et Auxerre, sans oublier un succès 3-0 contre le voisin guingampais en Coupe de France !

Le titre de champion d’automne échappa aux Merlus à cause de la défaite sévère 3-0 à Valenciennes le 20 décembre, marquée par un arbitrage litigieux, mais Lorient avait déjà accompli à la mi-saison une bonne partie du chemin vers la Ligue 1 en récoltant 38 points et en inscrivant 30 buts, preuve de son style de jeu tourné vers l’attaque.

Une rentrée très solide !

La trêve hivernale n’a pas bouleversé la marche en avant des Lorientais, vainqueurs contre le voisin brestois, pourtant pensionnaire de Ligue 1, lors des 32èmes de finale de la Coupe de France. La défaite 1-0 au tour suivant face au PSG fut par ailleurs très encourageante !

En Ligue 2, les quatre premiers matchs de l’année 2020 furent l’occasion d’engranger quatre nouveaux succès et donc 12 nouveaux points ! Mention particulière à la fessée 4-0 infligée à Sochaux dans le Doubs le 1er février.

La frayeur avant la délivrance

Malgré cette formidable dynamique et les nombreux points récoltés entre novembre et le début du mois de février, les plus fervents supporters des Merlus admettront que le dernier mois de compétition avant l’arrêt du championnat ne poussait pas vraiment à l’optimisme. Si le club n’avait pas perdu sa 1ère place au soir de la 28ème journée, il avait cependant vu son avance sur ses poursuivants fondre comme neige au soleil en quelques matchs seulement.

Battu comme au match aller par Guingamp le 8 février, le FCL connut en effet une série catastrophique de quatre défaites en cinq matchs. En plus de la défaite 2-1 au Roudourou, Lorient revint sans aucun point de son déplacement à Ajaccio, un concurrent direct, et fut battu au Moustoir par Clermont, autre prétendant à l’accession, et Chambly, modeste promu luttant pour le maintien !

Le sort a toutefois été favorable au FCL et la pandémie de coronavirus aura paradoxalement été une bonne nouvelle.
Si les 3ème, 4ème et 5ème du classement n’ont toujours pas digéré la décision des instances d’arrêter la saison, Lorient et son dauphin lensois n’ont toutefois pas volé leur récompense, ayant été les deux formations à avoir occupé les deux premières places le plus souvent.

Au niveau des statistiques, on retiendra les 15 buts de Yoane Wissa ainsi que les 9 buts et 6 passes décisives de Pierre-Yves Hamel.

Et maintenant ?

Le grand chantier de l’intersaison a d’ores et déjà commencé pour le club breton. Contrairement aux clubs de Ligue 1 n’ayant pas reçu l’intégralité des droits télé en raison de la crise et ne vivant que par la méthode peu rassurante du « trading », le FC Lorient ne devrait pas être inquiété sur l’aspect financier.

Il faudra bien sûr viser juste et faire des choix malins, notamment en se tournant vers des joueurs d’expérience et des jeunes talents de Ligue 2 ou de National. Ainsi, les premières rumeurs du mercato font ressortir deux noms : celui de Stéphane Diarra, ailier droit ivoirien formé à Rennes et qui jouait cette saison pour Le Mans FC, et celui de Saïd Arab, attaquant de 19 ans qui a fait ses premiers pas avec le Red Star en National 1. La piste menant au Stéphanois Romain Hamouma ne semble pour l’heure pas sérieuse.
Sylvain Marveaux, 34 ans, pourrait quant à lui poursuivre l’aventure en Bretagne.

A contrario, Jimmy Cabot pourrait partir vers d’autres cieux, Marseille étant notamment intéressé.

Dirigeants et supporters attendront avec impatience le calendrier, espérant sans doute que les derbys contre Nantes, Rennes et Brest arrivent le plus tard possible, afin qu’ils puissent se jouer dans des stades pleins et non à huis clos.

Rendez-vous quoi qu’il en soit le 23 août pour le premier match de la saison 2020/2021… en Ligue 1 ! L’objectif sera clair : le maintien !

Photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2020, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine – V