Bruxelles. La manifestation Black Lives Matter « contre le racisme » tourne au pillage [Vidéo]

A LA UNE

Le rassemblement Black Lives Matter organisé à Bruxelles pour dénoncer un prétendu racisme a dégénéré avec de nombreux magasins pillés et des policiers attaqués.

À Bruxelles, la manifestation vire à l’émeute

Comme dans de nombreuses métropoles européennes, Bruxelles a aussi eu son lot de manifestants « contre le racisme » et les violences policières le week-end dernier. Dimanche 7 juin, environ 10 000 personnes se sont retrouvées dans les rues de la capitale administrative de l’Union européenne. À croire que les préoccupations sanitaires liées au Covid-19 ne sont désormais plus d’actualité…

Présenté comme pacifique, le rassemblement a dégénéré par la suite et des véhicules de police ont, entre autres, été attaqués à coup de projectiles, des pavés au matériel urbain en passant par des bouteilles. Des poubelles, peut-être elles aussi jugées comme racistes aux yeux des manifestants, ont été incendiées. Ce n’est qu’après l’usage de canons à eaux par les forces de l’ordre bruxelloises que la foule finira par se disperser. Certains sources faisant état de près de 240 arrestations au terme de la journée.

De la lutte « contre le racisme » au pillage de boutiques

Si le rassemblement Black Lives Matter cherchait à dénoncer les exactions violentes de la police, ce sont surtout celles des manifestants que les nombreuses vidéos circulant depuis hier soir sur les réseaux mettent en scène. Notamment les pillages en nombre visant différentes boutiques, dont celles de vêtements et de bijoux :

La vidéo du maire « Ecolo » tentant de s’interposer…

Autre image forte de la journée, celle du bourgmestre d’Ixelles, commune de la Région de Bruxelles-Capitale, qui a tenté de s’interposer devant des casseurs. Christos Doulkeridis, membre du parti « Ecolo » [NDLR : pour « Écologistes confédérés pour l’organisation de luttes originales »] n’est donc pas parvenu à convaincre ses interlocuteurs en usant de diplomatie :

De son côté, le bourgmestre de Bruxelles Philippe Close, membre du Parti socialiste, s’est exprimé sur Twitter le 7 juin au soir, condamnant avec les mots d’usage les violences tout en apportant son soutien implicite au mouvement Black Lives Matter :

La réaction du Vlaams Belang aux émeutes de Bruxelles

Quant au Vlaams Belang, le parti nationaliste flamand a tenu un discours beaucoup plus ferme en réaction à ces violences. Son président Tom Van Grieken rappelant qu’une « société multiculturelle » signifiait aussi une « société multicriminelle ».

Le même Tom Van Grieken dénonçant par ailleurs les « racailles d’immigrants » ayant saccagé des commerces bruxellois et attaqué la police :

AK

Crédit photo : Capture YouTube
[cc] Breizh-info.com, 2020, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine – V

.
- Je soutiens BREIZH-INFO - spot_img

Littoral. Gildas Morvan l’esprit de famille

Certains navigateurs sont taiseux. Gildas est tout le contraire. Il aime rire et raconter sa passion pour la course...

Saint-Brieuc. Une centaine de personnes bravent la tempête pour manifester contre la tyrannie sanitaire

Une centaine de personnes ont bravé la tempête samedi 27 novembre pour manifester contre la tyrannie sanitaire, à Saint-Brieuc. Une...

2 Commentaires

Il n'est plus possible de commenter cet article.

Articles liés