Black Lives Matter : le Japon mettra-t-il lui aussi genou à terre ?

A LA UNE

Une chaîne de télévision publique du Japon a présenté ses excuses à la suite de la diffusion d’un dessin animé visant à expliquer le mouvement Black Lives Matter. La production ayant subi notamment les foudres de l’ambassade des États-Unis car jugée comme « raciste »…

Une chaîne japonaise accusée de « racisme »

NHK, chaîne de télévision publique japonaise, a été critiquée après sa tentative d’expliquer le mouvement Black Lives Matter sous forme de dessin animé. Cette tentative a été jugée offensante et « raciste ». Le clip, d’une durée d’une minute et 20 secondes et diffusé depuis le 7 juin, a été supprimé le 9 juin. Il mettait en scène des personnages noirs manifestant avec colère dans les rues ou dévalisant des magasins.

Il n’aura donc pas fallu attendre longtemps pour voir les premières réactions d’indignation apparaître. Sur les réseaux sociaux nippons, de nombreux commentaires accusaient le média NHK de « racisme ». L’ambassade des États-Unis à Tokyo a également réagi. Un de ses responsables (Joseph M. Young) a déclaré sur Twitter : « Il est regrettable qu’il n’y ait pas eu plus de soin et de réflexion dans la réalisation de cette vidéo », ajoutant que ces « caricatures » étaient « dégradantes et insensibles ».

Par ailleurs, l’ex-n°1 mondiale de tennis Naomi Osaka, née d’une mère japonaise et d’un père haïtien, s’est aussi jointe au concert des voix pro-Black Lives Matter via Twitter.

Japon
Naomi Osaka. Source : loophaiti.com

NHK met un genou à terre, des rassemblements Black Lives Matter au Japon

À la suite de la polémique, la NHK s’est excusée et a donc retiré le clip de son site web, disant qu’elle l’avait fait après avoir reçu « beaucoup de critiques et d’autres commentaires sur Twitter ». La chaîne a ajouté : « Le clip a été posté après un manque de considération, et nous aimerions nous excuser auprès de toute personne qui s’est sentie mal à l’aise ». Un mea culpa en bonne et due forme…

Parmi les critiques récurrentes, celles condamnant la vidéo pour avoir perpétué les stéréotypes sur les Afro-Américains. D’autres faisant remarquer que tous les manifestants du clip étaient noirs.

Japon
Capture du dessin animé. Source : The Guardian

Si, vu d’Europe, le Japon paraissait jusqu’ici relativement épargné par ce chantage au racisme permanent, les choses ne sont donc pas figées. Durant le week-end dernier, des centaines de manifestants se sont regroupés dans les rues de Tokyo et d’Osaka en soutien aux manifestants américains de Black Lives Matter.

AK

Crédit photo : Wikimedia Commons (CC/Frankie Fouganthin)
[cc] Breizh-info.com, 2020, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine – V

.
- Je soutiens BREIZH-INFO - spot_img

Covid-19. Professeur Raoult : « aucune différence significative » entre vaccinés et non vaccinés sur la mortalité [Vidéo]

L'année 2021, tout comme la précédente, a été marqué du sceau du Covid-19. Le directeur de l'IHU de Marseille...

L’Amérique : de la pensée biblique à la pensée unique..

La pensée unique qui ravage le monde occidental est le dernier avatar de la pensée biblique dont l’origine se...

Articles liés