#Whitelivesmatter. Un genou à terre…

A LA UNE

États-Unis. Vaccinés ou non, la charge virale est la même chez les contaminés au Covid-19 [Vidéo]

Aux États-Unis, le retour du port du masque en intérieur pour les vaccinés est d'actualité car de récents travaux...

Astrid Prunier (RN) : « La Région Bretagne a voté des subventions hallucinantes à des associations féministes et communautaristes » [Interview]

La dernière session du Conseil régional de Bretagne a été l'occasion de constater, une fois de plus, le sectarisme...

Confinements et couvre-feux : quels impacts sur les couples ?

Quelles ont été les impacts des différents confinements et couvre-feux successifs sur les couples français ? Si l'on a...

Vannes. Retour sur la manifestation du 24 juillet contre le pass sanitaire [Reportage vidéo]

Samedi 24 juillet, des centaines de milliers de personnes ont défilé contre le pass sanitaire et la tyrannie instaurée...

Violences policières internationales. Avec 32 morts, la France est plutôt bien classée

Le dernier rapport de l'IGPN, la police des polices, vient de sortir, balançant toutes les turpitudes supposées des policiers...

Je mets un genou à terre. En tant qu’homme blanc, je m’agenouille en signe d’excuse pour avoir bâti des villes qui sont des trésors de finesse et de splendeur.

Je mets un genou à terre pour le Colisée de Rome, l’acropole d’Athènes, la cathédrale Notre-Dame de Paris, l’abbaye de Sénanque, l’hôtel de ville de Vienne, les murailles d’Avila et la Porte de Brandebourg.

Je mets un genou à terre pour avoir songé à l’universel avec les Grecs, au droit avec les Romains et à la miséricorde avec les chrétiens.

Je mets un genou à terre pour les aqueducs répandus en Gaule, les dispensaires en Afrique et la philosophie dans le monde entier.

Je mets un genou à terre pour la courtoisie, la liberté conjugale et l’amour d’une seule femme.

Je mets un genou à terre pour l’élégance d’un Strauss, la subtilité d’un Vivaldi et la fureur d’un Wagner.

Je mets un genou à terre pour avoir créé la plupart des outils et des savoir-faire dont l’humanité ne peut désormais plus se passer.

Je mets un genou à terre pour les livres et les universités où les décolonisés mal inspirés ont appris à nous haïr.

Je mets un genou à terre pour l’héroïque sacrifice des 300 Spartiates aux Thermopyles et pour la victoire de Montgisard, où des Croisés menés par un jeune roi lépreux ont vaincu des ennemis vingt-quatre fois plus nombreux. Je mets un genou à terre pour avoir sauvé l’Europe de la barbarie musulmane à Poitiers, Grenade et Lépante. Je mets un genou à terre pour la bataille d’Otumba, où l’homme blanc, à six conquistadors contre 40 000 guerriers aztèques, a défait l’armée d’un empire. Je mets un genou à terre pour avoir montré à l’humanité, avec sainte Jeanne d’Arc, que l’on pouvait combattre sans haine. Je mets un genou à terre pour les notions les plus élémentaires d’hygiène, ignorées par tant de peuples qui subissent les tourments de maladies oubliées par les Européens.

Je mets un genou à terre parce que l’homme blanc a développé des institutions fondées sur la justice et l’équité, alors que l’arbitraire de la tribu et les châtiments aussi cruels que superstitieux, comme l’excision ou le massacre des personnes albinos, défigurent toujours l’Afrique noire. Je mets un genou à terre pour l’ancienne prospérité de l’Afrique du Sud ou de l’agriculture du Zimbabwe, pays livrés à la haine anti-Blancs et à l’incompétence criminelle de leurs dirigeants. Je mets un genou à terre pour avoir éradiqué la piraterie du monde méditerranéen et avoir rendu la liberté à la mer. En Algérie et dans nos colonies, je mets un genou à terre pour avoir ramené le désert à la vie. Je mets un genou à terre pour avoir aboli l’esclavage, pratiqué bien avant nous et dans des proportions supérieures par les Noirs et les Arabes. Je mets un genou à terre pour avoir distribué dans l’univers l’espérance d’une vie après la mort, la connaissance de Dieu et une charité brûlante comme le feu. Je mets un genou à terre parce que je suis Blanc.

Julien Langella

Retrouvez tous les samedis, dans le Quotidien Présent, les réflexions inspirées par l’actualité à Julien Langella, cofondateur de Génération identitaire et membre d’Academia Christiana.

SourceV

.
- Je soutiens BREIZH-INFO -

Covid : crise sanitaire avant effondrement économique ? – JT de TVLibertés du vendredi 30 juillet 2021 [Vidéo]

À la une de cette édition du 3. juillet 2021, le Covid, crise sanitaire avant choc économique ! Le journal...

Côtes-d’Armor : Le plan Alerte enlèvement déclenché pour un enfant de 8 ans

L'alerte a été lancée samedi matin par le ministère de la Justice pour retrouver un enfant qui aurait été...

2 Commentaires

Il n'est plus possible de commenter cet article.

Articles liés

Netflix, Soros, #Blacklivesmatter… les mondialistes contre les peuples

« Contre le racisme, une vague de manifestations a traversé l’Europe » titrait lundi matin l'AFP. Un titre pour faire croire aux lecteurs à des...