bieres

En raison de la crise liée au coronavirus, le tourisme local et patrimonial va connaître un véritable renouveau cet été et c’est une bonne chose. A cette occasion, pourquoi ne pas découvrir le processus de fabrication de la bière, en visitant une brasserie artisanale dans votre secteur ? En Bretagne, vous allez être servi…

La Bretagne compte plus de 100 brasseries

Il y a toujours une brasserie à proximité de son lieu de résidence ou de son lieu de vacances, ouverte à la visite du public pour faire découvrir les différentes étapes de fabrication de la bière. Chaque région a ses spécialités gastronomiques et la bière en fait évidemment partie ! Chaque brasseur possède un savoir-faire unique qui lui permet de proposer ses propres recettes créées avec des matières premières de qualité.

Des matières premières (eau, orge malté, houblon, levure) naissent des milliers de recettes qui contribuent à la richesse et à la diversité du paysage brassicole français. C’est ce patrimoine et ce savoir-faire que proposent de partager les brasseurs en accompagnant le public sur leur site de production : découvrir les différentes variétés de houblon, les couleurs du malt, les techniques de fermentation, les meilleurs accords de leurs bières avec les produits de leur terroir.

En 2019, près d’un million de visiteurs ont franchi les portes d’une brasserie et ont ainsi pu se familiariser avec les techniques de fabrication de la bière, ainsi que son vocabulaire pour en parler : pétillance, amertume, astringence, douceur… déjà par les mots, tout un voyage !

Le site biere-tourisme.fr indique par région les différentes brasseries ouvertes au public, leurs coordonnées, leurs horaires d’ouverture, les animations et dégustations proposées.

Deux siècles de bières en Bretagne

C’est le titre d’un livre paru aux éditions Yoran Embanner il y a quelques années, et qui s’avère indispensable si vous aimez le houblon, sa dégustation, mais aussi l’histoire de ce breuvage qu’est la bière.

Si les bières de ménage existent depuis la nuit des temps, c’est au début du XVIIème siècle qu’apparaissent les premières brasseries bretonnes. Elles se développeront et prospéreront tout au long du XIXème siècle. La première guerre mondiale amorcera leur déclin inexorable jusqu’à la moitié du XXème siècle qui verra fermer les deux dernières brasseries historiques : Kérinou à Brest (1979) et La Meuse à Nantes (1985).

Une longue nuit s’abattit sur la Bretagne. Les Bretons d’ordinaire si joyeux, déprimaient… Puis enfin, en 1985, la Coreff naquit. Dans sa foulée, ce sont une trentaine de brasseries qui se sont créées. Et toute la Bretagne sortit de sa torpeur ; les festou-noz reprirent, l’on recommença à danser, à ripailler et à festoyer…

Yec’hed mat !

Pour commander le livre, c’est ici

Illustration : DR
[cc] Breizh-info.com, 2020, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine