Municipales 2020 à La Baule : débat d’avant second tour entre F. Louvrier, J-Y. Gontier et A. Boyé

A LA UNE

Qualifiés à La Baule, Franck Louvrier (DVD), Jean-Yves Gontier (LREM) et Anne Boyé (DVG) sont invités à débattre ce 22 juin, en compagnie de Virginie Charbonneau. La Baule-Escoublac, c’est un fief historique de la droite depuis trois quarts de siècle.

Et la station balnéaire de Loire-Atlantique est fidèle à ses maires : Olivier Guichard, un proche du général de Gaulle, fut élu continuellement pendant 24 ans à partir de 1971, puis Yves Métaireau pris sa suite en 1995 et fut réélu à chaque fois au premier tour.

Après quatre mandats, l’élu LR passe la main en 2020 sans avoir désigné d’héritier. Ce profil, Franck Louvrier pensait l’endosser sans problème. Sur le papier, il avait tout pour s’imposer à La Baule. Président de la fédération Les Républicains de Loire-Atlantique, conseiller régional des Pays de la Loire en charge du tourisme, et surtout ancien conseiller en communication de Nicolas Sarkozy, notamment à l’Elysée, son CV semble cousu main pour la très huppée La Baule. « Alliance de circonstance » Mais l’atterrissage face à l’océan se révèle plus compliqué que prévu. En 2017, Franck Louvrier est sèchement battu aux législatives par une inconnue, la marcheuse Sandrine Josso, qui obtient plus de 61 % des suffrages sur la circonscription (mais 50,5 % à la Baule) Et aucune trace non plus d’un raz-de-marée Louvrier le 15 mars 2020, au soir du 1er tour des élections municipales. Certes il arrive en tête, avec 37,7% des voix, mais le marcheur Jean-Yves Gontier obtient 26,9 % et Xavier de Zuchowicz, adjoint de la municipalité sortante, est 3e avec 14,5 %. Un second tour, fixé trois mois et demi après le premier, se tiendra donc pour la première fois depuis 25 ans à La Baule. Ce report pourrait changer la donne : autrefois opposés, Jean-Yves Gontier et Xavier de Zuchowicz – qui critique ouvertement la présence, plus importante selon lui, de Franck Louvrier dans les media pendant le confinement qu’en mairie de la Baule – décident finalement de s’allier. La politique n’est pas de l’arithmétique mais leurs listes fusionnées dépassent le score de Franck Louvrier. Lequel dénonce « une alliance de circonstance et une trahison à l’encontre de ceux qui leur ont fait confiance ».

Les jeux sont donc ouverts à La Baule, sans que la gauche ait de grandes chances de troubler ce duel. A la tête de la liste socialiste, Anne Boyé n’a obtenu que 11,5% des suffrages au 1er tour et à La Baule, ses réserves à gauche sont… inexistantes !

Illustration : DR
[cc] Breizh-info.com, 2020, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO - spot_img

Des idées de cadeaux de Noël en breton (Livres, Jeux, CD )

Tous les mois, Brezhoweb vous propose un agenda culturel en breton , sous-titré en français, pour mettre en avant les nouveautés en langue...

Le programme nucléaire saoudien progresse alors qu’une nouvelle alliance entre l’Arabie saoudite, la Chine et le Pakistan se dessine

Si l'on parle beaucoup du programme nucléaire iranien, il n'en va pas de même pour le programme saoudien, qui...

Articles liés