emeutes-nantes-police

Pour certains, l’été est synonyme de plage, barbecue et farniente. Pour d’autres, le business – légal ou bien moins – continue. C’est ainsi que la très criminogène ville de Nantes entre dans l’été : la délinquance est loin de se calmer. Revue des faits divers des derniers jours.

Un migrant clandestin arrêté pour agression sexuelle dans le tramway

Ce 22 juin à 16h30 à Pirmil, un homme de 41 ans d’origine extra-européenne, qui fait l’objet d’une obligation de quitter le territoire français, et de surcroît en état d’ivresse (1.7 grammes/litre de sang) a été arrêté peu après qu’il ait mis sa main sous la jupe d’une passagère âgée de 18 ans.

Le 23 juin, c’est une femme de 34 ans qui a été victime d’une agression sexuelle – un homme de 43 ans qui la croisait allée Duguay-Trouin près de Commerce à 11h45 a mis sa main sur ses fesses ; il a reconnu les faits et sera jugé en composition pénale.

Sept cambriolages, deux voitures volées, une course-poursuite : libéré jusqu’en décembre

Un jeune majeur déjà défavorablement connu des forces de l’ordre – il avait été condamné à six mois ferme pour vol avant d’être remis en liberté pendant le confinement – et impliqué avec un mineur dans une affaire de vols de voiture, de cambriolages et de course-poursuite de Thouaré à Sucé-sur-Erdre en passant par Mauves et Petit-Mars a été de nouveau présenté au juge ce 23 juin.

Il est en effet soupçonné d’avoir commis des vols dans cinq boulangeries sud-Loire dans la nuit du 5 au 6 mai, toujours avec le même complice. Il a obtenu le report de son procès à décembre et sa remise en liberté. « Il ne faudra pas s’étonner qu’il recommence ; le juge lui a dit en substance  »bravo, continue mon petit ». Y en a marre… et c’est tout le temps comme ça. Non seulement notre ministre nous tire dans le dos, mais les juges se foutent de nous ouvertement » soupire un policier nantais.

Bar-Tabac de Saint-Viaud : cambriolé ou cassé neuf fois en quatre ans

Et une de plus ! Le bar-tabac de Saint-Viaud a été cambriolé pour la 9e fois en quatre ans ; cette fois, le 23 juin, la devanture a été défoncée à la voiture bélier dans la nuit. L’alarme a fait fuir les monte-en-l’air, qui ont mis le feu à leur voiture pour ne pas laisser d’empreintes exploitables à la police. Résultat : de gros dégâts pour un commerce déjà dégradé dans la nuit du 21 au 22 juin – peut-être une tentative de repérage ?– et dont le dernier cambriolage datait d’avril dernier.

Saint-Julien de Concelles : un membre des gens du voyage tentait d’extorquer 50.000 € à un entrepreneur excédé

Encore une intrusion ! Dans la nuit du 15 au 16 mai 2020, un chef d’entreprise de Saint-Julien de Concelles est excédé : c’est loin d’être la première et il s’est déjà fait voler du carburant. Alors, à 2h30 du matin, il se rend sur un camp de gens du voyage et tire en direction d’un lampadaire, causant des dégâts à une caravane.

Démasqué par un habitant du camp, il se voit réclamer 50.000 € pour ne pas être dénoncé. Il verse 5000 €, tandis que le voyageur lui réclame avec force menaces le reste. L’entrepreneur a porté plainte, le maître chanteur est condamné ce 24 juin à six mois avec sursis pour l’extorsion, après avoir été interpellé la veille quand il est venu récupérer le reste de la somme qu’il tentait de recouvrer.

Saint-Herblain : encore un feu de caves

Ce 24 juin à 14 heures les pompiers sont intervenus pour un feu de caves au 5, rue de Charente, dans la partie herblinoise du quartier dit « sensible » de Bellevue. Trois caves de 15 m² ont été incendiées et le feu s’est propagé dans les étages ; huit occupants ont été évacués, une femme et ses trois enfants de 9 mois, 5 et 8 ans ont été transportés au CHU après avoir inhalé des fumées.

Nantes : le dealer mineur mord le policier à la main

Attention, dealer méchant ! Un dealer agé de 17 ans, interpellé pour détention de stupéfiants (8 grammes d’herbe de cannabis) et tentative de vol en réunion d’un jogging Lacoste à Atlantis – avec un homme de 48 ans, sans permis de conduire, et un autre mineur de 13 ans qui avait sur lui 34 grammes d’herbe de cannabis, 19.6 de résine et 3 de coke –, a été placé en garde à vue à l’hôtel de police de Nantes. Lorsqu’il était ramené dans sa cellule, il a violemment mordu la main d’un policier. Il sera jugé pour cette agression le 14 septembre prochain.

Bellevue, le Breil : des interpellations pour rodéos

La vidéo-protection de Nantes Métropole, ça sert. Le 18 juin, un mineur âgé de 17 ans a été interpellé et placé en garde à vue pour rodéo sauvage avec un deux-roues au Breil le 15 juin dernier. Le 23 juin, un autre mineur qui faisait du rodéo – avec d’autres – le 7 juin dernier place Mendès France a été identifié et placé en garde à vue ; il sera lui aussi jugé ultérieurement.

Mais Hicham le « nantais pur » donne « rendez-vous sur la zone d’Atlantis tous les vendredis soirs et tu verras la course ». Pour cause : il n’y a pas de caméras, et ce bien qu’une jeune fille de 17 ans y a été tuée en octobre 2015 après avoir été percutée par une voiture.

Manifestation sauvage pour Steve : 24 interpellations, 5 policiers blessés

Entre 800 (préfecture) et 3000 personnes se sont rassemblées ce dimanche 21 à l’appel de mouvements d’extrême-gauche – et avec le soutien en demi-teinte de la mairesse socialiste de Nantes ainsi que de ses nouveaux alliés « pastèques » (verts dehors, rouges dedans) – sous le prétexte de rendre hommage à Steve Maia Caniçao, qu’ils persistent à croire tué par la police lors de la fête de la Musique 2019 alors que rien ne le prouve, et surtout pas le lieu de découverte de son corps, de l’autre côté de l’ile.

Résultat – une rave party sauvage dans le centre-ville de 18h à 1 h du matin et des violences, des violences, et de la casse. En tout, 24 personnes ont été interpellées dont 6 pour violences contre les forces de l’ordre, deux pour détention de stupéfiants et dix avant la manifestation, cinq policiers blessés dont un motard qui a chu et s’est cassé la clavicule.

Rue des Olivettes, entre 22h30 et 23h, plusieurs pointeurs lasers verts ont été projetés vers les yeux des policiers – or, avec

href= »https://www.laserpointerpro.com/fr/attribute/power_1500mw-lasers_84″>1500 miliwatts de puissance

, ils peuvent rendre aveugles en n’étant projetés que quelques instants seulement. Parmi les interpellés figurent aussi le conducteur du camion sono qui avait forcé un barrage de police, un homme qui portait un bouclier volé à un CRS et un autre avec un pointeur laser vert de 200 mW qu’il pointait sur les policiers.

Certains participants à « l’hommage » ont eux-mêmes dénoncé la dérive systématique vers la violence, de la part de l’extrême-gauche qui a encore trouvé une cause facile pour cacher ses propres violences, indéniables.

Et de poursuivre : « Les mêmes débiles qu’on se cogne depuis des années qui viennent pourrir toute sorte de manifestations, qui viennent pourrir la ville au sens littéral, qui emmerdent ceux qui aspirent à un peu de paix. Les mêmes raclures qui ne savent même plus pourquoi ils manifestent… Tant que ces débiles d’ultra-gauche nourris par le socialisme gerbant de notre municipalité clientéliste continuera d’agir ici, Nantes continuera de sombrer dans la violence et la haine ».

Dans la mesure où Johanna Rolland vient de s’allier avec les amis et cautions politiques des mêmes « débiles », Nantes, qui était déjà au bord du gouffre, vient de faire un grand pas en avant.

Louis Moulin

Illustration : DR
[cc] Breizh-info.com, 2020, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine