Municipales à Douarnenez. Hugues Tupin (LDVG), Jocelyne Poitevin (LDIV) : le débat du 2e tour

A LA UNE

Autour de Nathalie Rossignol le mercredi 24 juin à 18h, Hugues Tupin (LDVG) et Jocelyne Poitevin (LDIV) débattaient de leurs grands projets pour la ville de Douarnenez en vue du second tour des Municipales.

C’est à Douarnenez qu’on pêche la sardine, dit une chanson des années trente. La surpêche étant passée par là, le précieux petit poisson bleu se fait plus rare dans la baie, mais il représente toujours l’essentiel de l’activité du port de pêche. La cité des Penn Sardin a aussi réussi à conserver tant bien que mal son titre de capitale européenne de la conserve de poisson. Mais la pêche n’est plus guère représentée que par une vingtaine de bateaux, et Douarnenez se tourne de plus en plus vers le tourisme, grâce à son port musée et ses fêtes maritimes. Forte de 20 000 habitants dans les années 50, elle n’en compte plus que 13902 aujourd’hui, dont près de 32 % ont plus de 60 ans.

Duel pour le débat du 2e tour

C’est une liste d’union de la gauche qui est arrivée en tête le 15 mars dernier : menée par Hugues Tupin, elle a recueilli 43,9 % des suffrages. C’est 10 points de plus que la liste de la droite et du centre de Jocelyne Poitevin, (qui a rassemblé un peu plus de 33% de votes). Le maire sortant divers droite, François Cadic, n’a obtenu que 22,8 %. Il a bien cherché à fusionner avec l’autre liste de droite mais s’est heurté à une fin de non-recevoir. Pour ne pas offrir à la gauche la victoire sur un plateau, il a retiré sa liste. Le 28 juin, les électeurs auront donc à choisir entre 2 candidats. Jocelyne Poitevin, qui tient peut-être là sa revanche. Maire de Douarnenez entre 1995 et 2001, elle avait été battue par la gauche puis évincée de la course à la mairie par son propre camp, en 2008.

Face à elle, Hugues Tupin, bien déterminé à ramener Douarnenez la rouge dans le giron de la gauche. Sur le papier, il ne part pas favori, mais les penn sardin ont déjà démontré par le passé qu’ils pouvaient être imprévisibles

Illustration : DR
[cc] Breizh-info.com, 2020, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO - spot_img

« J’ai fait l’amour avec le diable ». Pourquoi des Catholiques se sont opposés au concert d’Anna Von Hausswolff à Nantes

Le 7 décembre 2021, de nombreux fidèles catholiques, beaucoup de jeunes, se sont rassemblés devant l’église Notre-Dame du Bon-Port...

Gwern-ar-Sec’h : Mohammed ha Rizk pennoù bras an trafikerezh dramm

Kondaonet eo bet c'hwec'h paotr d'ar meurzh 07 a viz kerzu gant lez-varn Roazhon evit trafikerezh drammoù. Etre Gwern-ar-Sec'h (Bro...

Articles liés