Municipales à Saint-Brieuc. Hervé Guihard face à Richard Rouxel : le débat du 2e tour

A LA UNE

« Viens à Bollaert, j’ai fais des moules ». L’Opéra du Peuple, dans la peau d’un supporter du RC Lens [Interview]

« Viens à Bollaert, j'ai fais des moules ». Si il n'avait pas reconnu cette référence au fanzine Rugir,...

Irlande du Nord. Il y a 48 ans, pas de Black Friday mais un Bloody Friday à Belfast

En ces temps de consumérisme quasi religieux, les enseignes commerciales (et même les gouvernements) incitant les consommateurs à se...

Florian Philippot : « Notre pays est incontestablement dans les mains de personnes qui veulent retirer aux Français un maximum de libertés » [Interview]

Parmi les politiques qui sont montés au créneau ces derniers mois contre la tyrannie sanitaire mise en place en...

Hold-up. Pierre Barnerias, l’auteur du documentaire, s’explique

Après le succès de Hold-Up, un documentaire sur le Covid, dont la version de travail a été diffusée en...

Discours de De Gaulle à Quimper en 1969 : coulisses d’un ratage historique

Le 2 février 1969, Charles De Gaulle prononce à Quimper le dernier discours de sa carrière. Pour la première...

Autour de Robin Durand le jeudi 25 juin à 18h, Hervé Guihard (DVG) et Richard Rouxel (MODEM) ont débattu de leurs projets pour la ville de Saint-Brieuc en vue du second tour des municipales.

La capitale des Côtes d’Armor souffre d’une image peu attractive. Saint-Brieuc, la mal aimée Avec un centre-ville qui perd ses commerces et des entreprises qui rechignent à s’y installer, Saint-Brieuc peine à réaliser son potentiel. Pourtant, la ville a des atouts : Avec une population de moins de 50 000 habitants, Saint-Brieuc est une ville à taille humaine. Paris et Rennes sont accessibles par TGV. Les prix de l’immobilier sont raisonnables, la baie de Saint-Brieuc est magnifique. Une qualité de vie qui peut séduire de nouveaux arrivants.

Duel pour le 2e tour

Au 1er tour, Hervé Guihard (DVG), le candidat de la gauche arrive en tête. Bien aidé par une guerre fratricide dans la majorité sortante, qui présentait deux listes concurrentes. Pour le second tour, la querelle est oubliée. Il n’y aura qu’une seule liste centriste. Richard Rouxel (MODEM) et Corentin Poilbout ont trouvé un compromis. On a tout de suite considéré que ce qui nous rassemble est plus important que ce qui a pu nous éloigner. Corentin Poilbout Une alliance qui ne fait pas les affaires du candidat divers gauche : La place des personnes semble peser plus que les intérêts de Saint-Brieuc. Six ans de vie commune difficile, neuf mois de déchirement et deux jours pour se remarier. Franchement, qui a envie d’y croire ? Hervé Guihard A Saint-Brieuc, le scrutin du 28 juin s’annonce serré.

Illustration : DR
[cc] Breizh-info.com, 2020, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

LA QUOTIDIENNE

Recevez chaque matin dans votre boîte mail la Quotidienne de BREIZH-INFO

- Pour soutenir BREIZH-INFO et l'info sans filtre -

Les derniers articles

Covid-19. Gestion suédoise de la crise sanitaire : un échec, vraiment ?

Revenons aujourd'hui sur le cas suédois qui a fait couler beaucoup d'encre. Ignorant totalement l'échec de leur propre pays...

Liberté de culte : les évêques se rebiffent

La décision du gouvernement de limiter à 30 personnes l’assistance aux messes – y compris dans une cathédrale –...