Une guerre de civilisation qui ne dit pas son nom ? – Géopôles n°30 avec Jean Messiha

A LA UNE

Les groupes dits racialistes, ethniques ou anti-coloniaux se développent en France dans tout l’Occident depuis plusieurs années, soutenus par l’extrême-gauche internationaliste. Leur combat consiste à accuser, dans un premier temps, les « Blancs » d’avoir pillé leurs richesses par l’esclavagisme et le colonialisme.

Le second temps étant celui de la vengeance : il serait au tour des peuples du Sud de punir voire de « rééduquer » les « Blancs », de récupérer les richesses volées et de les envahir à leur tour. La mort d’un afro-américains lors de son interpellation par la police a déclenché un soulèvement et des revendications encore plus virulentes et directes ces dernières semaines.

Quel est le poids réel de ses organisations ? Sont-elles soutenues par des puissances étrangères ? S’agit-il d’une manipulation de quelques groupuscules ou sommes-nous à la veille d’une guerre de civilisation entre le Nord et le Sud ? Richard Haddad reçoit Jean Messiha pour en débattre et analyser les origines de ce phénomène.

Illustration : DR
[cc] Breizh-info.com, 2020, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO - spot_img

« J’ai fait l’amour avec le diable ». Pourquoi des Catholiques se sont opposés au concert d’Anna Von Hausswolff à Nantes

Le 7 décembre 2021, de nombreux fidèles catholiques, beaucoup de jeunes, se sont rassemblés devant l’église Notre-Dame du Bon-Port...

Gwern-ar-Sec’h : Mohammed ha Rizk pennoù bras an trafikerezh dramm

Kondaonet eo bet c'hwec'h paotr d'ar meurzh 07 a viz kerzu gant lez-varn Roazhon evit trafikerezh drammoù. Etre Gwern-ar-Sec'h (Bro...

Articles liés