Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Pénuries, crise économique, crise écologique, crise migratoire…De bons dirigeants ne sont-ils pas censés donner de l’espoir à leurs peuples ? [L’Agora]

Quiconque s’intéresse (ce n’est pas le cas de tout le monde même si au final tout le monde est concerné) à l’actualité, et à l’accélération puissante de l’Histoire qui se déroule sous nos yeux, ne peut que s’étonner du fait que les dirigeants, occidentaux notamment, maintiennent les peuples dans la peur, la terreur, plutôt que de leur apporter un nécessaire et vital message d’espoir et d’espérance.

Les pénuries (nourriture, essence, énergie) s’enchainent, vont et viennent, plongent les populations dans une insécurité économique (et en conséquence morale) de plus en plus élevée. Certains gagnent beaucoup d’argent en vivant de crises économiques graves. Nos dirigeants parviennent au nom d’un effort de guerre quasi sainte contre la Russie, à faire avaler la pilule des conséquences de lourdes sanctions dont nous sommes les premières victimes. Parallèlement, il n’y a pas un JT, pas un journal, qui n’évoque quotidiennement la crise écologique, la menace climatique, et les annonciateurs de la fin du monde sont pléthores. Ceux là même qui, à côté, s’efforcent de nier la transformation ethnique de nos sociétés, la sauvagerie grimpante, le réel, vécu, subi au quotidien par des populations maintenues dans un climat de terreur psychologique effrayant.

Mais où est donc passé l’espoir dans tout cela ? Où sont passés ces dirigeants – il fût un temps long où il y avait des rois, des empereurs, des chefs – dont la mission est avant tout de redonner de l’espoir à des peuples qui traversent des bouleversements lourds ? Alors il est vrai que le niveau intellectuel de nos mal élus est en constante diminution. Qu’aujourd’hui, ce sont des chargés de communication abreuvés de soja qui font la pluie et le beau temps du moment politique dans nos sociétés occidentales. Mais tout de même. Comment voulez-vous donner à un peuple l’envie de faire des enfants, c’est à dire de ne pas mourir, de ne pas s’éteindre, si vous passez votre temps à prêcher l’Apocalypse qui vient ? A lui demander de renier qui il est, qui il a été, d’où il vient ? Comment voulez vous donner de l’espoir à un peuple, l’envie de vivre, et de ne pas se suicider maintenant ou à petit feu, si vous ne lui offrez aucune perspective à moyen et long terme, y compris pour les générations qui suivront ?

Voyez Olivier Véran, qui vous parle de l’interdiction des voitures thermiques en 2035 au profit du tout électrique. Mais qui pilote cet individu ? Comment peut-on affirmer de tels énormités alors que dans le même temps, ses compagnons politiques ont massacré le nucléaire français, provoquant qu’aujourd’hui, il n y a même plus de main d’oeuvre compétente pour reconstruire et multiplier un parc digne de ce nom ? Car le nucléaire est aussi la clé de notre avenir. Imaginez des centrales dernier cri, partout en Europe. Des centrales sûres, entretenues, permettant à 10-15-20 ans la production d’une énergie de moins en moins cher pour l’intégralité des Européens.

Mais voyez les, ceux qui ont érigé Greta Thunberg en nouvelle prêtresse de l’écologie. Jamais un mot sur la démographie mondiale. Demain 10 milliards d’habitants sur terre dont la majorité en Afrique et en Asie ? Pas grave, on continue, on fonce dans le mur, en culpabilisant au passage les Européens dont la démographie est, au passage, la plus stable de cette planète, et donc la moins nuisible pour l’ensemble. Ils veulent faire moins avec trop. A quand des dirigeants responsables qui clameront haut et fort vouloir faire autant, avec moins ?

Nos dirigeants occidentaux naviguent à vue. Ils n’ont plus rien à nous proposer si ce n’est nous offrir toutes les clés, et les armes pour notre propre suicide. Démolir la famille. Démolir le socle commun culturel, linguistique, religieux. Démolir le socle ethnique. Tout déconstruire, jusqu’à la mort. Ils appliquent finalement de façon systémique la politique de la table rase, chère à l’utopie communiste et à ses dizaines de millions de morts à travers le monde.

Pourtant, de l’espoir, il y en a. Beaucoup. Parce que les crises, y compris de Civilisation, sont cycliques. Elles ont un début, mais aussi une fin, c’est une constante dans l’Histoire. Ce qui disparait réapparait, y compris sous d’autres formes. Mais encore faut-il entrer en guerre contre un nihilisme tel qu’il pourrait réellement sonner le glas d’une partie non négligeable de notre planète. Car ce n’est pas le réchauffement climatique qui nous tuera demain. Ce n’est pas Pierre qui roule en diesel. Ce ne sont même pas les millions d’individus qui ne rêvent que de pénétrer en Europe et de s’y installer, qui nous menacent. La menace est intérieure, elle est en nous. Elle est dans notre volonté de peuples à décider si, oui ou non, nous voulons vivre ou mourir.

Et pour cela, encore une fois, il nous faut des dirigeants à la hauteur. Avec une longue mémoire et une vision sur le long terme. Pas des boutiquiers, pas des calculateurs, pas des individus au service d’une petite caste, pas des faux philanthropes mais vrais escrocs. Pas des personnalités qui se révèlent à la hauteur de la benne à ordures que constitue parfois un monde politique constitué des âmes les plus viles que notre société ait enfanté.

Que ces dirigeants soient députés, présidents, rois, ou empereurs, là n’est pas la question.

Contez-nous une brève histoire de l’avenir qui ne soit pas celle de Jacques Attali. Ne vous occupez plus de ce qui se passe dans nos foyers, dans nos cerveaux. Donnez-vous les moyens de trouver les secrets de la fusion nucléaire, de nous faire rouler à l’hydrogène, de nous faire conquérir l’espace, de ne plus nous empoisonner en mangeant, de parcourir l’Europe en quelques heures, de rendre notre continent plus sûr, harmonieux, pacifié. Inventez la chevalerie du futur. Dirigez pour notre civilisation, plus pour les autres. Pensez à nous, avant les autres. Parlez-nous d’une Europe puissante, homogène, dans 30 ans ou dans 100 ans. Anticipez, prenez maintenant les mesures qui nous permettront demain, de continuer à vivre toujours mieux que nos ancêtres ne le vivaient.

Qu’on nous donne de l’espoir et un destin, et nos peuples aujourd’hui à l’agonie se remettront en marche dès demain !

Yann Vallerie

Précision : les points de vue exposés n’engagent que l’auteur de ce texte et nullement notre rédaction. Média alternatif, Breizh-info.com est avant tout attaché à la liberté d’expression. Ce qui implique tout naturellement que des opinions diverses, voire opposées, puissent y trouver leur place.

Photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2022 dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine

Cet article vous a plu, intrigué, ou révolté ?

PARTAGEZ L'ARTICLE POUR SOUTENIR BREIZH INFO

9 réponses à “Pénuries, crise économique, crise écologique, crise migratoire…De bons dirigeants ne sont-ils pas censés donner de l’espoir à leurs peuples ? [L’Agora]”

  1. Prétet Yvette dit :

    Les immigrés musulmans augmentent l’insécurité dans notre pays mais nos ”gouvernants” CONTINUENT de laisser entrer des musulmans chez nous et à leur vendre ”la France” à prix réduit! Aujourd’hui Elisabeth Borne part en Algérie avec 16 ministres…elle aurait dû emporter avec elle tous les ”expulsables” algériens que le F.L.N. ne veut pas reprendre! Ainsi entre janvier et juillet 2021,la justice française a ordonné à 7731 Algériens ”l’Obligation de Quitter le Territoire Français” et seulement 22 sont repartis chez eux!…nos politiciens devraient demander, aussi, à l’Algérie, de nous rembourser la dette à notre Sécu qui s’élève à plusieurs milliards et… l’Administration française devrait supprimer les pensions aux centenaires algériens décédés…Le gouvernement algérien a supprimé la langue française dans l’enseignement au bénéfice de l’anglais: nos gouvernants devraient exiger de TOUS les immigrés qu’ils parlent ”correctement le français” s’ils désirent venir en France!…

  2. Dominique dit :

    Ils ne les laissent pas entrer : ils les font entrer.
    Et déplacer à Alger le gouvernement de la France, a-t-on déjà vu cela ?

  3. nicole dit :

    En effet, j’ai beaucoup de mal, actuellement, à dessiner ma carte de vœux pour 2023 : un grand brouillard, c’est l’image que j’ai des mois à venir, et c’est difficile à dessiner, avec les chiffres 2023, aussi en brouillard..
    Je crois que je vais me rabattre sur la Tour Eiffel (j’habite Paris) pour cette carte de “vœux”..

  4. Pschitt dit :

    Les dirigeants occidentaux maintiennent les peuples dans la peur – la terreur, même ! ﷓ dites-vous. Mais pas du tout ! C’est l’inverse. Et le plus étonnant, c’est que vous le dites vous-même. Les gouvernements technocratiques sont si certains d’avoir réponse à tout qu’ils nous dorent la pilule tous les jours. Ils nous vendent en permanence l’espoir que tous les problèmes se règleront sans effort ou presque : face au réchauffement global, interdire les véhicules thermiques. Face à l’insécurité, nommer plus de policiers. Face au surpeuplement des prisons, pratiquer des peines de substitution. Face à l’invasion ethnique, installer les migrants en province. Etc.
    Nos dirigeants savent que les peuples châtient les porteurs de mauvaises nouvelles. Donc ils préfèrent les dissimuler autant que possible et ne réagissent sérieusement que quand ils commencent à paniquer, comme avec le covid-19. Et même dans ce cas, ils se sont empressés de tempérer le « nous sommes en guerre » par le « quoi qu’il en coûte ». N’espérez rien d’eux et continuez à faire connaître les mauvaises nouvelles.
    À condition de rester crédible. Vous perdez votre crédit quand vous présentez les choses d’une manière excessive, mensongère ou déséquilibrée. Un simple exemple ici, dès le premier paragraphe : « Nos dirigeants parviennent au nom d’un effort de guerre quasi sainte contre la Russie, à faire avaler la pilule des conséquences de lourdes sanctions dont nous sommes les premières victimes. » Quand avez-vous entendu un dirigeant français invoquer « un effort de guerre quasi-sainte contre la Russie » ? D’abord, personne ne parle de faire la guerre « contre » la Russie mais d’agir « pour » l’Ukraine en l’aidant à se défendre (ça ne serait pas faire passer une espérance avant la peur, ça, d’ailleurs ?) Ensuite, les « conséquences des lourdes sanctions » sont du genre enfiler un pull pour chauffer moins ou y aller plus doucement sur la moutarde. À mettre cette défense du petit confort bourgeois sur le même plan que les dangers de l’immigration, notamment, vous faussez complètement les perspectives.

  5. FIFI dit :

    ET CA VOUS ETONNE mais voyez comment on souffle le chaud et le froid avec cette télévision !!!
    comment avoir envie de VIVRE dans un pays ou on pense IVG ET EUTHANASIE nous sommes trop nombreux !!! nous mangeons de quoi nous empoisonner mais elle a raison YVETTE
    et bien nous verrons bien qui sera sera demain n’est jamais bien loin laissons l’avenir VENIR qui vivra verra
    et notre amie ANNY ‘CA IRA MIEUX DEMAIN’
    amitiés

  6. Michel MOULIMARD dit :

    Seules les personnes qui travaillent physiquement, donc réellement depuis l’époque des chasseurs cueilleurs ont besoin d’une progéniture, ne serait-ce que pour mettre un doigt pour faire un nœud; les autres sont des jouisseurs, accros aux allocs et un gosse est moins chiant à acheter ou à laisser à l’OHS.

  7. patphil dit :

    à force de nous mentir, de nous infantiliser, ils s’étonnent qu’on ne les croient plus

  8. domper dit :

    Ces soit-disant élites considèrent le peuple comme des sous-doués capables d’avaler n’importe quoi du moment que c’est bien présenté sur le plan communication…..hier soir 2 interview de médecins pour vous prouver que baisser le chauffage de chambre la nuit est très bénéfique pour la santé et en fond un thermomètre digital qui baisse de 20 ° C à 17,5 ! Conseils pour ne pas prendre son auto, conseils pour savoir comment prendre une douche, conseils en tous genres pour continuer à infantiliser la population et lui montrer comment devenir un bon citoyen bien obéissant……affligeant mais s’ils le font c’est que ça marche et c’est ça le plus grave !

  9. mouchet dit :

    Le malaise profond de nos sociétés occidentales c’est que nous élisons des responsables politique ou président sur leurs promesses à crédit obsolètes, ubuesques, sans tenir compte du contexte international dont nous dépendons, de nos dettes qui deviennent tellement exponentielles qu’elles deviennent irremboursables comme aux USA champions de virtuel financier exponentiel. Même nos réserves d’or de la Banque de France estimées à 150 milliards au plus haut, si les cours montaient à 2’000 euros l’once. Ils ne suffiraient juste à rembourser 5 % de notre dette d’environ 3’200 milliards fin décembre prochain et à nos déficits commerciaux de plus de 180 milliards à la même date. L’endettement de nos entités plus ou moins d’état de plus de 150 milliards pose problème d’une gestion déplorable. Bref c’est la faillite car si on retranche au PIB la part de la dette par personnes notre PIB devient négatif. La solution élire des personnes responsables à la proportionnelle subordonnée et responsabilisée engageant leurs résultats, à un examen économique social, éducatif, gestion dépenses recettes, budget réel, pour valider leur élection. Terminé les incompétents et les nantis profiteurs du système en augmentant la dette, sans demander l’avis d’un comité d’experts de l’endettement sur notre économie en planche à billet qui ruine notre pays.

ARTICLES EN LIEN OU SIMILAIRES

Culture, Culture & Patrimoine, Histoire

Essai sur la démologie ou science des peuples européens [Partie 2]

Découvrir l'article

A La Une, Sociétal

David Engels : « En Pologne, le gouvernement tente de prendre en main l’enseignement primaire et secondaire afin d’influencer la jeunesse » [Interview]

Découvrir l'article

International

Une majorité relative d’Européens veulent que l’Ukraine négocie la paix avec la Russie

Découvrir l'article

International

« Patriotes pour l’Europe » : Le manifeste d’Orbán, de Kickl et de Babiš

Découvrir l'article

A La Une, Sociétal

David Engels : « L’Histoire est au centre de ce qui définit notre identité » [Interview]

Découvrir l'article

A La Une, International

Hanan Serroukh : « Les islamistes ont leurs propres lobbies en Europe, structurés et développés ici, avec des financements des institutions européennes »

Découvrir l'article

Culture & Patrimoine, Histoire, Politique

Essai sur la démologie ou science des peuples européens

Découvrir l'article

Economie, International

Immigration. 1,1 million de migrants ont demandé l’asile dans l’UE en 2023 – seulement 90 000 expulsions

Découvrir l'article

A La Une, Sociétal

Romain Petitjean : « Du point de vue de l’Institut Iliade, tous les champs de bataille doivent être investis » [Interview]

Découvrir l'article

International

Europe. Marine Le Pen, Wilders et les leaders d’Identité et Démocratie (ID) discutent d’un éventuel “supergroupe” au Parlement Européen

Découvrir l'article

PARTICIPEZ AU COMBAT POUR LA RÉINFORMATION !

Faites un don et soutenez la diversité journalistique.

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur Breizh Info. Si vous continuez à utiliser le site, nous supposerons que vous êtes d'accord.

Clicky