Cette fois, les armes sont vraiment déconfinées. Ou alors dealers et trafiquants saluent à leur manière la réélection de Johanna Rolland, sainte patronne du laxisme total à Nantes. Avec trois fusillades (et au moins 1 blessé) en 32 h à Nantes et Rezé, y compris dans des quartiers jusque là calmes (Tortière et Viarme), l’été s’annonce chaud.

Lundi 30 à 18h30, à la Blordière au sud de Rezé – une petite cité au milieu des quartiers pavillonnaires, à l’angle des rues Blandin et des Hucasseries, des riverains surpris ont entendu au moins trois détonations – elles pourraient provenir d’un fusil d’alarme, la police n’ayant pas retrouvé d’étuis. Puis un jeune homme de 21 ans s’est fait tabasser par d’autres, armés de barres de fer et de pavés. Selon des proches du dossier, une rixe a opposé des jeunes délinquants venus de Bellevue à d’autres du quartier, peut-être sur fond de trafic de stupéfiants.

Par ailleurs des riverains nous signalent plusieurs détonations ce 1er juillet au soir rue Félibien, aux alentours du n°25, non loin de la place Viarme, ainsi que l’intervention des forces de l’ordre et des secours sur place. « Il y a là des logements sociaux, avec notamment une famille qui pose particulièrement problème, ça zone », indique l’un d’eux. De l’intérêt de la mixité sociale dans un quartier par ailleurs très paisible et très résidentiel…

Ce 2 juillet vers 2h30 du matin, une femme de 48 ans a été blessée par balle chez elle, 49 rue Lemoine, suite à des coups de feu tirés depuis la rue. Une balle perdue ? Peut-être – mais l’appartement était bien visé puisque le volet roulant porte trace d’au moins cinq impacts de balles.

Depuis le 1er janvier dernier, ce sont ainsi 24 fusillades qui ont eu lieu en six mois, dont 6 sur les deux dernières semaines – le rythme semble s’accroître, porté par les règlements de comptes entre gangs de la drogue et le laxisme judiciaire et politique total.

Louis Moulin

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2018, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine