Présence de Michelle O’neill aux obsèques de Bobby Storey (IRA). Vers une nouvelle crise politique en Irlande du Nord ?

A LA UNE

18 juin 2021. Menacés de sanctions disciplinaires, 6 généraux de l’Armée française publient une nouvelle tribune.

Menacés de sanctions par leur hiérarchie, les Généraux de Cacqueray,  Coustou, Delawarde, Gaubert, Martinez, de Richoufftz adressent à la...

Nico Prat – Benjamin Durand : « La victoire d’Oasis se situe dans un soft power mainstream par delà les classes sociales et les...

Les éditions Playlist society viennent de sortir un bouquin que tous les amateurs de rock doivent posséder. Avec Oasis...

Jean-Yves Le Gallou : « Une candidature Zemmour pulvériserait le front républicain » [Interview]

Les Bobards d'Or, traditionnelle cérémonie de la fondation Polémia qui récompense les médias de grand chemin, se sont déroulés...

Gens du voyage. Des occupations illégales de terrains qui exaspèrent maires et propriétaires

Phénomène récurrent en France, les occupations illégales de terrains par des gens du voyage, nombreuses ces derniers jours, exaspèrent...

Cyclisme. Tour de France 2021. Le parcours détaillé étape par étape [Analyse]

Le Tour de France 2021 se rapproche à grands pas. Après vous avoir présenté les 4 étapes bretonnes dans...

En Irlande du nord, les tensions se ravivent rapidement, notamment lorsqu’il est question du sanglant et douloureux passé récent de l’Ulster, et des Troubles. Les funérailles de Bobby Storey, vétéran de l’IRA, qui ont eu lieu la semaine dernière, pourraient bien d’ailleurs provoquer involontairement une nouvelle crise politique majeure, si les choses ne s’apaisent pas rapidement.

Et cette fois-ci pas en raison de l’engagement politique et militaire du défunt…

Les députés de quatre des partis de l’assemblée nord irlandaise ont en effet signé une motion critiquant les ministres du Sinn Féin pour leur présence aux funérailles de Bobby Storey, et leur demandant des excuses, notamment au vice-premier ministre Michelle O’Neill et au ministre des finances Conor Murphy.

Une motion rédigée par le DUP, l’UUP, l’Alliance et le SDLP, qui ne sont donc pas exclusivement « loyalistes ou unionistes ». Le premier ministre, Arlene Foster a déclaré que la motion était un signal fort : « il ne peut y avoir de tolérance pour du deux poids deux mesures » faisant écho aux mesures sanitaires drastiques imposées à l’intégralité de la population en Irlande du Nord comparée à la foule qui s’était massée à l’ouest de Belfast pour les funérailles de M. Storey.

Mme O’Neill s’est excusée « pour les familles en deuil qui ont été plus durement touchées » tout en expliquant avoir respecté les règles de distanciation sociale

La motion reconnaît les sacrifices que les gens ont faits pendant l’urgence du Covid-19 et rend hommage à ceux qui, de manière désintéressée, ont donné la priorité à la nécessité de se protéger mutuellement, en particulier pendant les périodes de traumatisme, de perte et de deuil. Elle exprime ensuite sa déception quant aux actions des ministres qui, selon elle, ont enfreint les directives publiques et implore le public de continuer à suivre les réglementations sur les coronavirus.

Mme Foster, la responsable du DUP, a déclaré que Mme O’Neill et « ses collègues du Sinn Féin doivent assumer la responsabilité de l’affaiblissement des réglementations sanitaires. Nous sommes tous frustrés et profondément déçus par les récents événements. Le Sinn Féin est isolé et sans soutien en raison de son comportement égoïste et arrogant. Le masque de l’intégrité, du respect et de l’égalité est tombé ». Jeudi, Mme Foster a déclaré qu’elle ne pouvait pas en même temps « se tenir aux côtés » de Mme O’Neill et « donner des conseils de santé publique » après la présence de cette dernière aux funérailles.

Lors de l’émission Sunday Politics de la BBC, la ministre de la Justice Naomi Long a exprimé son soutien à la motion. Elle a déclaré que Mme O’Neill devait une explication à l’Assemblée de Stormont pour « les dommages causés » en assistant aux funérailles mardi. Mme Long a déclaré que Mme O’Neill n’avait « pas été à la hauteur » de ses responsabilités en tant que vice-premier ministre. Certains responsables politiques exigent par ailleurs sa démission.

On se dirige tout droit vers une crise politique potentiellement majeure en Irlande du Nord si Michelle O’Neill, qui estime être dans son bon droit, ne démissionne pas ou ne fait pas amende honorable, surtout si la motion est adoptée par Stormont, car l’Assemblée redeviendrait ingouvernable…

Affaire à suivre très rapidement

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2020, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO -

Eric Zemmour : « En politique, il faut prévoir le pire pour que celui-ci ne se produise pas et se donner les moyens de...

Eric Zemmour : « En politique, il faut prévoir le pire pour que celui-ci ne se produise pas et...

Lorient. De la cocaïne et des armes saisies, intervention du Raid

Le trafic de drogue continue d'empoisonner la Bretagne tandis qu'il enrichit les dealers, provenant souvent d'Île-de-France par ailleurs. À...

Articles liés

Irlande du Nord. Un accord sur la langue gaélique trouvé. Un nouveau Premier ministre va être désigné

Un accord sur la langue gaélique a été trouvé en Irlande du Nord, débloquant une situation qui se tendait, et qui menaçait, de nouveau,...

Irlande du Nord. La New IRA menace de mort les agents pénitentiaires.

Des leaders paramilitaires dissidents appartenant à la New IRA ont ordonné à toutes les unités d'Irlande du Nord de commencer à cibler les agents...

Irlande du Nord. Funérailles de Bobby Storey. Aucune poursuite judiciaire contre 24 membres du Sinn Féin

Le Service des poursuites publiques (PPS) en Irlande du Nord a confirmé sa décision de ne pas poursuivre 24 membres du Sinn Fein -...

David Frost (négociateur du Brexit) : « L’UE doit revoir le protocole sur l’Irlande du Nord »

David Frost est un homme politique britannique membre du Parti conservateur, conseiller à la sécurité nationale et, de 2019 à 2020, négociateur-en-chef de la...