Royaume-Uni. Et si l’Angleterre devenait indépendante ?

A LA UNE

Nantes. Le MIN, un marché magnifique, mais couteux et plein de malfaçons ?

Nouveau ventre de Nantes achevé dans la précipitation avant les municipales pour accueillir ses 100 entreprises et 800 salariés,...

Michel Maffesoli : « Le transhumanisme est l’aboutissement de la paranoïa moderne » [Interview]

Au dernier colloque de l’Institut Iliade, en date du 19 septembre 2020, dont le thème était « La nature comme...

Enquête : ces Tchétchènes déjà arrêtés pour terrorisme

Après la décapitation du professeur d’histoire de Conflans, Samuel Paty, par un jeune Tchétchène radicalisé d’Evreux, Abdullakh Anzorov, le...

État d’urgence sanitaire. Que dit le projet de loi présenté en conseil des ministres ce matin ?

Après avoir laissé planer un couvre-feu à 19h dans les grandes villes, ou généralisé à tout le territoire, dans...

Document : le texte de la décision qui a accordé le droit d’asile à la famille du terroriste islamiste

D’abord déboutée de l’asile à cause d’un « récit stéréotypé » par l’Office français pour la protection des réfugiés...

Le Royaume-Uni est-il voué à disparaître ? Un nouveau sondage indique que près de la moitié des électeurs conservateurs anglais sont favorables à une indépendance de l’Angleterre et à la fin de l’union.

L’avenir du Royaume-Uni incertain ?

Les lignes semblent bouger progressivement outre-Manche. Un nouveau sondage réalisé par YouGov pour YesCymru (organisation fédérant divers acteurs et groupes travaillant pour l’indépendance du Pays de Galles) et dont les résultats ont été publiés voilà quelques jours s’est intéressé à la question de l’indépendance de l’Angleterre vis-à-vis du Royaume-Uni.

Il apparaît alors que, sur les 1384 adultes sondés entre le 17 et le 18 juin dernier, 49% des électeurs conservateurs et unionistes anglais souhaitent l’indépendance de l’Angleterre, contre 51% qui y sont opposés.

Plus généralement, sur l’ensemble du panel, l’enquête d’opinion montre que plus d’un tiers (35 %) des habitants de l’Angleterre ne veulent pas que le Royaume-Uni perdure. Une proportion, correspondante à celles déjà révélées par de précédents sondages, et qui exclue par ailleurs les personnes ayant répondu « je ne sais pas » et celles ayant refusé de répondre.

 Des « indépendantistes anglais » au profil atypique

Par ailleurs, le sondage montre que, si à Londres le soutien en faveur de la fin du Royaume-Uni n’atteint que 25 %, il atteint les 38 % dans le nord et les Midlands.

Quant au profil type du partisan de l’indépendance de l’Angleterre, les plus de 65 ans sont la classe d’âge la plus favorable à l’idée, avec 48 % de votes.

De son côté, Siôn Jobbins, président de YesCymru, a souligné que « ce sondage montre deux choses intéressantes et importantes » : tout d’abord qu’une « minorité importante de personnes en Angleterre, surtout en dehors de Londres, est favorable à une Angleterre indépendante. »

Mais aussi que « cela montre que le soutien à une Angleterre indépendante se trouve parmi les personnes âgées et les personnes de droite, tandis que le soutien à l’indépendance du Pays de Galles se trouve surtout parmi les jeunes et les personnes de gauche. »

Enfin, pour le président du Plaid Cymru Dafydd Trystan, « ces résultats concordent avec le peu d’importance accordée à la préservation de l’Union par les électeurs conservateurs dans le cadre du vote sur le Brexit et son impact sur les relations entre l’Angleterre, l’Écosse et l’Irlande du Nord ».

L’Angleterre, après l’Écosse et le Pays de Galles

Si la question de l’indépendance vis-à-vis du Royaume-Uni peut paraître un peu baroque (pour l’instant) en Angleterre, elle fait en revanche son chemin dans les contrées voisines.

Au Pays de Galles, le dernier sondage en date accorde ainsi un niveau record d’opinions favorables (25 %) à l’indépendance du pays.

En Écosse, c’est désormais une majorité qui se dégage en faveur d’une sécession : 54 % pour l’indépendance contre 46 % y étant hostiles. Un tel niveau d’adhésion au projet de séparation de l’Écosse par rapport au Royaume-Uni n’avait pas été observé depuis 2016, au lendemain du vote sur le Brexit.

AK

Crédit photo : DR (photo d’illustration)
[cc] Breizh-info.com, 2020, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

Les derniers articles

Pontmain (53) : pèlerinage et messe dominicaine traditionnelle ce 25 octobre

Les dominicains de Cheméré le Roi célèbrent ce 25 octobre une messe traditionnelle, en rite dominicain, à la basilique...

Douarnenez. Un migrant africain suspecté d’avoir drogué et agressé sexuellement sa logeuse

Un migrant africain est soupçonné d'avoir drogué puis agressé sexuellement au mois de septembre dernier une femme qui l'hébergeait...

Réunification de la Bretagne : Christelle Morançais bientôt au chômage ?

La question de la réunification de la Bretagne est plus que jamais sur le tapis. C’est la conséquence directe des récentes élections municipales. On...

Le vent tourne en Amérique latine : Les élections boliviennes et le plébiscite chilien

Deux événements, l’un en cours, les élections en Bolivie, l’autre imminent, le plébiscite chilien, nous permettent de penser que des changements importants sont attendus...

États-Unis. Les Blancs minoritaires en 2026 : défaite assurée pour les républicains à moyen terme ?

L'avenir politique des États-Unis est étroitement liée à la question démographique. Certaines prévisions indiquent que les Blancs seront minoritaires dans le pays à partir...

Rennes. Trois clandestins en instance d’expulsion dégradent, incendient et outragent au CRA

Trois clandestins en instance d’expulsion, âgés de 18 à 29 ans et détenus actuellement au centre de rétention administrative (CRA) de Rennes – Saint-Jacques...

LA QUOTIDIENNE

Recevez chaque matin dans votre boîte mail la Quotidienne de BREIZH-INFO

- Pour soutenir BREIZH-INFO et l'info sans filtre -

Autres articles

- Pour nous soutenir -