Covid-19. Lancement des campagnes de dépistage par l’envoi de « bons » dans cinq communes des Côtes-d’Armor

A LA UNE

« Viens à Bollaert, j’ai fais des moules ». L’Opéra du Peuple, dans la peau d’un supporter du RC Lens [Interview]

« Viens à Bollaert, j'ai fais des moules ». Si il n'avait pas reconnu cette référence au fanzine Rugir,...

Irlande du Nord. Il y a 48 ans, pas de Black Friday mais un Bloody Friday à Belfast

En ces temps de consumérisme quasi religieux, les enseignes commerciales (et même les gouvernements) incitant les consommateurs à se...

Florian Philippot : « Notre pays est incontestablement dans les mains de personnes qui veulent retirer aux Français un maximum de libertés » [Interview]

Parmi les politiques qui sont montés au créneau ces derniers mois contre la tyrannie sanitaire mise en place en...

Hold-up. Pierre Barnerias, l’auteur du documentaire, s’explique

Après le succès de Hold-Up, un documentaire sur le Covid, dont la version de travail a été diffusée en...

Discours de De Gaulle à Quimper en 1969 : coulisses d’un ratage historique

Le 2 février 1969, Charles De Gaulle prononce à Quimper le dernier discours de sa carrière. Pour la première...

Le Ministre des Solidarités et de la Santé a annoncé la mise en œuvre de campagnes de dépistage sur le principe de « bons pour tests » de l’Assurance maladie. Initiée dans cinq premières régions françaises, l’opération concerne en Bretagne 63 000 assurés des Côtes d’Armor, qui pourront bénéficier d’un test virologique et sérologique. Le sud des Côtes d’Armor n’est pas inclus dans le dispositif ce qui ne manquera pas d’alimenter la polémique sur l’abandon systématique de ce territoire rural par les autorités.

Des bons de dépistage pour chaque assuré

L’ARS Bretagne lance cette semaine avec la CPAM des Côtes-d’Armor et la Mutualité Sociale Agricole une campagne grand public de tests virologiques (tests PCR) et sérologiques du Covid-19, dans cinq communes du département des Côtes d’Armor : Saint-Brieuc, Yffiniac, Ploufragan, Langueux et Trégueux, représentant 63 000 bénéficiaires.

Cette campagne s’organise sur la base du volontariat avec l’envoi de « bons »durant le mois juillet, par mail ou courrier à l’ensemble des assurés du régime général de l’Assurance maladie et de la Mutualité sociale agricole des communes concernées. Les porteurs de ces « bons », même s’ils n’ont pas de symptômes, pourront bénéficier gratuitement et sans avance de frais de ces deux tests dans le laboratoire de leur choix après avoir au préalable pris rendez-vous par téléphone ou internet. Dans ce cadre, des laboratoires de proximité sur le territoire se sont mobilisés pour accompagner cette campagne de dépistage

Des tests virologiques et sérologiques

Chaque bon de dépistage donne droit à deux tests différents : • un test virologique (test RT-PCR), par prélèvement nasopharyngé, qui permet de savoir si l’on est porteur du Covid-19 au moment du test ; • un test sérologique, par prise de sang, qui permet d’identifier la présence d’anticorps et ainsi de savoir si l’on a été porteur du Covid-19 par le passé. Ce test sérologique est conditionné à la réalisation du test virologique.

« Cette expérimentation s’inscrit dans une démarche plus globale d’élargissement des dépistages et du repérage des cas asymptomatiques. L’objectif est de s’assurer qu’il n’existe pas de circulation non connue du virus, et, lorsque des cas confirmés sont identifiés, de mettre en place les mesures d’isolement nécessaires pour casser les éventuelles chaînes de transmission. Cette expérimentation permettra également de déterminer si cette modalité incite les personnes des communes concernées au dépistage et pourra ainsi être étendue » indique l’ARS.

Sur le territoire, sept lieux de dépistage peuvent accueillir les bénéficiaires du test : • Cerballiance-Plérin – 3 rue Paul Bert – de 13h30 à 17h30 – Rendez-vous au 02 96 79 29 29 et sur doctolib.fr • Cerballiance-Yffignac – 54 rue du général de Gaulle – de 14h à 17h – Rendez-vous au 02 96 72 71 12 et sur doctolib.fr • Cerballiance-Ploufragan – 27 rue des Villes-Moisan –de 14h à 17h – Rendez-vous au 02 96 78 78 43 et sur doctolib.fr • SBL BIO- St Brieuc – 16, rue Michelet – de 14h à 17h – Rendez-vous au 07 56 06 38 68 et sur doctolib.fr • SBL BIO- Plérin – 12, rue François Jacob – de 14h à 17h – Rendez-vous au 07 56 06 07 28 et sur doctolib.fr • SBL BIO- St Brieuc – 28, rue Charles Pradal – de 14h à 17h – Rendez-vous au 07 56 06 36 95 et sur doctolib.fr • Centre hospitalier Yves Le Foll – 10 rue Marcel Proust – de 8h à 15h30 – Rendez-vous sur l’application KELDOC

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2018, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

LA QUOTIDIENNE

Recevez chaque matin dans votre boîte mail la Quotidienne de BREIZH-INFO

- Pour soutenir BREIZH-INFO et l'info sans filtre -

Les derniers articles

Covid-19. Gestion suédoise de la crise sanitaire : un échec, vraiment ?

Revenons aujourd'hui sur le cas suédois qui a fait couler beaucoup d'encre. Ignorant totalement l'échec de leur propre pays...

Liberté de culte : les évêques se rebiffent

La décision du gouvernement de limiter à 30 personnes l’assistance aux messes – y compris dans une cathédrale –...