Rixes à Nantes et Saint-Jean de Boiseau : des blessés et du ferme

A LA UNE

Ce 11 juillet vers 3 heures du matin, pompiers et forces de l’ordre sont intervenues sud-Loire, à Saint-Jean de Boiseau, où une fête d’anniversaire a dégénéré. Plusieurs inconnus se sont incrustés dans la fête d’un jeune homme qui célébrait ses 20 ans, et ont fini par déclencher une bagarre.

Trois personnes ont été blessées, dont un adolescent de 16 ans qui a reçu deux coups de couteau à l’épaule et à la poitrine ; ses jours ne sont pas en danger. Les cinq auteurs présumés de la rixe et de l’attaque, qui ont fui en voiture avant l’arrivée de la police, sont activement recherchés.

Le 10 juillet, le tribunal de Nantes jugeait en comparution immédiate deux hommes impliqués dans une bagarre place du Commerce à Nantes le 8 juillet dernier. Ils se sont mêlés du conflit entre deux frères et ont notamment giflé une femme qui les accompagnait, puis frappé à la poitrine avec un couteau l’un des deux frères.

Arrêtés peu après, les auteurs de l’agression sont de jeunes majeurs d’origine extra-européenne défavorablement connus des forces de l’ordre – qu’ils outrageaient lors de leur interpellation. Une lame de couteau maculée de sang a été retrouvé sur l’un d’eux. Le tribunal les a condamnés à 14 et 18 mois de prison ferme, avec maintien en détention, mais a refusé d’interdire de territoire l’auteur du coup de couteau – en effet il est devenu récemment papa.

Prison ferme pour les dealers du Chêne des Anglais

Par ailleurs le procès fleuve des 22 dealers de drogue d’origine nord-africaine des quartiers Nord (Bout des Landes et Chêne des Anglais), qui se tient en correctionnelle depuis le 6 juillet dernier, s’est achevé sur des condamnations allant de 2 à 4 ans de prison ferme ; deux hommes sont placés sous bracelet électronique, cinq sont interdits de séjour dans les quartiers concernés. Un prévenu a été relaxé. Un mandat d’arrêt a été enfin délivré contre AbdellahBetmi Sabir, absent et condamné par contumace à deux ans de prison ferme.

Le deal était basé rue de Concarneau, de juin à décembre 208, de 11h à 1h du matin, avec des débits moyens de 100 grammes de cocaïne par jour [60 € le gramme] et 40 barrettes de résine de cannabis par jour. De grosses sommes d’argent en numéraire ont été retrouvées lors des perquisitions : 45.000 € dans la cuisine d’un des prévenus, 12.000 € dans un pouf. Le leader du réseau présumé est un perpignanais de 54 ans, Richard Farban, condamné à 7 ans de prison ferme.

Parmis les condamnés, on trouve Maxime Rekkik (4 ans ferme, maintien en détention), Erwan Rekkik et Abdallah Khlifi (3 ans ferme et 6 mois de sursis révoqué, maintien en détention), Karim Kadi (30 mois de prison dont 24 ferme) ou encore Khalil Khlifi (2 ans ferme, maintien en détention).

Louis Moulin

Illustration : DR
[cc] Breizh-info.com, 2020, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO - spot_img

Meurtre d’une journaliste par la New IRA en Irlande du Nord : saisie de vidéos à Paris

Des républicains dissidents de la NEW IRA ont été filmés par une équipe de tournage française dans les jours...

Crack, la drogue de l’enfer

Le crack n’en finit pas de faire la une: la déchéance des quasi morts vivants qui fument cette drogue...

Articles liés