Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Novlangue au Royaume-Uni. La police songe à ne plus employer les termes « terroristes islamistes » et « djihadistes »….car jugés islamophobes

La police du Royaume-Uni songe à ne plus user des termes « terroristes islamistes » et « djihadistes » afin de ne pas stigmatiser les musulmans. Et ce, sur demande de l’Association nationale des policiers musulmans du pays.

« Terroristes islamistes » et « djihadistes », termes islamophobes au Royaume-Uni ?

La novlangue ne sévit pas seulement en France. Au Royaume-Uni, la police envisage d’abandonner les termes « terroristes islamistes » et « djihadistes » en raison de la connotation péjorative que cela représente pour la communauté musulmane. À l’origine de cette demande, on retrouve l’Association nationale des policiers musulmans britanniques, laquelle considère que les termes actuellement employés alimenteraient « les perceptions négatives, les stéréotypes, la discrimination et l’islamophobie ».

La requête a été très sérieusement étudiée au mois de juin dernier par le chef de l’unité de lutte antiterroriste Neil Basu, lors d’une réunion en ligne d’environ 70 personnes comprenant des survivants d’attaques terroristes, des proches des victimes, des experts et des académiciens.

Des « terroristes qui dénaturent les buts de leur religion »

Quant aux termes de substitution avancés lors de cette réunion, Neil Basu a notamment suggéré de remplacer le mot « terroristes » par « adeptes de l’idéologie d’Oussama Ben Laden » ou encore les « djihadistes » par « terroristes qui dénaturent les buts de leur religion ». L’affaire pourrait presque relever de la parodie s’il n’était question du chef de l’unité de lutte antiterroriste britannique en personne !

Quant à l’Association nationale de la police musulmane, forte de 3 000 membres, elle préconise « un changement de culture en s’écartant des termes qui ont un lien direct avec l’islam et le djihad ». Des termes qui, selon elle, ne faciliteraient pas « les relations entre les communautés et la confiance de la population »

Cependant, la police a déclaré au Times que les modifications de la phraséologie n’étaient pas encore actées. Des attentats tels que les attentats de Londres de 2005 ainsi que les attaques de Westminster, du London Bridge et de la Manchester Arena, tous ayant eu lieu en 2017, ont été officiellement considérés comme du « terrorisme islamiste ». N’en étaient-ils pas ?

AK

Crédit photo : DR (photo d’illustration)
[cc] Breizh-info.com, 2020, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

Cet article vous a plu, intrigué, ou révolté ?

PARTAGEZ L'ARTICLE POUR SOUTENIR BREIZH INFO

Les commentaires sont fermés.

ARTICLES EN LIEN OU SIMILAIRES

Immigration, International

Royaume-Uni. Victoire de la gauche : le plan d’expulsion vers le Rwanda abandonné… avec les 339 millions d’euros déjà versés au pays africain ? [Vidéo]

Découvrir l'article

NANTES

Sacs et colliers arrachés, adolescents arrêtés pour extorsion : les élections n’arrêtent pas les délinquants

Découvrir l'article

Politique

Nantes, Rennes, Rosporden, la Feuillée : incidents pendant et après les élections

Découvrir l'article

NANTES

Nantes : vols, incendies, pick-pocket, policier braqué avec une arme factice…

Découvrir l'article

RENNES

Rennes : Un homme entre la vie et la mort après avoir été agressé, deux adolescents roumains arrêtés

Découvrir l'article

BREST, RENNES

A Rennes, une élue municipale de Brest agressée par un migrant Afghan

Découvrir l'article

A La Une, International

Hanan Serroukh : « Les islamistes ont leurs propres lobbies en Europe, structurés et développés ici, avec des financements des institutions européennes »

Découvrir l'article

International

Au Royaume-Uni, le parti de Nigel Farage au coude à coude avec les conservateurs dans les sondages

Découvrir l'article

Ensauvagement, Immigration, International, Justice

Royaume-Uni. 7 individus condamnés pour avoir exploité sexuellement 2 adolescentes démunies

Découvrir l'article

MORLAIX

Saint-Martin-des-Champs (29) : un homme blessé par balle, l’ombre d’un règlement de comptes sur fond de drogue plane

Découvrir l'article

PARTICIPEZ AU COMBAT POUR LA RÉINFORMATION !

Faites un don et soutenez la diversité journalistique.

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur Breizh Info. Si vous continuez à utiliser le site, nous supposerons que vous êtes d'accord.

Clicky