Douarnenez. Manque d’hygiène, surpêche : qui sont ces nombreux pêcheurs d’origine africaine ? [Vidéo]

A LA UNE

Irlande du Nord. 3 200 meurtres liés aux Troubles pourraient être prescrits judiciairement

Le gouvernement britannique envisage de modifier un élément de la législation de l'Accord du Vendredi Saint afin de protéger...

A la rencontre d’Estelle Redpill, « l’influenceuse » qui fait fantasmer une certaine presse de gauche [Interview]

Les réseaux sociaux regorgent de jeunes et moins jeunes qui parviennent, après quelques vidéos tournés sur un sujet en...

Il y a Zemmour et Naulleau, mais aussi « Zemmour et Bolloré »

Passer d’une chaîne d’information (Cnews) à une station généraliste (Europe 1), voilà l’une des tâches auxquelles Vincent Bolloré s’attaque...

Napoléon : « Ma vie est un roman »

Ce mot, peut-être apocryphe, ne manque pas, de toute façon, de justesse. C’est d’ailleurs pourquoi Napoléon Bonaparte a autant...

Brest. Une semaine « brûlante » dans les quartiers « sensibles » de Pontanézen et Bellevue

Brest a été le théâtre de plusieurs épisodes de violence urbaine, dans les quartiers de Pontanézen et de Bellevue,...

Qui sont ces très nombreux pêcheurs à la ligne s’agglutinant sur le port de Douarnenez, au mépris des règles d’hygiène et des quotas ? Il plane comme un air d’Afrique sur les quais du Rosmeur…

Douarnenez : des pêcheurs d’origine africaine envahissent les quais

À Douarnenez désormais, les Pennoù-Sardin, [NDLR : « têtes de sardine »] d’antan ont semble-t-il laissé à la place à une autre population sur le port du Rosmeur.

Douarnenez
Source : Facebook Breizh Pêche

Aussi improbable que puissent paraître les images, ce sont bien des dizaines (voire une centaine les grands jours) de pêcheurs amateurs d’origine extra-européenne qui passent de longues heures à remonter du poisson depuis la digue. Si pêcher à la ligne pour le plaisir n’est pas en soi condamnable, la situation, qui perdure depuis quelques années maintenant en s’amplifiant avec le temps, fait jaser dans le port finistérien. Car ces pêcheurs, dont un habitant de Douarnenez nous précise qu’il s’agirait en très grande majorité d’Africains dont une partie travaillerait dans une conserverie locale, ont pris de très mauvaises habitudes, notamment en matière d’hygiène.

Des poissons entreposés dans des glacières sans glace aux fils de pêche abandonnés sur place en passant par les viscères et le sang des poissons laissés à même le sol. Sans parler des quantités de poissons pêchées dépassant largement les besoins quotidiens de ces amateurs et interrogeant donc sur la finalité de ces pratiques. Certains pêcheurs professionnels douarnenistes auraient également retrouvé « toutes sortes » de déchets sur leurs navires, amarrés non loin.

Tant et si bien que certains quais de Douarnenez prennent parfois tout simplement des airs… d’Afrique :

Un sujet « délicat » à traiter pour les autorités portuaires

Contactée par Breizh-info, la capitainerie du port de Douarnenez, précisant par ailleurs que le sujet est « délicat », explique que, malgré sa position en première ligne « sur le terrain », elle se doit de rester « neutre pour le moment » sur la question tout en concédant que ces nombreux pêcheurs amateurs « laissent beaucoup trop de saletés » sur leur passage. Ajoutant que seule une fermeture du quai incriminé serait la solution.

Du côté du Syndicat mixte des ports de pêche-plaisance de Cornouaille, en charge de la gestion du port de Douarnenez, également sollicité par notre rédaction, on a aussi conscience du problème posé par ces pêcheurs. Si le Rosmeur a, « depuis toujours », été un lieu prisé des pêcheurs à la ligne, « les pratiques ont évolué avec le temps » cependant nous dit-on… Et le profil des pêcheurs aussi visiblement.

Quant à la fermeture possible du quai, le Syndicat nous indique qu’une décision sera prise à l’automne prochain, et ce, à l’issue d’un moratoire lancé à la fin de l’année 2019 et faisant le bilan de la situation. Suite à la demande de l’association « Rosmeur Ensemble », militant pour le maintien du libre accès pour tous à la digue du Rosmeur, dite « Mur de la honte », la jetée était donc restée ouverte à « titre expérimental » pour tenter de donner une ultime chance à la cohabitation sur les quais de Douarnenez. Force est de constater que la chose est plutôt mal engagée…

AK

Crédit photo : Breizh-info.com
[cc] Breizh-info.com, 2020, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO -

Pays de Galles. Les travaillistes remportent 30 sièges et une majorité au Parlement gallois. Echec pour le Plaid Cymru

A l'occasion des élections du moi de mai 2021 au Royaume-Uni, concernant le Pays de Galles, les travaillistes ont...

Le Québec face à la menace progressiste. Dialogue avec Alexandre Cormier-Denis

Le Québec fait rêver de nombreux Français, notamment ceux qui sont candidats à l'expatriation. Face aux menaces aux menaces...

Articles liés

Larmor-Plage : Seabird invente un filet de pêche biodégradable et compostable

Un filet de pêche biodégradable en mer et compostable, voilà une une innovation technologique qui fait beaucoup parler d'elle. La matière qui sert à ce...

Loisirs. La pêche au carnassier

Les carnassiers sont une espèce de poisson qui se nourrit de la chair d'autres espèces pour vivre (poissons, mollusques, etc.). Étant des prédateurs, ils...

Une semaine après l’accord sur le Brexit, deux députés européens rencontrent les pêcheurs bretons.

Près d'une semaine après l'accord sur le Brexit, les pêcheurs de la Bretagne Nord on rencontré ce matin deux eurodéputés, Pierre Kaleskind de la...

Vivre ensemble à Douarnenez. 4 ans de prison ferme pour un migrant avant drogué et agressé sexuellement une femme

A chaque journée, son acte d « enrichissement culturel ». Vendredi, à Quimper, Plamedi Odinga Mbala Mungadi, un migrant africain, a été condamné à...