Drogue : trouvaille en voiture à Beaulieu (Nantes), coup de filet à Saint-Nazaire

A LA UNE

« Viens à Bollaert, j’ai fais des moules ». L’Opéra du Peuple, dans la peau d’un supporter du RC Lens [Interview]

« Viens à Bollaert, j'ai fais des moules ». Si il n'avait pas reconnu cette référence au fanzine Rugir,...

Irlande du Nord. Il y a 48 ans, pas de Black Friday mais un Bloody Friday à Belfast

En ces temps de consumérisme quasi religieux, les enseignes commerciales (et même les gouvernements) incitant les consommateurs à se...

Florian Philippot : « Notre pays est incontestablement dans les mains de personnes qui veulent retirer aux Français un maximum de libertés » [Interview]

Parmi les politiques qui sont montés au créneau ces derniers mois contre la tyrannie sanitaire mise en place en...

Hold-up. Pierre Barnerias, l’auteur du documentaire, s’explique

Après le succès de Hold-Up, un documentaire sur le Covid, dont la version de travail a été diffusée en...

Discours de De Gaulle à Quimper en 1969 : coulisses d’un ratage historique

Le 2 février 1969, Charles De Gaulle prononce à Quimper le dernier discours de sa carrière. Pour la première...

L’été s’avance et avec lui, son lot de trouvailles stupéfiantes. Le 27 juillet dernier, un chien de la brigade canine a marqué devant une voiture de location, rue Thomas Narcejac à Beaulieu, sur l’île de Nantes, près du pont qui mène au quartier non moins « sensible » de Malakoff. Il se dit d’ailleurs que des trafiquants de là-bas ont migré sur l’île de Nantes, ce qui n’est pas étranger aux fusillades et autres rixes qui secouent régulièrement ce quartier.

Dans la voiture, 110 grammes de cocaïne [8800 € à la revente au détail] et 58 grammes de cannabis [380€ à la revente] ; deux hommes ont été interpellés à proximité, puis relâchés. Un troisième, retrouvé ensuite, a été placé en garde à vue à l’hôtel de police. Ce 29 juillet, une autre opération de sécurisation et contre les deals a été menée au Breil, avec fouille de parties communes, mais cette fois sans découvertes stupéfiantes.

Par ailleurs, le Raid, la BRI et la police nationale ont opéré un vaste coup de filet pour démanteler un réseau de trafiquants de drogue quartier de la Bouletterie, à Saint-Nazaire. Ce quartier dit «sensible » pourri par le trafic de la drogue avait aussi connu au moins une des cinq fusillades de la nuit du 28 au 29 juin dernier – Saint-Nazaire compte moins de fusillades que Nantes (25 au dernier compte, rien cependant depuis deux semaines), mais rattrape son retard à grandes enjambées.

Les policiers ont interpellé huit personnes à huit adresses du quartier, des hommes âgés d’une vingtaine d’années, et saisi stupéfiants et argent liquide dans des appartements et des caves. Dans celles-ci, ils ont aussi trouvé affichés les prix des produits – illégaux – disponibles, par exemple la cocaïne à 80€ le gramme.

Louis Moulin

Illustration : DR
[cc] Breizh-info.com, 2020, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

LA QUOTIDIENNE

Recevez chaque matin dans votre boîte mail la Quotidienne de BREIZH-INFO

- Pour soutenir BREIZH-INFO et l'info sans filtre -

Les derniers articles

Covid-19. Gestion suédoise de la crise sanitaire : un échec, vraiment ?

Revenons aujourd'hui sur le cas suédois qui a fait couler beaucoup d'encre. Ignorant totalement l'échec de leur propre pays...

Liberté de culte : les évêques se rebiffent

La décision du gouvernement de limiter à 30 personnes l’assistance aux messes – y compris dans une cathédrale –...