Une nouvelle équipe de délinquants semble s’être spécialisée dans le cambriolage de tabacs de campagne : pas moins de cinq ont été visés en dix jours, depuis le 20 juillet, dans le pays de la Mée dans un triangle entre Abbaretz, Mouzeil et Soudan – une commune du nord-est de Châteaubriant, pas le pays d’Afrique éponyme.

Successivement, du tabac a été dérobé à l’Amical bar de Soudan, dans la nuit du 19 au 20 juillet, puis au bar tabac le BDM, à Mouzeil – où l’on trouvait jadis des mines de charbon, au nord-ouest d’Ancenis – et dans le café Chez Tonton à Puceul, à une demi-heure d’intervalles, dans la nuit du 22 au 23 juillet. Les 26 kilomètres entre les deux ont été vite couverts – à moins qu’il n’y eut deux équipes ? – et les voleurs ont raflé caisse, tabac et jeux à gratter.

Le vol suivant a eu lieu le 27 à 3h22 du matin, au bar-tabac PMU place de l’église à Saint-Mars du Désert ; les voleurs se sont emparés de la caisse, de montres en vente et de tabac ; à 4h38, quatre voleurs auraient été mis en fuite par un témoin alors qu’ils tentaient de forcer la porte d’entrée du bar Chez Manu, à la Meilleraye de Bretagne.

L’enquête a été confiée à la gendarmerie de Châteaubriant, qui a déjà fort à faire avec l’augmentation des rixes, mais aussi des home-jacking – 7 voitures ont été volées depuis le 7 juillet et une cellule spécialisée détachée depuis Nantes.

Vertou : un mineur isolé étranger commet 8 cambriolages en deux jours

Par ailleurs, les 24 et 25 juillet, huit cambriolages ont été commis dans le seul quartier de Beautour, au bout de la ligne de Busway entre Nantes et Vertou. Le cambrioleur, qui agissait seul, s’emparait pour l’essentiel de bijoux, d’argent liquide et d’ordinateurs ou de portables.

Son sang a aussi été relevé à plusieurs endroits – il brisait des vitres pour entrer et s’est blessé. Le 25 juillet, un homme d’origine extra-européenne, qui s’est dit mineur, a été contrôlé quai de la Fosse à Nantes avec deux ordinateurs volés, qui provenaient de cambriolages commis à Vertou ; multirécidiviste, il a été placé dans un centre éducatif fermé à Allonnes (72).

Louis Moulin

Illustration : DR
[cc] Breizh-info.com, 2020, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine