Immigration. Le Royaume-Uni juge la France trop laxiste face aux migrants en Manche

A LA UNE

Le Royaume-Uni a rappelé la France à l’ordre car cette dernière n’est pas assez sévère en matière de lutte contre les traversées de migrants clandestins par bateaux via la Manche.

Migrants : la France critiquée par le Royaume-Uni

Si l’impression de tiers-mondisation de la France se répand de plus en plus sur le territoire, notamment en raison d’une insécurité en forte hausse, l’image du pays au plan international n’est guère plus brillante. Tout particulièrement en ce qui concerne la maîtrise des flux migratoires.

Bien que lui-même très laxiste en la matière, le gouvernement britannique a appelé le 1er août la France à durcir ses mesures pour lutter contre les traversées illégales de migrants. Selon le ministre de l’immigration Chris Philp, « le nombre de traversées illégales de petits bateaux en provenance de France est inacceptable ». D’autant plus que « les migrants continuent d’arriver à Calais pour faire la traversée ». Et d’ajouter : « Les Français doivent prendre des mesures plus sévères ». Une injonction peu flatteuse tandis que les tentatives de clandestins de rejoindre l’Angleterre par la mer depuis les côtes françaises se sont multipliées ces derniers mois.

Des traversées se poursuivant sous les yeux des autorités françaises

L’appel a été lancé après que la police aux frontières ait intercepté 96 migrants 24 heures plus tôt, selon les autorités britanniques. La veille, le 30 juillet, ce sont 202 migrants embarqués à bord de 20 bateaux qui avaient réussi à gagner la côte anglaise. Soit un record en une seule journée alors que, selon différents rapports, plus de 3 400 clandestins ont déjà traversé la Manche depuis le début de l’année 2020.

De plus, pour le seul mois de juillet 2020, l’agence de presse britannique Press Association affirme que plus de 1 000 migrants ont réussi à franchir le Channel.

Une pression migratoire une nouvelle fois en hausse tandis qu’en 2019, 2 758 migrants ont été secourus par les autorités françaises et britanniques alors qu’ils tentaient de traverser la Manche, soit quatre fois plus qu’en 2018, selon les chiffres communiqués par les autorités françaises. Pour endiguer ces traversées, Chris Philp recommande par ailleurs aux Français de mettre en place des « interceptions en mer et des retours directs de bateaux ».

Enfin, dans le courant du mois de juillet, suite à une rencontre entre les ministres de l’Intérieur français et britannique, la création d’une « cellule franco-britannique de renseignement » afin de lutter contre les passeurs a été convenue. Reste à constater son efficacité…

Crédit photo : DR (photo d’illustration)
[cc] Breizh-info.com, 2020, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO - spot_img

Crise Énergétique Mondiale : Comment a-t-on pu se tromper à ce point-là ?

À quelques jours seulement de la COP26, la Chine annonce qu’elle vient de décider de rouvrir ses centrales au...

BHL et BZH contre Zemmour [L’Agora]

Bernard-Henri Lévy n’aime pas Éric Zemmour. Et le reproche le plus terrible qu’il trouve à lui adresser est : « Zemmour...

Articles liés