Rennes. Lynchage sur fond de trafic de drogue : Mouhamadou-Nahwy Diaby et Mohamed Halimi condamnés [Vidéo]

A LA UNE

« Viens à Bollaert, j’ai fais des moules ». L’Opéra du Peuple, dans la peau d’un supporter du RC Lens [Interview]

« Viens à Bollaert, j'ai fais des moules ». Si il n'avait pas reconnu cette référence au fanzine Rugir,...

Irlande du Nord. Il y a 48 ans, pas de Black Friday mais un Bloody Friday à Belfast

En ces temps de consumérisme quasi religieux, les enseignes commerciales (et même les gouvernements) incitant les consommateurs à se...

Florian Philippot : « Notre pays est incontestablement dans les mains de personnes qui veulent retirer aux Français un maximum de libertés » [Interview]

Parmi les politiques qui sont montés au créneau ces derniers mois contre la tyrannie sanitaire mise en place en...

Hold-up. Pierre Barnerias, l’auteur du documentaire, s’explique

Après le succès de Hold-Up, un documentaire sur le Covid, dont la version de travail a été diffusée en...

Discours de De Gaulle à Quimper en 1969 : coulisses d’un ratage historique

Le 2 février 1969, Charles De Gaulle prononce à Quimper le dernier discours de sa carrière. Pour la première...

L’affaire du lynchage d’un homme dans un contexte de « guerre des quartiers » à Rennes au mois d’avril dernier a vu deux hommes, Mouhamadou-Nahwy Diaby et Mohamed Halimi, être condamnés par la justice le 5 août.

Rennes : la vidéo d’un lynchage qui fit le buzz

La vidéo avait alors fait le tour des réseaux sociaux et dégradé encore un peu plus l’image de la ville de Rennes, mettant de nouveau en lumière le laxisme de la municipalité de Nathalie Appéré.

Le 10 avril dernier, un individu originaire du quartier du Blosne était lynché à coups de pied et de casque à Villejean, autre quartier de la ville à forte population d’origine extra-européenne. La scène, filmée, avait ensuite été diffusée quelques jours plus tard par le syndicat de police Synergie-Officiers sur les réseaux sociaux. Avec près de 500 000 vues sur cette seule source tandis que la vidéo en question était largement reprise par d’autres comptes Twitter.

Fusillades et trafics de stupéfiants

Quant aux motivations de ce lynchage, elles s’expliqueraient par un contexte davantage digne de Marseille ou de Chicago que de la Bretagne jadis paisible : il s’agirait d’une « guerre de territoire » entre les quartiers sud et nord de Rennes « sur fond de trafic de stupéfiants » selon le parquet.

Par ailleurs, outre ce règlement de compte du mois d’avril, plusieurs fusillades ont eu lieu dans la capitale de l’Ille-et-Vilaine en l’espace de quelques mois.

Détail lourdement teinté d’ironie compte tenu de la persistance de Nathalie Appéré à prôner le vivre-ensemble dans sa ville, la mère de l’un des individus mis en cause dans le dossier du 10 avril a expliqué aux policiers lors de son audition, en parlant de la victime, qu’il « est venu chercher des problèmes sur le territoire des autres. »

Mouhamadou-Nahwy Diaby et Mohamed Halimi condamnés

L’agression du 10 avril 2020 était donc jugée devant le tribunal judiciaire de Rennes le 5 août dernier. Dans une ambiance électrique puisque plusieurs bandes rivales présentes à l’audience se sont directement invectivées…

Sur les douze agresseurs, seuls cinq suspects (dont deux mineurs) ont pu être identifiés puis interpellés le 23 juin par la police judiciaire. Parmi les trois prévenus se présentant à la barre le 5 août, l’un est membre d’un groupe de rap local et va reconnaître les faits. Des prévenus âgés de 18, 20 et 22 ans et poursuivis pour violences aggravées, pour deux d’entre eux, et complicité de violences aggravées, pour le dernier.

Le procureur va alors requérir des peines de 5 à 7 ans de prison. Le tribunal sera finalement plus clément en condamnant Mouhamadou-Nahwy Diaby à quatre ans de prison, dont un an avec sursis et Mohamed Halimi condamné à quatre ans de prison. Quant au dernier prévenu, poursuivi pour complicité de violences aggravées, il a été relaxé.

AK

Crédit photo : DR (photo d’illustration)
[cc] Breizh-info.com, 2020, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

LA QUOTIDIENNE

Recevez chaque matin dans votre boîte mail la Quotidienne de BREIZH-INFO

- Pour soutenir BREIZH-INFO et l'info sans filtre -

Les derniers articles

Covid-19. Gestion suédoise de la crise sanitaire : un échec, vraiment ?

Revenons aujourd'hui sur le cas suédois qui a fait couler beaucoup d'encre. Ignorant totalement l'échec de leur propre pays...

Liberté de culte : les évêques se rebiffent

La décision du gouvernement de limiter à 30 personnes l’assistance aux messes – y compris dans une cathédrale –...