Le virus de l’insécurité sévit toujours à Rennes. Une fusillade a eu lieu dans le quartier de Maurepas le 17 mai, faisant un blessé.

Rennes : un homme blessé par balles à Maurepas

Quand ce n’est pas Brest ou Nantes, le trio des métropoles bretonnes gérées par des socialistes peut compter sur Rennes pour venir alimenter notre rubrique Bretagne Orange Mécanique. Dans le quartier très « sensible » de Maurepas, lequel abrite accessoirement une forte proportion de population d’origine extra-européenne, un homme a été blessé par balles le 17 mai en fin d’après-midi devant le centre commercial du Gros-Chêne.

Des douilles de 22 mm ont été retrouvées sur place et une enquête a été ouverte par la police judiciaire. Selon certains témoins, trois coups de feu ont été tirés lors de la scène tandis que deux bandes d’une quinzaine de jeunes ont été aperçues en train de courir au moment des faits. Autre signe typique des règlements de compte dans ce « genre » de quartier, l’un des protagonistes tenait un sabre à la main, toujours d’après un témoignage.

Par la suite, le blessé par balles, touché aux cuisses, se rendra dans une boutique à proximité en demandant à l’employée présente d’appeler les pompiers. Rapidement, le reste de la bande viendra chercher l’individu car anticipant l’arrivée des forces de l’ordre. Ces dernières, à savoir des policiers de la brigade anticriminalité, arriveront quelques minutes plus tard.

Feuilleton criminel à Rennes

La course du blessé et de ses complices, ayant pris la fuite en voiture, ne durera pas longtemps. Ils seront arrêtés au niveau d’une station service rue de Fougères. Pris en charge par les pompiers et le Samu, l’homme sera transporté au CHU de Rennes.
Cette fusillade est le nouvel épisode d’un feuilleton de violence se déroulant depuis plusieurs semaines dans le quartier de Maurepas. Le 2 mai dernier, c’est cette fois à coups de couteau qu’un homme âgé d’une vingtaine d’années avait été blessé devant ce même centre commercial.

À Maurepas, les voyous locaux faisaient déjà parler la poudre en juillet 2018 lors d’un règlement de comptes entre deux communautés extra-européennes, donnant lieu à une fusillade et à une course-poursuite. En novembre 2019, un autre règlement de comptes entre délinquants faisait un blessé par balles à la cuisse au centre commercial de la Bellangerais, près de Maurepas.

Mais le quartier n’a pas le monopole de la délinquance à Rennes, loin s’en faut ! La vidéo du lynchage d’un homme par une bande sur fond de trafic dans le quartier de Villejean durant le mois d’avril dernier est devenue virale sur les réseaux sociaux, écornant encore davantage l’image de la capitale de l’Ille-et-Vilaine.

AK

Crédit photo : DR (photo d’illustration)
[cc] Breizh-info.com, 2020, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine – V