Suspect à Béziers, normal à Nantes ?

A LA UNE

La nature comme socle. Retour sur le VIIe Colloque de l’Institut Iliade (2/2)

Après une première partie, suite et fin de la recension du VIIème colloque de l'Institut Iliade ayant eu lieu...

À la vie, à l’amour. Des mamans témoignent de la vie après le décès de leurs jeunes enfants [Interview]

Ils s'appelaient Gaspard, Siméon, Auguste. Ils étaient trois jeunes enfants, pleins de vie, qui sont décédés, des suites d'une...

Paul Conge : « Les droites radicales prospèrent sur certaines faiblesses structurelles de la France contemporaine » [Interview]

Paul Conge est journaliste à Marianne, où il couvre, entre autres, les questions judiciaires. Il vient de publier Les Grand-remplacés. Enquête sur...

Gilles-William Goldnadel : « En France , la liberté d’expression est sacrée lorsque l’outrance vient de gauche et maudite si elle vient de droite...

La loi Avia sur la « haine en ligne » est de retour par la porte détournée (et fort peu démocratique)...

Bretagne. 6 à 11% de prénoms musulmans selon les départements attribués en 2019

L’INSEE a publié comme chaque année les chiffres de l’État Civil relatifs aux prénoms attribués aux enfants nés en...

Qu’un promoteur immobilier brosse dans le sens du poil la ville où il travaille, personne ne s’en étonne. Sauf quand la municipalité de la ville en question est en rupture avec le mondialisme…

La France a découvert voici quelques semaines les méthodes contestables du parquet national financier (PNF). Les craintes pour l’indépendance de la justice pourraient s’étendre à d’autres instances. Le 22 juillet dernier, un grand article du Canard enchaîné révélait que la juridiction interrégionale spécialisée (JIRS) de Marseille a ouvert une enquête préliminaire pour corruption et abus de biens sociaux. Elle vise Robert Ménard, maire de Béziers, et un promoteur immobilier régional, Socri Reim.

Deux faits sont en cause : la réalisation d’un clip vidéo à la gloire de Béziers, projeté lors d’une réunion publique de Robert Ménard en 2017, et le financement d’un projet de site internet municipal. Dans les deux cas, les dépenses auraient été effectuées par Socri Reim.

Le plus étonnant dans cette affaire, réside dans la modestie des sommes en cause : respectivement à 25 656 euros et 23 500 euros. Et il n’est pas question de valises de billets. La vidéo a bien été réalisée et, si le site incroyablebeziers.fr n’existe pas à ce jour, le domaine a été réservé en 2018 par Creativia, une agence de publicité de Montpellier.

Une piste qui fait flop pour les municipales

Ce n’est pas du tout pour ce genre de bagatelle que les JIRS (il en existe huit, dont une à Rennes) ont été créées. Elles se consacrent en principe aux affaires de criminalité et de délinquance les plus graves : meurtres, vols, proxénétisme ou trafic de stupéfiants en bande organisée, fabrication et détention d’armes biologiques, etc.

Cerise sur le gâteau, les informations précises du Canard enchaîné, reprises à sa suite par toute la presse nationale, ne peuvent provenir que d’une violation du secret de l’enquête. L’hebdomadaire satirique serait d’ailleurs à l’origine de l’affaire. Il a évoqué les dépenses de Socri Reim dans deux articles parus en mars 2019. Quelques semaines plus tard, la JIRS avait ouvert une enquête. Un calendrier parfait pour révéler un scandale juste avant les élections municipales de 2020 – si scandale il y avait eu. Ce qui, de toute évidence, n’est pas le cas.

Partout et depuis toujours, les promoteurs immobiliers qui ont des biens à vendre dans une ville s’efforcent de chanter les louanges de celle-ci. Quelle que soit la couleur politique du maire. Mais ce qui est naturel à Rennes ou Nantes, municipalités socialistes, devient gravissime quand le maire s’appelle Robert Ménard !

L’argent des promoteurs bienvenu à Nantes

Nantes, tenez. Depuis 2007, la métropole caresse l’idée de construire une attraction touristique, l’Arbre aux Hérons, qui seconderait le Grand éléphant des Machines de l’île. D’hésitations en tergiversations, Jean-Marc Ayrault a laissé le dossier à ses successeurs, l’éphémère Patrick Rimbert puis Johanna Rolland. Cette dernière a repris le projet Elle en a fait l’une des promesses de sa campagne municipale en 2020. Elle a créé un Fonds de dotation Arbre aux Hérons pour récolter de l’argent privé, et a confié sa direction à une ancienne députée socialiste battue aux élections de 2017.

Si le site incroyablebeziers.fr n’est pas encore réalisé, l’Arbre aux Hérons ne l’est pas non plus. Mais les promoteurs immobiliers chantent déjà ses louanges, tel Gaalon-Guerlesquin. Et il a déjà donné lieu à quantité de belles vidéos. Enfoncés, les 25 656 euros bitterois : les sommes espérées s’élèvent à 11,7 millions d’euros. Or parmi la trentaine d’entreprises qui financent le fonds de dotation figurent déjà trois promoteurs immobiliers. Bati-Nantes s’est engagé à verser au moins 200 000 euros, Marignan et Brémond au moins 50 000 euros.

E.F.

Illustration : le site de la carrière de Misery, à Nantes, destiné à recevoir l’Arbre aux Hérons. Photo BI, droits réservés
[cc] Breizh-info.com, 2020, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

Les derniers articles

Finistère : les élus de l’agglomération quimpéroise capitulent face à Amazon

Une majorité des élus de l'agglomération quimpéroise a dit "oui", ce jeudi soir, au projet d'implantation de la plateforme...

Bistro Libertés. Sébastien Meurant (LR) dans l’arène face à Jean Messiha (RN)

L'invité de Bistro Libertés, Sébastien Meurant, est un dirigeant des Républicains qui se revendique de la droite de conviction....

Macron, la psychose covid

Au sommaire de ce journal : gouverner par la peur. https://www.youtube.com/watch?v=FHCuerRAQKY Avec les annonces de fermetures d’établissements restaurants et bars notamment et la menace de reconfinement,...

Urgence climatique. Des écologistes antinucléaires font volte-face en Allemagne

En voilà un article particulièrement intéressant, signé de la rédaction du journal Economie Matin. Ce dernier évoque deux figures du mouvement anti nucléaire en...

Algues vertes en Bretagne. Une nouvelle alerte « contre le déni des autorités sanitaires devant le danger de l’hydrogène sulfuré dans les sédiments sableux...

L'association Sauvegarde du Trégor, dirigée par Yves-Marie Le Lay, vient d'adresser une mise en garde à l'Agence Régionale de Santé Bretagne. Il s'agit d'une...

Autonomie médicale et système immunitaire (entretien avec Soazig Baumann)

Soazig Baumann, praticienne en médecine libre et thérapeute en soins manuels, nous présente sa conception des médecines naturelles, fondée sur l'expérience et l'idéal d'autonomie...

LA QUOTIDIENNE

Recevez chaque matin dans votre boîte mail la Quotidienne de BREIZH-INFO

- Pour soutenir BREIZH-INFO et l'info sans filtre -

Autres articles

- Pour nous soutenir -