Vendée. Qui sont les acteurs de la collaboration en faveur de l’immigration ?

A LA UNE

Le 5 août dernier, la page Facebook du réseau Welcome Vendée – qui héberge des migrants – se félicitait de l’obtention d’une carte de séjour et d’une autorisation de travail pour un de leurs protégés, un dénommé Aboubacar. Qui se cache derrière ce réseau Welcome Vendée qui collabore activement à l’invasion migratoire de la Vendée ?

Comme l’indique leur propre présentation sur Facebook, « le réseau Welcome Vendée est un collectif qui s’est organisé en septembre 2015 autour de la question de l’hébergement des migrants ». La première réunion avait eu lieu le 17 septembre 2015 à la maison de quartier des Pyramides, en présence de près de 300 personnes, après un appel de la Cimade, organisation nationale créée par les églises protestantes. En janvier 2016, l’association comptait 150 membres bénévoles qui avaient logé 26 migrants, comme le relayait avec complaisance la presse locale mainstream.

En avril 2019 l’association organisait une nouvelle réunion pour trouver des hébergeurs, alors que « plusieurs dizaines de familles du pays yonnais » en formaient l’ossature. Elles complétaient les hébergements en centres d’accueil (805 places sur trois sites, aux Sables d’Olonne, Fontenay et la Roche pour 329 places) en 2018 et dans des hôtels (hôtel de la gare, Le Sully, Fast Hotel, Appart City, First Class).

Un responsable issu de la Cimade 85

Le responsable du réseau Welcome 85 est issu de la Cimade locale, il s’agit de Nicolas Gazo qui présidait le groupe local jusqu’en 2015 et travaille à la mairie annexe de Pyramides depuis mars 2010, après avoir été animateur de quartier pendant cinq ans au Kremlin-Bicêtre puis référent de quartier à Rosny sous Bois (page 11).

Nous avons identifié plusieurs chevilles ouvrières du réseau Welcome Vendée, notamment Marie-Hélène Ecalle, secrétaire administrative à la Roche sur Yon après des études de droit à Nantes, Nicolas Pichon – encore un correspondant de quartier employé par la ville de la Roche-sur-Yon, cette fois à Saint-André d’Ornay, Elodie Dieudonné, Kevin Léon. On trouve d’ailleurs dans le rapport de la Cimade en 2017 des remerciements à divers partenaires financiers, dont « plusieurs maisons de quartier à la Roche sur Yon ».

AMIs/Yon, Migrants 85 : des collectifs de migrants comme des poupées russes

Parallèlement, en 2018, Pierre-Marie Selbert, informaticien dans la région de Nantes, dirige la Cimade Vendée qui envoie au réseau Welcome des migrants à héberger. Ces deux associations se sont fédérées au sein d’un réseau, AMIs/Yon, en mars 2018. Toujours très « courageux » quand il s’agit d’assumer leurs idées, les militants se planquent : « AMIs/Yon fédère une quarantaine d’adhérents, tous appelés Maël, comme une fratrie qui refuserait de mettre les individualités en avant », relève, laudative, la presse locale.

En 2020, on relève un nouveau collectif de collectifs, Migrants 85, qui fédère cette fois AMIs/Yon, Welcome Vendée, la Cimade, la LDH et Assam Dignité. La multiplication de structures et de sigles ne doit pas faire illusion : ce sont souvent les mêmes qui militent dans toutes les structures, et l’empilement de collectifs gigognes sert surtout à mystifier les pouvoirs publics sur la force de frappe d’un noyau dur qui ne dépasse pas quelques dizaines de personnes.

Assam Dignité, créée le 27 janvier 2018, est domiciliée à la maison de quartier Liberté à la Roche sur Yon. Son objectif n’est certainement pas d’intégrer les migrants qu’elle aide : du 24 septembre au 5 octobre 2019, elle organise à la maison de quartier des Pyramides, encore, des « contes afghans » (le 2 octobre, et un « repas afghan » le 5. Au sein de la liste soutenue par le PS de Stéphane Ibarra, aux municipales 2020 à la Roche sur Yon, on trouve Louison Lamballe, encadrante en réinsertion sociale et professionnelle et bénévole au sein de l’association Assam Dignité.

Les hussards noirs et la LDH sont sur un bateau…

La ligue des Droits de l’Homme en Vendée est dirigée par l’institutrice retraitée Michelle Biré, dont on trouve la signature en bas d’un communiqué opposé au couvre-feu instauré par le maire Luc Bouard du 23 avril au 11 mai, de 21h à 5 h du matin. Il existe des sections aux Sables d’Olonne, à Luçon et à Noirmoutier.

A Noirmoutier la LDH locale est présidée par Annie Brunel, qui a milité en 2016 pour que la commune de la Guérinière accueille quatre afghans et quatre pakistanais de la jungle de Calais, qui pouvaient pourtant être renvoyés vers la Bulgarie et l’Italie où ils ont fait leurs premières demandes d’asile à leur arrivée en UE. Elle coordonnait aussi les bénévoles chargés de leur accueil.

Michelle Biré, accompagnée de Michel Biré, a participé à une soirée contre toutes les discriminations en décembre 2019 avec Gilles Bourmaud, président de l’observatoire vendéen de la laïcité (ex-adjoint au maire de gauche qui s’est engagé à droite en 2008 avant d’être battu, puis devenu adhérent du PRG ; il a créé l’observatoire vendéen de la laïcité avec l’ex-patron du PS en Vendée Jean Burneleau), Rémy Eveillé, président de Familles Laïques et militant de longue date de l’école publique, Dominique Monnery, président de l’association départementale de la Ligue de l’Enseignement (directeur de l’école Jean Yole, président de la Fédération des Œuvres Laïques 85) et le trésorier de Familles laïques du pays des Achards Daniel Jaulin (association qui milite pour une réouverture de l’école publique du Martinet, alors qu’il existe une école catholique qui suffit amplement à la demande locale).

Louis Moulin

Crédit photo : DR (photo d’illustration)
[cc] Breizh-info.com, 2020, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO - spot_img

Valérie Pécresse sera la candidate Les Républicains (LR) à la présidentielle 2022

Les résultats du second tour du congrès de désignation du candidat Les Républicains à l'élection présidentielle sont tombés. La...

Littérature pour enfants. Madame la Chouette vous propose sa sélection de Noël [Partie 2]

Voici la deuxième partie de la sélection de Noël de Madame la Chouette, animatrice et rédactrice du site Chouette...

1 COMMENTAIRE

Il n'est plus possible de commenter cet article.

Articles liés