Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Atteintes sexuelles à la maison d’enfants de la Ducherais : l’éducateur déjà épinglé en Allemagne et Belgique

En matière de recherche de criminels en fuite, la coopération européenne existe. Mais ce n’est pas le cas – ou moins – en matière de lutte contre les atteintes sexuelles aux mineurs. Ainsi un éducateur spécialisé vu par un de ses collègues couché avec deux enfants, présumé auteur d’atteintes sexuelles, suspendu et écroué, aurait-il déjà été épinglé pour des comportements suspects vis-à-vis de mineurs en Allemagne, puis en Belgique. Le savoir préalablement à son embauche aurait peut-être évité une réitération en France.

Du 10 au 20 août, des enfants pris en charge par l’Aide sociale à l’Enfance (ASE) pour le compte du conseil général de Loire-Atlantique étaient en « vacances apprenantes » à la maison d’enfants de la Ducherais, à Campbon, qui dépend des PEP Atlantique-Anjou. La colo a pris fin le 18 août. Les gendarmes ont interrogé les enfants, dont trois ont relaté des attouchements de la part d’un éducateur spécialisé, sur la période allant du 6 juillet au 14 août.

Suspendu – il avait été recruté au début de l’été – et incarcéré, l’éducateur, par ailleurs vu par un de ses collègues couché en compagnie de deux enfants âgés de 8 et 10 ans, nie tout. Cependant, il s’est avéré qu’il a été renvoyé d’une crèche en Allemagne. Un comportement suspect a aussi été signalé en Belgique.

Il a demandé une remise en liberté qui lui a été refusée, suivant l’avis du parquet qui s’y opposait. Une des victimes agressées n’était âgée que de quatre ans. Cependant, l’auteur présumé des agressions n’a pas de condamnations à son casier, du moins en France.

Kiné à Nantes, 300 vidéos pédopornographiques sur son ordinateur

Par ailleurs un kiné nantais de 47 ans a été condamné à six mois avec sursis après que 300 vidéos pédopornographiques aient été trouvées sur son ordinateur. Il les avait téléchargées entre 2017 et 2019 pour « transgresser l’interdit ». Son adresse IP avait été repérée lors d’un téléchargement par l’Office central de la répression des violences aux personnes, puis les gendarmes avaient perquisitionné chez lui et découvert les vidéos. Il a par ailleurs été suspendu par son ordre, au moins jusqu’en septembre, et est interdit de travailler avec des mineurs pendant dix ans.

Viol en octobre 2019 place du Commerce : le suspect présumé enfin arrêté

En octobre 2019, une femme qui rentre tard a été agressée puis violée dans une ruelle près de la place du Commerce ; des témoins voient le suspect, pantalon aux chevilles, s’enfuir. Il est interpellé en juillet dernier après avoir agressé une prostituée, son ADN est alors relevé. Il est rapproché des délits en suspens, relié au viol d’octobre 2019 et arrêté de nouveau pour ces faits, le 2 septembre 2020 dans un squat nantais. Âgé de 27 ans, il est par ailleurs très défavorablement connu des forces de l’ordre.

Louis Moulin

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2020, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine – V

Cet article vous a plu, intrigué, ou révolté ?

PARTAGEZ L'ARTICLE POUR SOUTENIR BREIZH INFO

Les commentaires sont fermés.

ARTICLES EN LIEN OU SIMILAIRES

PARTICIPEZ AU COMBAT POUR LA RÉINFORMATION !

Faites un don et soutenez la diversité journalistique.

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur Breizh Info. Si vous continuez à utiliser le site, nous supposerons que vous êtes d'accord.

Ne ratez pas notre prochaine enquête sans filtre sur un sujet tabou !

Inscrivez-vous dès maintenant à notre newsletter confidentielle.

🔍 Recevez nos analyses pointues et nos scoops exclusifs directement dans votre boîte mail. 🔍