Diapason, l’appli thérapeutique qui soulage les acouphènes grâce aux impulsions acoustiques

A LA UNE

Romain Petitjean (Institut Iliade) : « Nous formons des jeunes gens pour qu’ils deviennent des éveilleurs de peuple » [Interview]

Nous vous avons rendu compte cette semaine des travaux qui se sont déroulés lors du colloque de l'Institut Iliade,...

La nature comme socle. Retour sur le VIIe Colloque de l’Institut Iliade (2/2)

Après une première partie, suite et fin de la recension du VIIème colloque de l'Institut Iliade ayant eu lieu...

À la vie, à l’amour. Des mamans témoignent de la vie après le décès de leurs jeunes enfants [Interview]

Ils s'appelaient Gaspard, Siméon, Auguste. Ils étaient trois jeunes enfants, pleins de vie, qui sont décédés, des suites d'une...

Paul Conge : « Les droites radicales prospèrent sur certaines faiblesses structurelles de la France contemporaine » [Interview]

Paul Conge est journaliste à Marianne, où il couvre, entre autres, les questions judiciaires. Il vient de publier Les Grand-remplacés. Enquête sur...

Gilles-William Goldnadel : « En France , la liberté d’expression est sacrée lorsque l’outrance vient de gauche et maudite si elle vient de droite...

La loi Avia sur la « haine en ligne » est de retour par la porte détournée (et fort peu démocratique)...

En France, plus de 8 millions de personnes souffrent d’acouphènes (source) et près d’1,5 million de nos compatriotes développent des acouphènes chroniques sévères. Ils entendent des sifflements ou des bourdonnements en continu, ce qui leur fait vivre un cauchemar au quotidien. Ce bruit incessant, pour certaines personnes, est tellement gênant qu’elles ne peuvent plus profiter des moments du quotidien avec proches et amis, ni s’endormir paisiblement.

Lorsqu’il devient obsédant, le son de l’acouphène altère réellement la qualité de vie, contribue à l’isolement des personnes et peut même avoir des conséquences sur leur santé (insomnie, anxiété, dépression…). Dans ce contexte, un ingénieur et deux enseignants-chercheurs de CentraleSupélec ont développé Diapason, un système de rééducation sur téléphone portable à destination des personnes souffrant d’acouphènes chroniques (25 000 utilisateurs).

C’est notamment la première thérapie numérique à proposer une thérapie d’inhibition résiduelle, grâce aux impulsions acoustiques, pour soulager rapidement et efficacement les personnes en période de crise.

Diapason : un dispositif médical contenu dans une application mobile

Diapason est une application mobile qui propose une thérapie numérique complète pour les acouphènes chroniques.

Basée sur des recherches récentes, issues de dizaines de laboratoires à travers le monde, elle regroupe les propositions thérapeutiques de plusieurs champs disciplinaires, comme les thérapies sonores et cognitivo-comportementales, ou les impulsions acoustiques.

La plateforme propose :

  • Un bilan auditif complet de l’acouphène, réalisé en quelques minutes à peine, pour bénéficier d’un traitement sur-mesure.
  • Des activités de rééducation quotidienne : 15 minutes par jour sont préconisées, soit 3 ou 4 activités par jour.
  • Un suivi pour mesurer sa progression au fil du temps.

Accessible à tous, Diapason propose des activités courtes, ludiques et informatives. L’objectif : que ce moment soit vécu comme un soin bien-être et facile à vivre.

Un support qui est aussi utile aux professionnels de santé

Pour les médecins et les professionnels de santé qui interviennent auprès d’acouphéniques, il n’est pas toujours simple d’apporter de bonnes réponses pour soulager leurs patients. Et pour cause : les origines des acouphènes peuvent être multiples. Il peut s’agir de traumatismes acoustiques répétés, vieillissement de l’oreille, atteinte de l’oreille interne… Diapason peut alors être conseillé aux patients pour améliorer considérablement leur qualité de vie.

Zoom sur une exclusivité Diapason : les impulsions acoustiques

Avez-vous déjà entendu parler d’inhibition résiduelle ? Ce phénomène, défini dès 1971 par le Pr Feldman, concerne de nombreux patients. Concrètement, à la suite d’une stimulation très spécifique de l’oreille par certains sons, l’acouphène disparaît pour quelques secondes.

De nombreuses études ont ainsi démontré que les personnes souffrant d’acouphènes chroniques ont leur système nerveux central insuffisamment activé. Or, c’est justement cette région du cerveau qui reçoit et traite l’information afin d’activer les différentes parties du corps.

L’inhibition résiduelle réactive donc de manière ciblée le système nerveux central, ce qui rend invisibles pendant quelques secondes les signaux nerveux de l’acouphène. D’où l’innovation Diapason : tous les patients souffrant d’acouphènes peuvent désormais provoquer l’inhibition résiduelle grâce aux impulsions acoustiques.

Lilian Delaveau, co-fondateur, souligne que « grâce à la mesure précise de l’acouphène réalisée par le patient sur Diapason, le système crée sur mesure une séquence sonore qui active l’inhibition résiduelle par impulsions acoustiques chez les patients. Le résultat est bluffant : en période de crise, la thérapie d’inhibition résiduelle soulage rapidement et efficacement les personnes. Elle leur procure un apaisement temporaire qui va de quelques secondes à plusieurs minutes. »

Les autres thérapies proposées dans l’application

À côté de l’inhibition résiduelle, Diapason propose 3 autres thérapies complémentaires :

La thérapie cognitive et comportementale

Les thérapies cognitives et comportementales peuvent être considérées comme l’application de la psychologie de manière scientifique. Il s’agit d’une thérapie brève (6 mois à un an la plupart du temps) portant sur les interactions entre nos pensées, nos émotions ou encore nos comportements.

Le travail réalisé via les activités proposées sur l’application aide à associer l’acouphène à une émotion positive, et donc à modifier l’appréciation que le cerveau en fait. L’objectif ici est de supprimer les émotions négatives provoquées par les acouphènes, telles que la colère, le stress et l’anxiété pour améliorer la qualité de vie des personnes.

La thérapie sonore

La thérapie sonore est aujourd’hui utilisée très fréquemment dans la prise en charge des personnes souffrant d’acouphènes chroniques. Elle montre parfois ses limites mais a une efficacité démontrée depuis plus de 30 ans.

Il s’agit de créer un phénomène d’habituation pour soulager la personne au quotidien et relayer son acouphène au second plan. En modifiant la structure de ses connexions nerveuses grâce à sa propre plasticité cérébrale, elle prend naturellement le contrôle sur ses acouphènes.

La relaxation

Plus de 70 % des acouphéniques souffrent de stress et de troubles du sommeil. Dans ce contexte, l’apprentissage de techniques de relaxation spécifiques présente de nombreux avantages autant d’un point de vue psychologique que physiologique.

Plusieurs techniques sont proposées telles que la cohérence cardiaque, popularisée par le Docteur David Servan-Schreiber, ou la respiration carrée.

Crédit photo : DR (photo d’illustration)
[cc] Breizh-info.com, 2020, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine – V

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Les derniers articles

Comment on formate un peuple ? Le 67 ème numéro de Réfléchir & Agir vient de sortir

Comment on formate un peuple ? C'est la question que se pose (et à laquelle tente de répondre) la...

Pourquoi tant de haine ? #30. Hommage à Emmanuel Ratier, avec Xavier Poussard

Pourquoi tant de haine ? est une émission d’ERFM, la radio en ligne et en continu d’Égalité & Réconciliation. Pour ce...

En 2019, les Sauveteurs en Mer ont pris en charge près de 37 000 personnes

En 2019, les Sauveteurs en Mer ont pris en charge près de 37 000 personnes : 10 900 secourues, 24 800 soignées et 1...

Aire de España. Les fiancés de la mort se donnent rendez-vous à Ruffiac (56)

Il n’est pas banal de trouver au coeur de la campagne bretonne un restaurant espagnol dont un des créateurs est un ancien légionnaire des...

Sécheresse. Un été 2020 historiquement sec… pour la 3e année consécutive

L'été 2020 a été le plus sec jamais enregistré depuis 1959. Un record qui est repoussé pour la troisième année consécutive. Été le plus sec...

Covid-19. Rien d’alarmant depuis 15 jours sur la planète

L’analyse des nombres de décès déclarés par les États montre que l’épidémie n’a pas pris d’ampleur significative sur la planète  cours des quinze derniers...

LA QUOTIDIENNE

Recevez chaque matin dans votre boîte mail la Quotidienne de BREIZH-INFO

- Pour soutenir BREIZH-INFO et l'info sans filtre -

Autres articles

- Pour nous soutenir -