Santé. Peut-on vraiment se débarrasser des acouphènes ?

A LA UNE

Jérémie Laborde, directeur de deux salles de sport en Ille et Vilaine : « Nous ouvrirons la 4 janvier 2021, quoiqu’il en coûte »

Jérémie Laborde a ouvert sa première salle de sport sous l’enseigne Sun Form à Liffré il y a maintenant...

Quartiers prioritaires : la Cour des comptes révèle un échec massif et coûteux

Il est dommage que la Cour des comptes ait ignoré la Bretagne en rédigeant son rapport sur L’Évaluation de l’attractivité...

Valéry Giscard d’Estaing, président du déclin

Valéry Giscard d'Estaing est décédé à 94 ans. Pourquoi tous les médias et hommes politiques du système en font-ils...

Terrorisme d’Etat, crime contre l’humanité. Une avocate dénonce les mesures sanitaires et la manipulation autour du Covid-19 [Interview]

Virginie de Araujo-Recchia est avocate depuis 2006. Suite à notre article s'interrogeant sur la possibilité de faire reconnaitre les...

Karl Roos, autonomiste et Dreyfus alsacien ? Interview de Bernard Witmann

Karl Roos (1878-1940), leader emblématique de l’autonomisme alsacien de l’entre-deux-guerres, est arrêté pour espionnage en 1939. C'est à cette...

Les acouphènes perturbent la vie de millions de personnes en France, dont une partie avec des formes sévères. Quelles causes et quels remèdes face à ces bruits persistants et, parfois, très perturbant ?

Des millions de Français souffrent d’acouphènes

Les acouphènes toucheraient entre 16 et 20 millions de personnes en France tandis que près de 2 millions d’entre elles développent des acouphènes chroniques sévères. Un acouphène désigne des bruits entendus de manière continue ou intermittente « dans l’oreille » ou « dans la tête » sans sources sonores dans l’environnement.

Par ailleurs, il faut distinguer deux catégories d’acouphènes : les acouphènes « objectifs » sont rares (5% des cas) et correspondent au bruit d’un organe situé à l’intérieur du corps. Certains d’entre eux peuvent être entendus par le médecin ou par le spécialiste consulté et peuvent notamment provenir du bruit du flot sanguin à cause de troubles. Ce type d’acouphènes peut alors être supprimé en traitant la cause.

Quant au second type, il s’agit des acouphènes dits « subjectifs », qui représentent 95 % des cas. Ceux-là sont alors associés à une maladie de l’oreille et, à la différence des acouphènes « objectifs », ne sont perçus que par le patient. Ils se manifestent par des bourdonnements d’oreille ou encore des sifflements.

Des causes diverses et des conséquences multiples sur la santé

Quels sont les facteurs à l’origine du développement des acouphènes ? Ces derniers, qui ne sont pas à proprement parler une maladie, se présentent très souvent comme le symptôme lié à une perte d’audition. En réponse à l’endommagement des cellules de l’oreille interne, l’acouphène représente alors un « signal fantôme » produit par le cerveau. Ainsi, la fréquence auditive de l’acouphène est généralement celle où a lieu la perte d’audition.

Par ailleurs, la dysfonction du système auditif central est une autre cause possible de la présence d’acouphènes. Des explications génétiques pourraient également être avancées. Enfin, la perte d’audition liée au vieillissement est aussi un facteur de développement des acouphènes chez les personnes âgées.

En ce qui concerne les conséquences des acouphènes, s’ils ne présentent pas de caractère menaçant pour la santé, ils peuvent toutefois devenir très dérangeants lorsqu’ils sont continus et de forte intensité. De plus, ils peuvent occasionner des insomnies, des troubles de la concentration, et rendre irritable la personne qui en est victime. Dans certains cas, ils peuvent être associés à la dépression.

Quelles solutions face aux acouphènes ?

Lors de l’apparition d’acouphènes, il est fortement conseillé de consulter rapidement son médecin généraliste et, dans l’idéal, un ORL dans les 48 h suivant un traumatisme sonore afin de réaliser un contrôle complet de l’audition. Ce diagnostic rapide a pour but d’éliminer les très rares causes graves d’acouphènes et celles, peu nombreuses, relevant de la chirurgie.

Concernant les solutions actuellement disponibles pour mettre fin aux acouphènes, il est possible de recourir à un générateur de sons blancs, appareil diffusant dans l’oreille atteinte un « son blanc », à savoir un bruit similaire à celui produit par un appareil radio syntonisé entre 2 stations à un faible volume. L’objectif est ici de masquer l’acouphène et le générateur est recommandé pour les patients n’ayant pas subi une perte importante d’audition.

Autre piste pour les individus dont la perte d’audition est légère à modérée, l’utilisation d’une prothèse auditive. Mais il est aussi possible de se tourner vers des thérapies. À commencer par la thérapie acoustique d’habituation consistant à permettre au patient de mieux vivre avec ses acouphènes. Citons également la thérapie cognitivo-comportementale qui est une approche psychologique basée sur des techniques de relaxation, de visualisation et de diversion de l’attention.

Enfin, une technique expérimentale de stimulation magnétique transcrânienne consiste à réaliser une impulsion magnétique indolore à travers le crâne pour tenter de réduire l’activité des neurones dédiés à l’audition.

En outre, un nouveau dispositif est en cours de test en cet automne 2020 et se présente sous la forme d’un appareillage en deux parties pour stimuler le système auditif et la langue en même temps. Le système utilise la technologie de neuromodulation bimodale en envoyant à la langue des micro-charges électriques via des électrodes tout en diffusant en simultané des sons semblables à de la musique électronique à travers un casque audio.

AK

Crédit photo : Pixabay (Pixabay License/Madartzgraphics)
[cc] Breizh-info.com, 2020, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

LA QUOTIDIENNE

Recevez chaque matin dans votre boîte mail la Quotidienne de BREIZH-INFO

- Pour soutenir BREIZH-INFO et l'info sans filtre -

Les derniers articles

Ces grands vins encore à portée de bourse

Notre série se propose de mettre en lumière des vins qui incarnent l’excellence dans leur appellation respective. Ces-derniers appartiennent...

La piste oubliée de Frison-Roche en bande dessinée.

Après l’adaptation en bande dessinée du « Cycle Chamonix » de Roger Frison-Roche, prônant les vertus des guides de...

1 COMMENTAIRE

  1. L’article oublie, ce qui est très surprenant et quelque peu inadmissible, le cas où les acouphènes sont consécutifs à un traumatisme sonore dû à une exposition à un son très intense (musique, coups de feu, pétards, etc,..)

Comments are closed.