Grèce. Après l’incendie, Lesbos toujours au bord de l’embrasement

A LA UNE

Tempête Alex : Toute la Bretagne placée en vigilance orange

Météo France a placé ce jeudi 1er octobre 2020 toute la Bretagne – l’Ille-et-Vilaine, le Morbihan, les Côtes d’Armor,...

Bernard Gantois : « Il reste à trouver l’amorce qui déclenchera la fin de la bien-pensance dictatoriale française » [Interview]

Bernard Gantois, qu'on avait récemment quitté avec un livre plaidoyer pour la reconquête européenne, est de retour avec Autopsie...

Un élevage de lapins en cage du Morbihan dénoncé par L214 à la veille d’un débat parlementaire sur le bien-être animal

Ce mercredi, l'association L214 présente de nouvelles images d’enquête filmées fin août 2020 dans un élevage en cage de...

Des milliers de Flamands défilent contre la « Coalition Vivaldi » et la tentation totalitaire belge

Dimanche 27 septembre au matin, plusieurs milliers de militants et sympathisants des nationalistes flamands sont venus en voiture des...

CNews. Éric Zemmour (S2) : cette année encore, il bat des records d’audience et réinvente l’info

Soir après soir, la mine de Zemmour est plus réjouie. On parierait qu’il vient de lire les audiences de...

La construction d’un nouveau camp à Lesbos après l’incendie de celui de Moria est la source de nouvelles tensions entre police, migrants et habitants.

Lesbos : après l’incendie, l’île au bord de l’embrasement

Les choses se sont accélérées sur l’île grecque de Lesbos depuis le 9 septembre dernier et le gigantesque incendie qui a ravagé le camp de migrants de Moria, un espace surpeuplé abritant plus de 12 000 migrants. Pour mémoire, les autorités grecques ont rapidement privilégié la piste de l’incendie volontaire et sous-entendu que celui-ci avait été déclenché par des migrants à la suite des contrôles sanitaires ayant mal tourné après la détection de 35 cas de Covid-19 parmi eux.

Une fois les flammes éteintes, la situation à Lesbos ne s’est pas apaisée pour autant. Le 12 septembre, des centaines de migrants ont manifesté de manière violente sur l’île afin de signifier qu’ils ne veulent plus vivre dans ces conditions mais plutôt être transférés vers la Grèce continentale et les autres pays de l’Union européenne. À la suite de l’incendie du camp de Moria, ce sont des milliers de personnes qui dorment dans les rues et sur le bord des routes à Lesbos. De quoi rendre la situation tout autant intenable pour les autochtones.

Rapidement, la manifestation a dégénéré en affrontements entre migrants et policiers, lesquels ont répondu aux jets de pierres par du gaz lacrymogène.

Un nouveau camp mis en place dans l’urgence

Débordées, les autorités locales ont malgré tout installé des milliers de tentes dans un grand champ clôturé depuis la fin de la semaine dernière pour héberger les migrants. Le ministère grec des Migrations a indiqué qu’environ 800 migrants ont été placés dans ce centre temporaire depuis quelques jours tandis que 21 cas de Covid-19 avérés étaient recensés parmi ces derniers le 14 septembre au soir.

Dans le même temps, des milliers de clandestins refusent de se rendre dans ce nouveau camp car craignant de ne plus pouvoir quitter l’île une fois à l’intérieur.

D’autre part, selon les mêmes autorités, « un groupe d’Afghans exercerait un chantage et terroriserait un grand nombre de réfugiés et de migrants. Ce groupe affirmerait que les réfugiés n’atteindront leur objectif de quitter l’île que s’ils restent dans la rue ».

Les Grecs de Lesbos excédés

Outre les migrants, les habitants de l’île ne veulent pas entendre parler d’un nouveau camp sur leurs terres. La mise en place de cette nouvelle structure attisait encore un peu plus la colère des insulaires. Certains ont d’ailleurs organisé des blocus sur les routes de l’île pour empêcher les bulldozers de passer et retarder les travaux.

Une colère soutenue par certains politiques : le préfet de l’Égée du Nord, Kostas Mountzouris, fermement opposé au projet du gouvernement d’ériger un camp fermé sur l’île pour remplacer Moria, a appelé entrepreneurs et professionnels à se rassembler le 15 septembre pour réclamer « l’éloignement des migrants de l’île à bord de bateaux ».

Enfin, le gouvernement grec promet la construction d’un « centre d’accueil et d’identification permanent » prochainement à Lesbos pour les clandestins extra-européens. Un projet loin de répondre aux attentes des locaux que le sentiment d’abandon pourrait conduire à un point de non-retour.

AK

Crédit photo : DR (photo d’illustration)
[cc] Breizh-info.com, 2020, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine – V

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Les derniers articles

Paris. Le retour des bidonvilles

Après Mumbai, Rio, Paris fait la part belle aux bidonvilles. Au fil du temps, de plus en plus de...

Expulsion des étrangers délinquants : Darmanin fait-il de la com ?

Expulsion des étrangers délinquants : Darmanin fait-il de la com ? Philippe Rossi avec Philippe Bilger, Abdoulaye Kante et...

Rennes. Des patrons de bar en colère contre les mesures sanitaires

Ils étaient 300 patrons de bar, à manifester bruyamment leurs inquiétudes devant l'hôtel de Ville, ce 30 septembre 2020. Une délégation du collectif et le...

Tour de chauffe pour Donald Trump

Dans l’actualité de mercredi soir sur TV Libertés, retour sur le 1er débat de la présidentielle américaine. Malgré une presse majoritairement hostile à Donald...

Eric Zemmour : « Le niveau de l’école en France est catastrophique »

Eric Zemmour : « Le niveau de l’école en France est catastrophique. Les profs reçoivent des consignes pour remonter les notes. Un 16 à...

Arménie. La Turquie jette de l’huile sur le feu au Haut-Karabakh

 Ahmad al-Khaled est un journaliste indépendant qui se concentre principalement sur l'implication d'acteurs étrangers dans le conflit syrien et ses conséquences aux niveaux régional...

LA QUOTIDIENNE

Recevez chaque matin dans votre boîte mail la Quotidienne de BREIZH-INFO

- Pour soutenir BREIZH-INFO et l'info sans filtre -

Autres articles

- Pour nous soutenir -