Économie. La réforme des retraites et son impact mal compris par les Bretons ?

A LA UNE

Baromètre 2020 du prénom musulman : 21,7% des naissances en France, entre 5 et 12% en Bretagne

L’INSEE a publié comme chaque année les chiffres de l’État Civil relatifs aux prénoms attribués aux enfants nés en...

Nantes. La manifestation contre le pass sanitaire attaquée par l’extrême gauche [Témoignage exclusif]

À la fin de la manifestation contre le pass sanitaire samedi 31 juillet à Nantes, un groupe d'individus affiliés...

L’abstention selon Richard, Bernard, Arnaud et les autres…

De consultation électorale en consultation électorale, l’abstention progresse. C’est particulièrement vrai pour les élections régionales : de 20% en 1986,...

Bretagne. Retour sur les manifestations du 31 juillet contre le pass sanitaire

Plusieurs dizaines de milliers de personnes ont manifesté dans de nombreuses villes bretonnes contre le pass sanitaire, le samedi...

Morbihan : 7 fusillades en une semaine

Il semble que la mode des fusillades, qui semble s'être quelque peu calmée à Nantes - en moyenne "seulement"...

Pour 59% des Bretons, l’impact du nouveau système de retraite sur leur situation n’est pas clair.

Ce chiffre est tiré du Baromètre Altaprofits de l’épargne en France et en région qui a été réalisé par IFOP du 18 au 24 août 2020 auprès d’un échantillon de 2 401 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus et constitué selon la méthode des quotas. Interviews réalisées en ligne.

Voir l’enquête intégrale ici

Epargne et retraite ; un point de situation en Bretagne administrative

Huit Bretons sur dix (81%) possèdent au moins un produit d’épargne dans un établissement bancaire ou financier.

25% des Bretons déclarent posséder un seul produit d’épargne et 56% plusieurs. Les Bretons sont nombreux à placer de l’argent de manière fréquente : 52% alimentent leurs produits épargne au moins une fois par mois, et plus des trois quarts (78%) d’entre eux au moins une fois tous les six mois.

Dans le détail des montants, les Bretons ayant de l’épargne déclarent posséder en moyenne 39 334€, ce montant moyen dissimulant une importante hétérogénéité : parmi les Bretons se prononçant, 22% déclarent en effet posséder moins de 5 000€ (dont 7% moins de 1 000€) tandis que 5% déclarent détenir plus de 80 000 € en produit d’épargne.

Une épargne prudente pour faire face aux imprévus

47% de ceux possédant au moins un produit d’épargne déclarent que la principale raison qui les poussent à épargner est de constituer une épargne de précaution, pour faire face aux imprévus. Que ce soient des petits imprévus du quotidien, comme une panne de voiture ou le remplacement d’un appareil ménager pour 39%, ou plus spécifiquement dans le contexte actuel, pour faire face à une éventuelle situation exceptionnelle, comme la crise sanitaire de la Covid-19, pour 8% d’entre eux. Pour 24%, l’épargne sert avant tout à financer un projet. Projet à long terme pour 20% (comme un achat immobilier, la préparation de la retraite ou le financement des études) ou à court terme pour 4% d’entre eux (comme l’achat d’une voiture ou le financement d’un voyage). Pour 21%, c’est la volonté de dissocier leurs économies de leur compte courant qui les poussent à épargner et 8% citent une autre raison.

Contrairement à notre précédent baromètre réalisé en juin 2019, la crise liée du Covid-19 a « rebattu les cartes » de l’épargne en France. Les Bretons privilégient maintenant l’épargne de précaution plutôt que les projets à long terme Ils souhaitent pouvoir faire face à n’importe quelle crise, qu’elle soit financière ou sanitaire.

59% des Bretons ne comprennent pas le nouveau système de retraite…

L’impact du nouveau système de retraite à point, dont le projet de réforme est porté par le gouvernement, sur leur propre situation n’est pas clair pour 59% des Bretons, et pour un près d’un tiers (28%) son impact est même « pas du tout » clair.

Malgré quelques écarts générationnels, ce score est relativement homogène sur le critère d’âge, en revanche, on constate une importante différence selon le sexe : la proportion de femme estimant l’impact de ce nouveau système pas clair atteint en effet 68% contre seulement 50% des hommes.

…Et une importante proportion (38%) d’entre eux ne sait pas vers quel interlocuteur se tourner pour répondre à leurs questions ou demander des conseils sur la préparation de leur retraite

Et ils sont même 38% à compter sur leurs propres moyens pour chercher de l’information. La banque de l’épargnant n’arrive qu’en deuxième avec 22% mais largement devant les intermédiaires en ligne comme un courtier ou conseiller fiscal (cité par 6%) ou un autre interlocuteur (sans précisions), cité par 2% d’entre eux.

Les Bretons se pensent être de piètres connaisseurs en économie

Invités à estimer leur niveau de connaissance en matière d’économie, les Bretons s’octroient à peine plus que la moyenne, avec un score moyen atteignant seulement 5,14/10. Si presque la majorité (49%) d’entre eux estiment avoir des connaissances moyennes (note comprise entre 5 et 7 /10), un tiers s’attribuent une note inférieure ou égale à 4 (33%) et seuls 18% estiment avoir de bonnes connaissances (note comprise entre 8 et 10).

Cette autoestimation de connaissances est confortée par le fait que si 77% des Bretons ont su reconnaître la définition de l’inflation parmi différentes propositions, seulement 55% ont su identifier celle du rendement. Au global, seulement 47% des Bretons connaissent la signification de ces 2 termes qui sont pourtant des fondamentaux de l’économie.

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2020, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine 

.
- Je soutiens BREIZH-INFO -

Nantes. Le Scénario : manger des anguilles près de Talensac

Il ne paie pas de mine, Le Scénario, dans le milieu de la rue de Bel Air, en face...

OSS 117, Fendas, American Nightmare 5, Ice Road, Dream Horse, De bas étage : la sélection cinéma de la semaine

OSS 117, Fendas, American Nightmare 5, Ice Road, Dream Horse, De bas étage : voici la sélection cinéma de...

Articles liés

Aux origines de la Bretagne, une invasion migratoire ?

L'originalité de la Bretagne vient de son peuplement par l'immigration massive de Celtes de Grande-Bretagne, à l'époque où les invasions barbares emportaient l'Empire romain. Dans...

Montessori : des écoles inaccessibles aux plus modestes ?

Alors qu'une nouvelle école Montessori (trilingue : français, anglais, espagnol) devrait ouvrir à Bréal/Montfort au sud-ouest de Rennes, il convient de revenir sur cette...

Diwan : ha bremañ petra vo graet ?

An nen az a war ar rouedadoù sokial er mare-mañ en deus gwelet fotoioù dic'hortoz war pajennoù zo : tud o tougen panelloù « Diwan, ha...

Finistère : Les déçus de Cueff préparent l’après-Cueff

On se souvient de la surprise de l'entre-deux tours des élections régionales qui a vu le ralliement surprise de Daniel Cueff à la liste...