Quand des féministes assassinaient des enfants trisomiques au nom du progrès

A LA UNE

Armée. « Oui, de nouveau, la guerre civile couve en France et vous le savez parfaitement » : L’avertissement des militaires d’active aux autorités...

« Si nous ne pouvons pas, réglementairement, nous exprimer à visage découvert, il nous est tout aussi impossible de...

Renaud Camus : « Il n’y a d’issue sérieuse que la remigration, la décolonisation, le retour chez lui, contractuel ou forcé, de l’occupant »...

Notre quotidien occidental en est la preuve : Le Grand Remplacement n’est ni une théorie ni un complot. C’est...

Thierry Burlot (Nous la Bretagne) : « Les Bretonnes et Bretons furent probablement celles et ceux qui furent les plus migrants il y a...

Alors qu'un sondage Odoxa-Le Télégramme donne la liste Nous la Bretagne de Thierry Burlot, investit par LREM, en tête...

Loi Molac : Jean-Michel Blanquer est un mauvais perdant

Il faut se méfier de ce que raconte Jean-Michel Blanquer. En paroles, il est favorable à la langue bretonne....

Covid-19. La situation s’améliore partout dans le monde, à l’exception de l’Asie de l’Ouest

Après avoir plafonné dans la semaine du 24 avril au 1er mai, les nombres hebdomadaires de contamination (-5%) et...

Peut-on tuer un enfant au nom du progrès, de l’émancipation, du bien du genre humain? Dans les années 70, des féministes ont répondu oui à ces questions et ont assassiné leur enfant trisomique car ne correspondant pas aux canons de leur doctrine progressiste. Et ont ensuite publié un texte justifiant et racontant leur crime, en toute bonne conscience.

Voici une présentation de ce texte par l’animateur de la chaîne YouTube La Chronique Politique, que nous vous invitons à suivre.

Télécharger le texte entier: http://dl.free.fr/hqY1Koj8G

Texte issu de la revue Les temps modernes, n°333-334 d’avril 1974.

Pour ceux qui veulent en savoir plus sur l’affaire de « l’avortement post-natal » évoqué à la fin, il suffit de taper cette expression sur Google, il y a toute une série d’articles de 2012 sur cette affaire.

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2020, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine – V

.
- Je soutiens BREIZH-INFO -

Cybersécurité. Quelles menaces pour les réseaux de distribution électrique ?

Les cyberattaques menacent aussi les réseaux de distribution électrique et les entreprises stratégiques du secteur de l'énergie. Avec de...

Ecosse. Après leur victoire aux élections, les nationalistes demandent un référendum sur l’indépendance

Lors des élections de la semaine dernière en Ecosse, le Scottish National Party (SNP) rate de peu la majorité...

1 COMMENTAIRE

  1. féminisme, socialisme,communisme, lrmisme les quatre égalent nazisme car les trois sont pour plus d’avortement, pour l’euthanasie et enfin le summum de la honte pour ce pays tuer l’enfant prêt à naître . d’ailleurs nazisme signifie national-socialisme , il ne s’agit donc pas de la droite;

Il n'est plus possible de commenter cet article.

Articles liés

I-Média n°339 – Féminisme : propagande médiatique et occultations

I-Média n°339 – Féminisme : propagande médiatique et occultations Sommaire ⬇️ 00:00​​​ Introduction 01:04​ L’image de la semaine C’était l’un des événements médiatiques les plus...

Marlène Schiappa. « Vous êtes féministes ? Engagez-vous ! » [Vidéo]

Malgré une insécurité galopante en France avec des faits divers se multipliant aux quatre coins du pays, le ministère de l'Intérieur s'est félicité d'être...

Cette « non-mixité raciale » tolérée… dès qu’il ne s’agit pas des Blancs [Vidéo]

Fatima Khemilat, une doctorante en sciences politiques, animera d'ici quelques jours une conférence réservée aux « femmes racisées qui veulent se réapproprier leur sexualité...

Alice (Collectif Nemesis) : « Le combat féministe doit être guidé par la raison, pas par la passion » [Interview]

On peut être une femme, féministe, sans être gauchiste ou « progressiste ». C'est en substance le message que porte le collectif féministe Nemesis,...