Nantes. Record aux enchères pour une peinture sur soie vietnamienne à 170.000 euros

A LA UNE

Jérémie Laborde, directeur de deux salles de sport en Ille et Vilaine : « Nous ouvrirons la 4 janvier 2021, quoiqu’il en coûte »

Jérémie Laborde a ouvert sa première salle de sport sous l’enseigne Sun Form à Liffré il y a maintenant...

Quartiers prioritaires : la Cour des comptes révèle un échec massif et coûteux

Il est dommage que la Cour des comptes ait ignoré la Bretagne en rédigeant son rapport sur L’Évaluation de l’attractivité...

Valéry Giscard d’Estaing, président du déclin

Valéry Giscard d'Estaing est décédé à 94 ans. Pourquoi tous les médias et hommes politiques du système en font-ils...

Terrorisme d’Etat, crime contre l’humanité. Une avocate dénonce les mesures sanitaires et la manipulation autour du Covid-19 [Interview]

Virginie de Araujo-Recchia est avocate depuis 2006. Suite à notre article s'interrogeant sur la possibilité de faire reconnaitre les...

Karl Roos, autonomiste et Dreyfus alsacien ? Interview de Bernard Witmann

Karl Roos (1878-1940), leader emblématique de l’autonomisme alsacien de l’entre-deux-guerres, est arrêté pour espionnage en 1939. C'est à cette...

Depuis le 29 septembre et jusqu’au vendredi 2 octobre, la maison d’enchères nantaise Couton et Veyrac organise ses belles ventes d’automne. Ce mardi, entre autres peintures, une peinture sur soie du peintre vietnamien Mai Thu s’est envolée à 170.000 euros, achetée par un collectionneur étranger.

Symbolisant « l’union du Vietnam traditionnel et du Vietnam moderne autour d’un livre fondateur du Vietnam moderne », selon un expert présent à la vente, cette peinture (lot n°130) modestement intitulée « La lecture » était estimée 40.000 à 60.000 euros, mais l’estimation basse était couverte sur ordre dès la mise en vente. Plusieurs donneurs d’ordre étaient en liaison avec la salle, par téléphone. Lors de cette même vente une toile de Louis Valtat a été adjugée 28.000 euros. Plusieurs tableaux nantais, avec des vues de Loire ou des côtes – ont aussi trouvé preneurs à plusieurs centaines d’euros.

Néanmoins l’importance de la somme pour l’œuvre vietnamienne n’est pas le record de la maison de vente – établi le 27 mars 2018 pour un tableau du peintre néoclassique Charles Meynier (1768-1832) ; cette œuvre, « Le départ de Télémaque », exposée en 1800 et 1810, avait ensuite disparu plus de deux siècles. Il a été mis en vente par une famille du Val de Loire et s’est adjugé un record mondial pour cet artiste. C’est un acheteur britannique qui enchérissait par téléphone qui l’a finalement emporté, après une bataille acharnée avec six autres enchérisseurs, principalement étrangers.

Ce mercredi 30 septembre, la même maison organise une vente aux enchères d’Arts décoratifs, à 14 heures. Parmi les lots présentés, un bel ouvrage dieppois, un calvaire en ivoire attribué à Antoine Belleteste, vers 1760-1780, estimé 4000 à 5000 euros. Ou encore (lot 630) un miroir et ses appliques attribués à Meissen, estimés 2000 à 3000 euros. Plus local mais non moins recherché, une commode de port en acajou, XVIIIe, estimée 1500 à 2000 euros (lot 650).

Le 1er octobre enfin la vente dure toute la journée à l’étude Couton Veyrac, à partir de 10h pour l’orfévrerie, à 14h pour les montres et bijoux ; ceux qui n’auront pas été comblés par les bijoux, les montres en or ou les châles Hermés pourront toujours se rabattre sur une autre institution nantaise. En effet, l’exposition des antiquaires des Trois jours de Viarme est pour l’heure maintenue, ce week-end de vendredi au dimanche.

Louis Moulin

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2020, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine 

LA QUOTIDIENNE

Recevez chaque matin dans votre boîte mail la Quotidienne de BREIZH-INFO

- Pour soutenir BREIZH-INFO et l'info sans filtre -

Les derniers articles

Ces grands vins encore à portée de bourse

Notre série se propose de mettre en lumière des vins qui incarnent l’excellence dans leur appellation respective. Ces-derniers appartiennent...

La piste oubliée de Frison-Roche en bande dessinée.

Après l’adaptation en bande dessinée du « Cycle Chamonix » de Roger Frison-Roche, prônant les vertus des guides de...