Julien Rochedy : « Oui, il est légitime de vouloir se séparer d’avec des groupes de population qui refusent le véritable vivre-ensemble » [Vidéo]

A LA UNE

Nico Prat – Benjamin Durand : « La victoire d’Oasis se situe dans un soft power mainstream par delà les classes sociales et les...

Les éditions Playlist society viennent de sortir un bouquin que tous les amateurs de rock doivent posséder. Avec Oasis...

Jean-Yves Le Gallou : « Une candidature Zemmour pulvériserait le front républicain » [Interview]

Les Bobards d'Or, traditionnelle cérémonie de la fondation Polémia qui récompense les médias de grand chemin, se sont déroulés...

Gens du voyage. Des occupations illégales de terrains qui exaspèrent maires et propriétaires

Phénomène récurrent en France, les occupations illégales de terrains par des gens du voyage, nombreuses ces derniers jours, exaspèrent...

Cyclisme. Tour de France 2021. Le parcours détaillé étape par étape [Analyse]

Le Tour de France 2021 se rapproche à grands pas. Après vous avoir présenté les 4 étapes bretonnes dans...

Alain de Benoist : « Mieux cerner la personne du Jésus de l’histoire et l’état actuel de la recherche » [Interview]

Alain de Benoist vient de sortir L'homme qui n'avait pas de père. Le dossier Jésus, livre enquête sur Jésus,...

Dans sa dernière vidéo, l’essayiste Julien Rochedy s’attaque au sujet du séparatisme et considère qu’une partition au moins partielle du territoire français est la réponse la plus probable à l’échec du vivre-ensemble.

Julien Rochedy : « Les individus, lorsqu’ils sont trop divers, ne font jamais société »

Interviewé récemment dans nos colonnes au sujet de son livre Nietzsche l’actuel (auquel est ajouté « Nietzsche et l’Europe », mémoire écrit durant ses années universitaires), Julien Rochedy se présente comme « un retraité de la politique, jeune essayiste, combattant pour le futur et l’identité de l’Europe ».

En parallèle de ses écrits, il publie régulièrement des vidéos sur les réseaux sociaux dans lesquelles il aborde divers sujet. Actualité oblige, c’est le séparatisme qu’évoque Julien Rochedy dans sa dernière production à découvrir ci-dessous :

« Personne ne veut vivre dans le vivre-ensemble »

Dans cette vidéo, l’influenceur politique explique son scepticisme quant au projet assimilateur de la république française : « Le vivre-ensemble a conduit précisément une société totalement dysfonctionnelle qui, pour fonctionner, a besoin d’un État autoritaire qui nous oblige à vivre dans cette même société parce que la vérité est que personne ne veut vivre dans le vivre-ensemble. »

Citant le philosophe et sociologue anglais Herbert Spencer (1820-1903), Julien Rochedy rappelle que « partout où il y a deux peuples sur un même territoire ou plusieurs, cette société bigarrée a nécessairement besoin d’un État autoritaire et fort pour maintenir un semblant de lien social entre les différentes communautés. »

Poursuivant sa réflexion, Julien Rochedy pense que l’État se rangera toujours du côté de la communauté la plus violente. Et s’interroge de ce fait sur le sort des « Blancs qui eux aussi commencent peut-être à se dire que pour avoir un avenir un petit peu européen, il serait peut-être temps qu’ils se séparent d’une partie de la population ».

« Tout concourt aujourd’hui à la séparation »

Convoquant ensuite Claude Lévi-Strauss, il justifie la nécessité pour les populations d’origine européenne en France de s’emparer de cette notion de séparatisme : « Pour ne pas périr, il faut qu’ils persistent entre elles [NDLR : les communautés et les cultures] une certaine imperméabilité ».

S’aventurant sur un terrain sur lequel la droite française est généralement très frileuse, Julien Rochedy va plus loin : « Nous parlons ici de culture, mais en réalité nous pourrions parler d’ethnie, et même d’un mot interdit, à savoir de race ».

En s’appuyant enfin sur des différences scientifiquement prouvées concernant diverses caractéristiques des groupes de populations entre eux, pour l’ancien président du FNJ, « tout concourt aujourd’hui à la séparation ».

Cette séparation, Julien Rochedy en est convaincu, se manifestera « soit par une remigration, c’est-à-dire une inversion des flux migratoires, soit, et là il y a plus de chance que ça se passe comme ça, par une partition au moins partielle du territoire ». Un constat partagé, autre argument d’autorité, par l’ancien président de la république François Hollande…

Si cette idée de séparation, comme le souligne Julien Rochedy, commence à émerger dans les consciences de certaines « forces identitaires » en France, elle a déjà fait son chemin chez les nationalistes bretons qui ont une vision bien à eux de la chose :

Quelle que soit l’issue de cette période pour le moins mouvante, la seule certitude partagée par les uns et les autres est que les lignes bougent actuellement. Et le statut quo n’est vraisemblablement pas à l’ordre du jour. Julien Rochedy nous le rappelle…

AK

Crédit photo : Capture YouTube
[cc] Breizh-info.com, 2020, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO -

Rennes. Le député Mustapha Laabid (LREM) définitivement condamné pour abus de confiance

Le député de la première circonscription d'Ille-et-Vilaine Mustapha Laabid (LREM) a été définitivement condamné par la Cour de cassation....

Non, Alice Coffin n’a pas été agressée : la preuve en vidéo

La conférence d’Alice Coffin à la Friche Lucien, à Rouen, mercredi soir 16 juin 2021, a été animée :...

1 COMMENTAIRE

  1. La séparation, c’est comme les décharges publiques, tout le monde est pour, mais personne n’en veut à côté de chez lui. La France est une et indivisible, les derniers arrivés seront ceux qui devront partir.

Il n'est plus possible de commenter cet article.

Articles liés

Sondage : 62% des Français se déclarent favorables à l’organisation d’un référendum pour limiter l’immigration

62% des Français se déclarent favorables à l’organisation d’un référendum pour limiter l’immigration selon un sondage de l’Institut CSA pour CNEWS dévoilé ce jeudi...

A Bruxelles, 90% des allocataires des minimas sociaux seraient d’origine étrangère

A Bruxelles, 90% des allocataires des minimas sociaux seraient d'origine étrangère. C'est ce qu'indique le Vlaams Belang dans un article paru sur son site,...

Aux racines de l’idéologie migratoire, par Vincent Coussedière

Alors qu'une idéologie cherche à faire de l'homme non plus un animal social mais un animal migrant, il est urgent de repenser le fait...

L’Afrique réelle n°138. Ceuta et Melilla : les nouvelles portes de l’immigration

L'Afrique réelle n°138 est sorti. Pour vous abonner, c'est ici Sommaire Actualité : Ceuta et Melilla Plazas de soberiano et portes de l’immigration Dossier : La question ethnique et...