Aéroport de Lorient. Un trafic aérien en chute libre pour un avenir incertain

A LA UNE

Flingues, rap afro-américain et saccage d’un château à Poligné (35). Le témoignage de la propriétaire

Le 10 juillet dernier, la location d'un château du sud de Rennes à ce qui devait être un groupe...

Tyrannie sanitaire. « Macron, Castex, Véran et toute leur clique, ont brisé mon engagement de pompier volontaire ». Témoignage

Notre rédaction compte un journaliste qui était pompier volontaire jusqu’au début de l’année 2021. Il ne l’est plus. Il...

Rennes : quand une association subventionnée pratique des réunions « non-mixtes »

Tous les rennais connaissent le CRIDEV, anciennement « Centre Rennais d'Information pour le Développement et la Solidarité entre les...

Dinard. A la rencontre de Céline Tacher, bretonne élue au comité central du Rassemblement national (RN)

Céline Tacher a 22 ans. Originaire de Dinard en Bretagne elle habite maintenant Paris pour les études et le...

Vannes, Lanester. Retour en vidéo sur les manifestations contre le Pass sanitaire

Des milliers de personnes ont défilé samedi 17 juillet dans les principales grandes villes bretonnes comme dans toute la...

L’aéroport de Lorient est dans la tourmente. Avec une forte réduction du trafic aérien depuis la crise sanitaire et de nombreuses zones d’ombres sur l’avenir, une fermeture définitive du site n’est pas à exclure.

L’aéroport de Lorient face à un « cataclysme sans précédent »

L’activité de l’aéroport de Lorient Bretagne-sud a connu une baisse drastique depuis le début de la crise sanitaire du Covid-19. Parmi les principales raisons de cette forte réduction du trafic aérien lorientais, les difficultés rencontrées par Air France ont eu une incidence majeure sur le site breton.

La compagnie aérienne opérait ainsi quatre vols quotidiens vers Roissy-Charles-de-Gaulle et Lyon depuis Lorient avant l’arrivée de la pandémie dans l’Hexagone. Mais la crise qui a suivi a contraint Air France à revoir ses plans de vols. Une révision conséquente puisque l’aéroport de Lorient Bretagne-sud n’enregistrait plus que quatre vols hebdomadaires vers Paris à la fin du mois d’août 2020 au lieu de deux quotidiens. Quant à la liaison vers Lyon, elle a été pour sa part stoppée.

Lors de son assemblée générale s’étant déroulée au début de ce mois d’octobre, la Chambre de Commerce et d’Industrie du Morbihan, gestionnaire de l’équipement, a acté la restructuration des services afin d’affronter ce « cataclysme sans précédent dans son histoire » selon les mots de Pierre Montel, président de la CCI, qui s’était fendu d’un communiqué pour l’occasion.

Une fermeture partielle, et après ?

Suite à la réduction du nombre de vols, l’aéroport de Lorient Bretagne-Sud connait une fermeture partielle et n’est ouvert que les lundi, mercredi, vendredi et dimanche après-midi. Ou encore le samedi lorsque le FC Lorient doit se déplacer. Cette fermeture partielle étant jugée par le président de la CCI Morbihan comme étant « un véritable écueil pour le développement de nos entreprises et l’attractivité du territoire ».

Dans ces conditions, difficile d’envisager sereinement l’avenir pour la CCI, détenant la concession d’exploitation de l’aéroport lorientais depuis 1972. La Chambre de Commerce et d’Industrie déclare ainsi qu’elle ne peut plus « garantir seule le développement de cet outil » alors que la concession actuelle arrivera à échéance en décembre 2021. Quid de l’infrastructure une fois la date atteinte ? Le flou demeure. En attendant, l’appel à candidatures aux compagnies aériennes a été maintenu avec, en toile de fond, une « fermeture de ce bel outil dans un futur proche » selon le président de la CCI du Morbihan.

Des emplois supprimés à Lorient

De plus, pour ne rien arranger, la crise sanitaire du Covid-19 est arrivée sur une situation financière déjà précaire : « La plateforme lorientaise était déjà fragilisée par l’attente, toujours effective, du remboursement par la DGAC (Direction générale de l’aviation civile) des avances faites par la CCI du Morbihan pour un montant de 470 000 € au titre de 2017 », rappelle Pierre Montel. Le tout malgré un déficit record de 1,8 million d’euros.

Par rapport à la période d’avant-crise, l’aéroport de Lorient Bretagne-Sud a divisé son trafic et son chiffre d’affaires par deux. Il avait vu son trafic franchir le cap des 100 000 passagers en 2019, dont plus de la moitié via la ligne Lorient/Paris-Charles de Gaulle.

En toute logique, la Chambre de Commerce et d’Industrie a donc mis en place un plan de licenciement pour 12 salariés (sur les 28 personnes employées sur le site) dans les services commerciaux et d’exploitation. Dans une optique de réaliser des économies, certains services comme la vente de billets au comptoir ont même été supprimés.

AK

Crédit photo : Wikimedia commons (CC/Nuiteux731)
[cc] Breizh-info.com, 2020, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO -

Océarium du Croisic : lâcher de raies et de roussettes dans l’océan

Ce n'est pas une première mais l'Océarium du Croisic a organisé un lâcher d'une cinquantaine de jeunes poissons en...

Nantes : jusqu’à 7 degrés de différence l’été entre les quartiers

La problématique des îlots de chaleur – ces quartiers plus urbanisés et moins « verts » où la chaleur...

Articles liés

Lorient. Dans le quartier « prioritaire » Frébault, les dealers bloquent une rue pour assurer leur trafic…

Les dealers du quartier « prioritaire » Frébault, à Lorient, ont bloqué une rue de ce dernier à l'aide de barrières afin de ne...

Aéroport de Brest. Une nouvelle ligne vers Toulouse pour relancer un trafic réduit ?

L'aéroport de Brest, impacté par la crise sanitaire du coronavirus, a connu une forte baisse de son nombre de passagers en 2020. Une nouvelle...

JEM-Avocat.fr, nouveau cabinet d’avocat 2.0 pour la défense des passagers aériens

21/01/2016 – 08H00 Paris (Breizh-info.com) – Alors qu’une réglementation européenne impose aux compagnies aériennes, sous certaines conditions, d’assister et/ou d’indemniser leurs passagers en cas de...

La stagnation du trafic en juin annonce des turbulences pour Nantes Atlantique

22/07/2015 - 06H00 Nantes (Breizh-info.com) – D’une année sur l’autre, le trafic passagers de l’aéroport de Nantes Atlantique a progressé de… 0,1 % au mois...