Totalitarisme en Ecosse. Les propos tenus dans le cercle familial seront passibles de poursuites judiciaires

A LA UNE

L’abstention selon Richard, Bernard, Arnaud et les autres…

De consultation électorale en consultation électorale, l’abstention progresse. C’est particulièrement vrai pour les élections régionales : de 20% en 1986,...

Bretagne. Retour sur les manifestations du 31 juillet contre le pass sanitaire

Plusieurs dizaines de milliers de personnes ont manifesté dans de nombreuses villes bretonnes contre le pass sanitaire, le samedi...

Morbihan : 7 fusillades en une semaine

Il semble que la mode des fusillades, qui semble s'être quelque peu calmée à Nantes - en moyenne "seulement"...

États-Unis. Vaccinés ou non, la charge virale est la même chez les contaminés au Covid-19 [Vidéo]

Aux États-Unis, le retour du port du masque en intérieur pour les vaccinés est d'actualité car de récents travaux...

Astrid Prunier (RN) : « La Région Bretagne a voté des subventions hallucinantes à des associations féministes et communautaristes » [Interview]

La dernière session du Conseil régional de Bretagne a été l'occasion de constater, une fois de plus, le sectarisme...

Fraichement débarqué dans le pays, et déjà insupportable pour les libertés individuelles. En Ecosse, le ministre de la justice, un extra européen nommé Humza Yousaf – qui trouvait déjà qu’il y avait trop de Blancs aux responsabilités en Ecosse – défend actuellement un  projet de loi écossais sur les crimes de haine qui pénalisera quiconque attise la haine contre les “groupes protégés”. Cela inclut les personnes qui font des remarques “insultantes” dans leur propre maison.

Interrogé sur le projet de loi par la commission de la justice du Parlement écossais mardi, Yousaf a assuré les critiques que la législation proposée protégerait le “droit d’être offensant”. Toutefois, toute personne “attisant la haine” contre d’autres personnes sur la base de la religion, de l’âge, du handicap, de l’orientation sexuelle, de l’identité transgenre ou de “variations des caractéristiques sexuelles” sera poursuivie dans toute la mesure de la loi, a-t-il déclaré.

Cela inclut les conversations à table avec des amis et des membres de la famille. A la question de savoir si les gens seraient autorisés à parler librement dans leur propre maison, M. Yousaf a répondu qu’il était en désaccord “en termes de principe et de politique” avec l’idée de maintenir la loi hors du foyer. Yousaf n’a pas expliqué la manière dont les autorités écossaises allaient contrôler les conversations à l’intérieur du foyer. Toutefois, le projet de loi, dans sa version actuelle, n’exigerait pas de victime réelle, mais seulement la preuve que l’auteur a été motivé par la « malveillance » ou la « mauvaise volonté ». Selon le projet de loi, un seul témoignage permettrait d’obtenir une condamnation.

Le ministre de la justice a été largement dénoncé par l’opposition pour son projet de loi relevant clairement d’une volonté totalitaire. La députée conservatrice Alison Harris a accusé Yousaf « d’attaques dangereuses contre nos libertés », tandis que son collègue conservateur Gordon Lindhurst a qualifié la suggestion de Yousaf de « profondément préoccupante ».

Humza Yousaf, fils d’immigrés débarqués dans les années 60 outre Manche, est membre du Scottish National Party. Avec de tels projets, pas sûr que les indépendantistes progressent dans l’opinion public…

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2020, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO -

Manifestations contre le pass sanitaire : vers un mois d’août mouvementé pour le gouvernement ?

Manifestations contre le pass sanitaire : vers un mois d’août mouvementé pour le gouvernement ? Débat du 31/07/2021 avec Rémi...

« Vous êtes rationnel, pourquoi nier l’efficacité des vaccins ». Laurent Ozon répond à un journaliste

Le journalisme mainstream se fait de plus en plus militant en faveur des mesures gouvernementales. Il suffit d'ailleurs de...

5 Commentaires

  1. Tout à fait d’accord pour l’indépendance de l’Ecosse mais on peut douter que beaucoup d’Ecossais veuillent faire de leur pays un camp de concentration fut il indépendant. Les nationalistes écossais ont intérêt à rapidement se débarrasser d’olibrius de ce genre.

  2. Comment les indépendantistes Écossai ont ils pus accepter ce provocateur islamiste dans leur rang ?
    C’est a ce demander si ce n’est pas la tête de pont des islamistes pour faire de l’écosse leur pays .
    Il serait temps que les écossais fassent le ménage chez eux en virant sont seulement les anglais mais tout ceux et celles
    ne ce comportant pas comme de véritables écossais.

  3. @ poulbot OUI en effet , pourquoi le fier Peuple écossais ne réagit pas ,et vire tous ces malfrats islamisés .Ils attendent quoi ? Irlandais , Ecossais mêmes combats (ou presque)

Il n'est plus possible de commenter cet article.

Articles liés

Bro-Skos : deiziadur ar manifestadegoù evit an dizalc’hiezh

E Bro-Skos ez eus un emsav anvet « Holl Under One Banner ». Gant ar strollad e vez aozet tolpadegoù ha manifestadegoù evit an dizalc'hiezh, a-benn...

Écosse : Boris Johnson veut supprimer l’autonomie écossaise

Règlements de compte en série parmi les conservateurs britanniques. Dans un entretien accordé le lundi 05 juillet dernier au quotidien nationaliste écossais The National,...

Le soutien à l’indépendance de l’Écosse recule dans un nouveau sondage d’opinion sur la constitution

Une nouvelle opinion a montré que le soutien à l'indépendance de l'Ecosse a chuté au cours des derniers mois. 48 % des personnes sondées...

48% eus skosiz evit an dizalc’hiezh hervez ur sondadeg nevez

Fas koad er metoù dizalc'hour skosad abaoe disadorn dremenet : hervez ur sondadeg nevez, n'eus ket 'met 48% eus Skosiz a votfe evit an dizalc'hiezh. Ur...