Totalitarisme en Ecosse. Les propos tenus dans le cercle familial seront passibles de poursuites judiciaires

A LA UNE

Jérémie Laborde, directeur de deux salles de sport en Ille et Vilaine : « Nous ouvrirons la 4 janvier 2021, quoiqu’il en coûte »

Jérémie Laborde a ouvert sa première salle de sport sous l’enseigne Sun Form à Liffré il y a maintenant...

Quartiers prioritaires : la Cour des comptes révèle un échec massif et coûteux

Il est dommage que la Cour des comptes ait ignoré la Bretagne en rédigeant son rapport sur L’Évaluation de l’attractivité...

Valéry Giscard d’Estaing, président du déclin

Valéry Giscard d'Estaing est décédé à 94 ans. Pourquoi tous les médias et hommes politiques du système en font-ils...

Terrorisme d’Etat, crime contre l’humanité. Une avocate dénonce les mesures sanitaires et la manipulation autour du Covid-19 [Interview]

Virginie de Araujo-Recchia est avocate depuis 2006. Suite à notre article s'interrogeant sur la possibilité de faire reconnaitre les...

Karl Roos, autonomiste et Dreyfus alsacien ? Interview de Bernard Witmann

Karl Roos (1878-1940), leader emblématique de l’autonomisme alsacien de l’entre-deux-guerres, est arrêté pour espionnage en 1939. C'est à cette...

Fraichement débarqué dans le pays, et déjà insupportable pour les libertés individuelles. En Ecosse, le ministre de la justice, un extra européen nommé Humza Yousaf – qui trouvait déjà qu’il y avait trop de Blancs aux responsabilités en Ecosse – défend actuellement un  projet de loi écossais sur les crimes de haine qui pénalisera quiconque attise la haine contre les “groupes protégés”. Cela inclut les personnes qui font des remarques “insultantes” dans leur propre maison.

Interrogé sur le projet de loi par la commission de la justice du Parlement écossais mardi, Yousaf a assuré les critiques que la législation proposée protégerait le “droit d’être offensant”. Toutefois, toute personne “attisant la haine” contre d’autres personnes sur la base de la religion, de l’âge, du handicap, de l’orientation sexuelle, de l’identité transgenre ou de “variations des caractéristiques sexuelles” sera poursuivie dans toute la mesure de la loi, a-t-il déclaré.

Cela inclut les conversations à table avec des amis et des membres de la famille. A la question de savoir si les gens seraient autorisés à parler librement dans leur propre maison, M. Yousaf a répondu qu’il était en désaccord “en termes de principe et de politique” avec l’idée de maintenir la loi hors du foyer. Yousaf n’a pas expliqué la manière dont les autorités écossaises allaient contrôler les conversations à l’intérieur du foyer. Toutefois, le projet de loi, dans sa version actuelle, n’exigerait pas de victime réelle, mais seulement la preuve que l’auteur a été motivé par la « malveillance » ou la « mauvaise volonté ». Selon le projet de loi, un seul témoignage permettrait d’obtenir une condamnation.

Le ministre de la justice a été largement dénoncé par l’opposition pour son projet de loi relevant clairement d’une volonté totalitaire. La députée conservatrice Alison Harris a accusé Yousaf « d’attaques dangereuses contre nos libertés », tandis que son collègue conservateur Gordon Lindhurst a qualifié la suggestion de Yousaf de « profondément préoccupante ».

Humza Yousaf, fils d’immigrés débarqués dans les années 60 outre Manche, est membre du Scottish National Party. Avec de tels projets, pas sûr que les indépendantistes progressent dans l’opinion public…

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2020, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

LA QUOTIDIENNE

Recevez chaque matin dans votre boîte mail la Quotidienne de BREIZH-INFO

- Pour soutenir BREIZH-INFO et l'info sans filtre -

Les derniers articles

Ces grands vins encore à portée de bourse

Notre série se propose de mettre en lumière des vins qui incarnent l’excellence dans leur appellation respective. Ces-derniers appartiennent...

La piste oubliée de Frison-Roche en bande dessinée.

Après l’adaptation en bande dessinée du « Cycle Chamonix » de Roger Frison-Roche, prônant les vertus des guides de...

5 Commentaires

  1. Tout à fait d’accord pour l’indépendance de l’Ecosse mais on peut douter que beaucoup d’Ecossais veuillent faire de leur pays un camp de concentration fut il indépendant. Les nationalistes écossais ont intérêt à rapidement se débarrasser d’olibrius de ce genre.

  2. Comment les indépendantistes Écossai ont ils pus accepter ce provocateur islamiste dans leur rang ?
    C’est a ce demander si ce n’est pas la tête de pont des islamistes pour faire de l’écosse leur pays .
    Il serait temps que les écossais fassent le ménage chez eux en virant sont seulement les anglais mais tout ceux et celles
    ne ce comportant pas comme de véritables écossais.

  3. @ poulbot OUI en effet , pourquoi le fier Peuple écossais ne réagit pas ,et vire tous ces malfrats islamisés .Ils attendent quoi ? Irlandais , Ecossais mêmes combats (ou presque)

Comments are closed.