Jean-Luc Mélenchon : « Je propose ma candidature à l’élection présidentielle 2022 »

A LA UNE

Le lobby immigrationniste en France, minoritaire numériquement, puissant en influence

L’occupation le 23 novembre de la place de la République à Paris par des migrants et la « mise à...

Julien Langella : « Politiquement, le Pape François devrait se taire » [Interview]

Les sorties politiques du Pape François se multiplient, et feraient presque parfois passer Jean-Luc Mélenchon pour un réactionnaire. Prônant...

Adrian Gilles (Boisson Divine) : « Une langue qui est parlée ne meurt pas » [interview]

Boisson Divine, à écouter sans modération ! Depuis 2005, ce groupe de musique du sud-ouest fait la fierté de la...

« Viens à Bollaert, j’ai fais des moules ». L’Opéra du Peuple, dans la peau d’un supporter du RC Lens [Interview]

« Viens à Bollaert, j'ai fais des moules ». Si il n'avait pas reconnu cette référence au fanzine Rugir,...

Irlande du Nord. Il y a 48 ans, pas de Black Friday mais un Bloody Friday à Belfast

En ces temps de consumérisme quasi religieux, les enseignes commerciales (et même les gouvernements) incitant les consommateurs à se...

« Oui, je suis prêt : je propose ma candidature ». C’est par ces mots que Jean-Luc Mélenchon a annoncé sa décision concernant l’élection présidentielle de 2022 au journal télévisé de 20h de TF1, ce dimanche 8 novembre 2020.

Il a immédiatement assorti cette proposition de candidature d’une « condition » : celle de réunir une « investiture populaire ». Il s’agit, comme il l’a expliqué, de recueillir 150 000 parrainages citoyens. Le Président du groupe parlementaire La France Insoumise avait récemment déposé une proposition de loi à l’Assemblée nationale pour ouvrir à 150 000 personnes inscrites sur les listes électorales la possibilité de sélectionner les candidats à l’élection présidentielle, un droit réservé pour l’instant à 500 élus. Une proposition que Jean-Luc Mélenchon a donc décidé de s’appliquer à lui même. Un site internet, « https://noussommespour.fr » a été ouvert pour permettre cette collecte de signatures.

Un programme de gouvernement

L’autre atout sur lequel Jean-Luc Mélenchon dit vouloir s’appuyer, c’est son programme. Une nouvelle version de l’Avenir en Commun a été mise en ligne sur le site « noussommespour.fr». Elle est ouverte aux contributions individuelles. Il est vrai que ce document avait déjà réunit 7 millions de voix dans la précédente élection présidentielle de 2017. Depuis, il a aussi été le fil conducteur pour les 17 députés insoumis à l’Assemblée nationale et les 6 députés européens.

Au cours de l’actuel quinquennat, l’Avenir en Commun a été décliné en 80 propositions de loi, 4 contre-budgets et plusieurs milliers d’amendements. 

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2020, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

LA QUOTIDIENNE

Recevez chaque matin dans votre boîte mail la Quotidienne de BREIZH-INFO

- Pour soutenir BREIZH-INFO et l'info sans filtre -

Les derniers articles

« Je connais pas mal de femmes qui en ont assez des féministes hystériques ». Un auditeur interpelle Rokhaya Diallo

« Je connais pas mal de femmes qui en ont assez des féministes hystériques ». Un auditeur interpelle Rokhaya...

La parole est à la police ! Avec Cyril Hemardinquer

Secrétaire national du syndicat de police FPIP, Cyril Hemardinquer a servi dans la police judiciaire. Il revient sur l'affaire...

2 Commentaires

Comments are closed.