Covid-19. Hold-Up. Le documentaire disponible en VOD [MAJ : déjà censurée]

A LA UNE

Irlande du Nord. 3 200 meurtres liés aux Troubles pourraient être prescrits judiciairement

Le gouvernement britannique envisage de modifier un élément de la législation de l'Accord du Vendredi Saint afin de protéger...

A la rencontre d’Estelle Redpill, « l’influenceuse » qui fait fantasmer une certaine presse de gauche [Interview]

Les réseaux sociaux regorgent de jeunes et moins jeunes qui parviennent, après quelques vidéos tournés sur un sujet en...

Il y a Zemmour et Naulleau, mais aussi « Zemmour et Bolloré »

Passer d’une chaîne d’information (Cnews) à une station généraliste (Europe 1), voilà l’une des tâches auxquelles Vincent Bolloré s’attaque...

Napoléon : « Ma vie est un roman »

Ce mot, peut-être apocryphe, ne manque pas, de toute façon, de justesse. C’est d’ailleurs pourquoi Napoléon Bonaparte a autant...

Brest. Une semaine « brûlante » dans les quartiers « sensibles » de Pontanézen et Bellevue

Brest a été le théâtre de plusieurs épisodes de violence urbaine, dans les quartiers de Pontanézen et de Bellevue,...

La vidéo a déjà été censurée, et la cagnotte dédiée désactivée. La seule réponse du système, fragile manifestement, est donc la censure. Voici un lien qui fonctionne encore ci-dessous :

https://vimeo.com/477485900

Nous avons évoqué le document Hold-up, qui est sorti le 11 novembre et dont une version piratée circulait. Le voici disponible désormais en VOD

Après une campagne de financement participatif sur Ulule ayant permis la récolte de 182 970 euros et une sortie en accès premium du film, HOLD-UP, le documentaire très attendu du journaliste d’investigation Pierre Barnérias sur la gestion de la crise de la Covid-19 sort officiellement en VOD sur Vimeo le mercredi 11 novembre à 11h00.

La pandémie de la Covid-19 a donné lieu à des échanges contradictoires entre médecins, spécialistes, professeurs, hommes politiques et experts, le tout orchestré et alimenté par le feu nourri des médias. Les scientifiques se sont ainsi retrouvés discrédités avec notamment l’affaire du Lancet. Le Conseil scientifique, censé piloter cette pandémie, est ouvertement accusé d’incompétence et d’arrogance, preuves à l’appui. Et nous dans tout ça ? Que penser ? Que faire avec toutes ces informations ? Qui croire ?

Ce sont les questions auxquelles le documentaire HOLD-UP tente de répondre en partant à la rencontre de soignants, chercheurs, experts, juristes offrant une autre lecture sur cette crise sans précédent et dénonçant une batterie de mesures gouvernementales jugées inefficaces pour la plupart.

« Ce qu’il y a souvent de plus difficile à apprécier et à comprendre, c’est ce qui se passe sous nos yeux.» – Alexis de Tocqueville

Depuis l’éclatement de la crise du coronavirus en mars 2020 et face au nombre restreint de lits de réanimation en milieu hospitalier, le gouvernement français proclame l’état d’urgence sanitaire et assoit son autorité à grand renfort de mesures liberticides : confinement, attestations de déplacement obligatoires, couvre-feu, amendes pouvant avoisiner les 3750 euros et peines de prison allant jusqu’à 6 mois d’emprisonnement en cas de non respect des règles.

D’un point de vue économique, ces mesures ont pour conséquence la fermeture de 400 000 PME et la précarisation de 4 millions de français, 1 million d’entre eux risquant de rejoindre les rangs des 10 millions de français vivant d’ores et déjà en deçà du seuil de pauvreté et des 900 000 personnes sans domicile fixe.

Que dire de ces mesures pour une épidémie dont le taux de mortalité actuel est établi à 0,15% et touchant principalement les plus de 65 ans affectés par la comorbidité ?

Saisis par l’urgence de la situation, le réalisateur Pierre Barnérias (TPROD) et le producteur Christophe Cossé (Tomawak) décident de s’atteler à la production du documentaire HOLD-UP, dévoilant les erreurs commises par les plus hautes instances publiques et questionnant les fondements mêmes de nos libertés et l’avenir qui nous est réservé si nous restons impassibles face à ces dérives politiques.

« Il faut bien se figurer que la privation de nos droits, de nos libertés, de nos choix est un hold-up. Nous aurions pu l’intituler « Coup d’Etat ». » – Christophe Cossé

En août 2020, une campagne de financement participatif est lancée et engrange 182 970 euros permettant à l’équipe du film de prendre en charge les frais de production, les images d’archives utilisées, les moyens techniques, les différents déplacements pour les tournages et la commission Ulule.

En novembre 2020, le film est finalisé et envoyé en accès premium à l’ensemble des contributeurs Ulule.

Face à un reconfinement généralisé et à une fermeture des salles de cinéma à travers toute la France, TPROD & Tomawak décident dans un premier temps de sortir le film en VOD sur la plateforme Vimeo le mercredi 11 novembre à 11h00. Le film sera vendu au prix de 4,99 et sera accessible à la location pendant 48h.

La vente sur Vimeo permettra d’équilibrer les coûts engagés pour ce film à savoir la différence entre les quelques 170 000 euros récoltés après commission sur Ulule et les 290 000 euros de prévision de dépenses.

A terme et dans un souci de diffuser ce film citoyen au plus grand nombre, TPROD & Tomawak s’engagent à mettre ce film en accès libre sur différentes plateformes web.

Véritable contre-pouvoir raillé par la censure, les réseaux sociaux sont devenus la seule alternative aux mensonges colportés par l’intelligentsia politique et les médias de masse. Voila pourquoi, le réalisateur et les producteurs du film souhaitent exclusivement concentrer la promotion et la diffusion du film sur internet. Car après tout, les véritables ambassadeurs du film sont les internautes qui luttent au quotidien pour préserver la liberté d’expression et d’information en dénonçant cette grave et profonde crise institutionnelle et démocratique.

Crédit photo :DR
[cc] Breizh-info.com, 2020, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO -

Elections en Ecosse : La majorité pour le SNP ne tient qu’à un fil

Lors des élections en Ecosse, le SNP (parti nationaliste écossais, de gauche) a remporté trois sièges clés, mais ses...

Sondages régionales 2021 en Bretagne. Vers un second tour à 5 listes ?

Se dirige-t-on vers un deuxième tour des régionales à 5 listes ? À moins de deux mois des élections...

3 Commentaires

Il n'est plus possible de commenter cet article.

Articles liés

Les Parisiens face à l’insécurité : micro-trottoir

Prévention ou répression ? Voilà la question que l'Institut pour la Justice a posé aux habitants des 18 et 19ème arrondissements de Paris. Leurs...

Covid-19. « Se vacciner pour protéger les autres ». A quand une grande vaccination contre l’immigration de masse ? [L’Agora]

L’argument pour faire que les Français se vaccinent en masse contre le Covid-19 est, outre le fait de retrouver les libertés que les autorités...

#SaccageParis​ . Violence, drogue, crasse : Bienvenue chez Hidalgo

Pour commencer cette édition, direction le XIXème arrondissement de Paris et plus exactement le quartier de Stalingrad. Là-bas, les dealers et les toxicomanes font...

Tiers monde à Paris. Des consommateurs de cracks chassés par des riverains à coup de feux d’artifice

La scène que vous allez voir ne se déroule pas à Kinshasa, mais bien en plein coeur de Paris, cloaque géant en passe de...