Esclavage mondial à Nantes. Zoom sur l’exploitation des livreurs

A LA UNE

Isabelle Le Callennec (Hissons haut la Bretagne) : « être la région du plein emploi durable, d’une transition écologique aboutie, d’une cohésion sociale à...

La campagne électorale pour les élections régionales bat son plein. Après avoir interrogé Daniel Cueff (« Bretagne ma vie...

Toussaint Louverture. Le héros noir était-il propriétaire d’esclaves ?

Interrogée sur ce point troublant par Stéphane Bern, Rokhaya Diallo dédramatise : avant la Révolution, c'est vrai, Louverture a...

Christophe Dolbeau : « Lorsque je parle de parias, je pense aux intouchables, aux lépreux, aux pestiférés de la politique » [Interview]

Christophe Dolbeau, écrivain et correspondant de presse (il a collaboré à des journaux croates de l'émigration comme Studia croatica...

L’immigration clandestine redouble en Mer Méditerranée, l’Union européenne baisse la garde

Il y a un an, trois organisations internationales paragouvernementales prédisaient un afflux massif de clandestins en Europe lors du...

Santé. Le rhume des foins empoisonne la vie de plus en plus de Français

Rhume persistant, yeux rouges et larmoyants, éternuements… l'omniprésence du Covid-19 dans l'actualité ne doit pas faire oublier que le...

Ce samedi soir, de nombreux livreurs avec leurs scooters ont défilé dans Nantes en klaxonnant. Une manifestation spontanée pour dénoncer leurs conditions de travail et de rémunération.

L’un des manifestants interrogé explique que beaucoup de livreurs n’ont pas de papier : comment dès lors peuvent-ils légalement travailler ?

La société moderne résumée en quelques minutes : dans une métropole où les consommateurs ne sont plus capables de se rendre à pied chercher un repas ou cuisiner eux mêmes, on assiste à la révolte croissante de ces nouveaux esclaves dont certains sont fraichement importés sur le territoire avec l’aval (ou le silence) des autorités et la complicité d’associations.

Quand les bobos de gauche comme de droite et les patrons sans vergogne se retrouvent main dans la main pour contribuer à l’exploitation d’une main d’oeuvre maléable et pas chère, voici le résultat…

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2020, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO -

Espagne. Près de 6 000 migrants arrivés en moins de 24 heures à Ceuta depuis le Maroc [Vidéo]

Suite à des tensions diplomatiques entre l'Espagne et le Maroc, l'enclave de Ceuta a vu près de 6 000...

Chine. Une réplique grandeur nature du Titanic en cours de construction pour un parc à thème

La Chine construit une réplique grandeur nature du Titanic dans le cadre d'une attraction touristique dans un parc à...

Articles liés

Uber : une multinationale endettée qui vampirise le VTC

Uber est devenu le mode de transport branché des jeunes. Une société qui fait débat, on l'accuse de précarisation des chauffeurs. Le fait que...

Le Stade Rennais rate l’Europe, victoires de Lorient et de Nantes, nul pour Brest

On jouait la 37ème journée de Ligue 1 ce week-end. Le Stade Rennais, battu à Monaco (2-1) ne jouera pas l'Europe la saison prochaine....

Nantes. Arrestation d’un suspect du meurtre de janvier aux Dervallieres

Le 11 janvier dernier, au pied du Building, immeuble assiégé par le trafic de drogue aux Dervallieres - il s'y poursuit toujours au 16,...

Deal de drogue à Nantes : la nourrice était payée 30 euros par jour

L'arrestation le 7 mai d'un dealer interpellé à la Bottière rue Paul Sabatier chez la nourrice - la personne chez qui la drogue était...