Comment les États monétisent-ils la crise du coronavirus ?

A LA UNE

Thierry Burlot (Nous la Bretagne) : « Les Bretonnes et Bretons furent probablement celles et ceux qui furent les plus migrants il y a...

Alors qu'un sondage Odoxa-Le Télégramme donne la liste Nous la Bretagne de Thierry Burlot, investit par LREM, en tête...

Renaud Camus : « Il n’y a d’issue sérieuse que la remigration, la décolonisation, le retour chez lui, contractuel ou forcé, de l’occupant »...

Notre quotidien occidental en est la preuve : Le Grand Remplacement n’est ni une théorie ni un complot. C’est...

Loi Molac : Jean-Michel Blanquer est un mauvais perdant

Il faut se méfier de ce que raconte Jean-Michel Blanquer. En paroles, il est favorable à la langue bretonne....

Covid-19. La situation s’améliore partout dans le monde, à l’exception de l’Asie de l’Ouest

Après avoir plafonné dans la semaine du 24 avril au 1er mai, les nombres hebdomadaires de contamination (-5%) et...

Irlande du Nord. 3 200 meurtres liés aux Troubles pourraient être prescrits judiciairement

Le gouvernement britannique envisage de modifier un élément de la législation de l'Accord du Vendredi Saint afin de protéger...

La crise sanitaire a fait plonger l’#économie mondiale, et alors que les gouvernements politiques peinent à canaliser leurs efforts pour endiguer la #pandémie et maintenir la cohésion sociale de leurs #citoyens, il est tout à fait logique de s’inquiéter des modalités de financement et de monétisation de la crise du #coronavirus.

On le sait pertinemment bien, elle sera financée par de la #dette. Mais quelle forme cela va-t-il prendre ? Comment les États d’Asie gèrent-ils cette monétisation de la #crise comparés aux pays occidentaux ? Peut-on vraiment parler de plans de relance ? Alors que la Chine semble enfin voir le bout du tunnel, la crise du coronavirus ne cesse de se prolonger, semaines après semaines, en Europe et partout dans le monde à de rares exceptions près. L’économie a été mise en échec, les gouvernements semblent pris en défaut et les peuples libres tentent de préserver la démocratie de leur pays coûte que coûte. La monétisation « financière » de la crise suffira-elle seulement à préserver nos états de droit lorsque le COVID-19 ne sera plus qu’un lointain souvenir … ?

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2020, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO -

Isabelle Le Callennec (LR) : « Jersey, Saint-Brieuc… ou l’échec de la méthode »

Isabelle Le Callennec, tête de liste Les Républicains à l'occasion des élections régionales de juin 2021, vient d'adresser à...

François Boulo : « Il y aura une révolution en France ! »

François Boulo : « Il y aura une révolution en France ! ». François Boulo, né en 1986, est...

Articles liés

Chute du prix de l’or : mais pourquoi les valeurs refuges baissent autant ?

L’or, censé être un actif anti-fragile, se porte bien quand la situation économique se dégrade. Et lorsque la situation économique reprend du plus bel,...

L’or baisse. Pourquoi c’est important? Opportunité d’achat ou retournement durable?

Que se passe-t-il depuis 15 jours ? Les marchés jouent à se faire peur avec le retour de l'inflation. Cela pourrait même justifier une...

L’Inde veut interdire les cryptomonnaies

Alors que dans la plupart des régions du monde, les monnaies numériques et cryptomonnaies prennent une importance économique croissante et que les grandes puissances...

Quelle place pour le bitcoin dans la prochaine décennie ?

Décidément, nous vivons une époque intéressante. Certes dure pour beaucoup d’entre nous mais néanmoins fascinante. Entre le 8 Février et le 9 Février, Tesla...