Allemagne. Steffen Kotré (AFD) : « L’ingérence de l’Union Européenne dans les affaires intérieures et extérieures des États doit être rejetée » [Interview]

A LA UNE

Le parti patriotique allemand Alternative pour l’Allemagne (AfD) a tenu, le dernier week-end de novembre 2020, un congrès à Kalkar en Rhénanie-du-Nord-Westphalie. Lionel Baland a interrogé pour Breizh-info le député fédéral de l’AfD Steffen Kotré, qui a pris part à ce rassemblement en tant qu’orateur.

Breizh-info.com : L’AfD est traversée par un esprit de division interne. Le parti sort-il divisé du congrès ? 

Steffen Kotré (AFD) : Le co-président du parti Jörg Meuthen a, une nouvelle fois, divisé l’AfD, mais seulement en son nom propre. Il a prononcé un discours qui a semé la discorde et a attaqué le co-dirigeant du groupe des élus AfD à la Chambre des députés Alexander Gauland, a disqualifié le mouvement anti-masque covidien, a attaqué le groupe des élus AfD à la Chambre des députés, a critiqué ses propres amis du parti plus que ses opposants politiques et que la presse qui diffuse de fausses informations.

Breizh-info.com : Les quelques 500 délégués ont approuvé la motion sur la politique sociale, qui privilégie notamment fiscalement les familles avec enfants, à une écrasante majorité de 89%. Est-ce un compromis entre les ailes libérale et sociale-patriotique du parti. La publication du livre Solidarischer Patriotismus. Die soziale Frage von rechts (Patriotisme social. La question sociale vue de droite) de Benedikt Kaiser à la maison d’édition Antaios de Götz Kubitschek (https://www.breizh-info.com/2020/09/28/151142/gotz-kubitschek-nouvelle-droite-allemagne/) at-elle eu une influence sur la motion, son vote ou le débat sur celle-ci ?  

Steffen Kotré (AFD) :Non, le compromis a finalement été réalisé au sein de la Commission fédérale du programme interne du parti. Les influences extérieures ont joué un rôle relativement mineur.

Breizh-info.com : Lors du Congrès, l’AfD a développé l’idée d’une retraite flexible pour prévenir la pauvreté chez les personnes âgées qui ont connu une longue période d’inactivité dans leur vie. En quoi consiste cette idée et est-elle soutenue en particulier par une aile de l’AfD ?

Steffen Kotré (AFD) : Le concept à propos des pensions consiste en ce que les personnes puissent décider elles-mêmes quand elles partent à la retraite, à la suppression des pensions de politiciens, à un régime de retraite pour les indépendants et au développement de retraites privées complémentaires. Ce concept est un compromis entre les deux ailes du parti.

Breizh-info.com : Joana Cotar a été élue au comité exécutif du parti, en remplacement d’Andreas Kalbitz, l’ancien numéro deux de l’aile nationaliste qui a été expulsé de l’AfD. Quelle est la tendance de Joana Cotar ? 

Steffen Kotré (AFD) : Elle défend le principe de Meuthen, c’est-à-dire le broyage des coins et des recoins pour transformer l’AfD en une CDU [NDLR : le parti démocrate-chrétien de la Chancelière Angela Merkel] 2.0, pour jeter hors du parti les membres d’autres opinions et pour miner l’aile trop marquée idéologiquement à son goût du parti.

Breizh-info.com : Les attaques de Jörg Meuthen contre Alexander Gauland, reprochant à ce dernier d’utiliser le terme de « dictature Corona », correspondent-elles à un clivage idéologico-politique au sein du parti ? 

Steffen Kotré (AFD) : Oui. Meuthen a moins parlé des thèmes sociaux du congrès que, de manière négative, de ses collègues de parti. Et cela publiquement. En tant qu’orateur expérimenté, il connaît les conséquences de ses propos, qui ont heurté beaucoup de gens. Ces propos n’ont pas été tenu impétueusement, des réflexions intensives les ont précédés, loin d’une atmosphère de discussion au sein du parti. Plutôt que de se tenir correctement devant les membres du parti, il a, une fois de plus, réalisé les objectifs qui sont ceux, en matière d’attaques, des ennemis politiques du parti.

Breizh-info.com : L’un des deux ailles du parti, la libérale ou la sociale-patriotique, a-t-elle enregistré une victoire sur l’autre au congrès ?  

Steffen Kotré (AFD) : Non, la motion clé, qui a été adoptée sans modifications substantielles, est un compromis durement acquis. En outre, le concept social est une politique nécessaire et réelle.

Breizh-info.com : En septembre de l’année dernière, Angela Merkel a annoncé le passage à une politique économique écologiste. Que pensez-vous de cette politique verte ? S’agit-il d’une proposition réaliste ou d’une politique contre-productive imposée pour des raisons idéologiques ? 

Steffen Kotré (AFD) : La transformation de l’Allemagne et de l’Europe en une société qui est, dans de nombreux domaines, une économie planifiée se poursuit. Sous le couvert de la protection de l’environnement et de la soi-disant protection du climat, les impôts sont dilapidés sous forme de subventions, ce qui rend les entreprises et les personnes plus dépendantes de l’État. En outre, les activités économiques sont divisées en bonnes (économies de CO2, pseudo-protection de l’environnement, e-mobilité) et mauvaises (énergie provenant du nucléaire et du charbon, moteur à combustion interne). Cela fait penser au système chinois de sanctions des comportements indésirables, qui restreint la liberté.

Breizh-info.com : Que pense l’AfD de la campagne, au sein de l’Union Européenne, contre la Hongrie et la Pologne, sur la question de l’État de droit ? Le veto de ces pays contre les budgets européens est-il justifié ? 

Steffen Kotré (AFD)  Le veto est justifié. L’ingérence de l’Union Européenne dans les affaires intérieures et extérieures des États doit être rejetée. La campagne ne vise pas à instaurer l’État de droit, mais à imposer des concepts idéologiques tels que le genre, à augmenter le nombre de minorités, à faire en sorte que les États cèdent davantage de compétences à l’Union Européenne, …

Breizh-info.com : Certaines sources indiquent qu’une arrivée massive d’immigrants illégaux pourrait se produire en Europe en 2021. Cette année, malgré le Covid, le nombre d’immigrés clandestins en Espagne et en Italie est monté en flèche. Que pensez-vous de l’incapacité de l’Europe à traiter cette question ? Quel impact la politique d’ouverture des frontières de la Chancelière Angela Merkel en Allemagne a-t-elle eu sur la vague de « réfugiés » depuis 2015 ? 

Steffen Kotré (AFD) : Les gouvernements des pays de l’Union Européenne ne sont pas incapables. Ils désirent exactement ce qui se passe : transformation multiculturelle, redistribution de l’argent de l’Allemagne et des autres États, création de sociétés inhomogènes et destructrices d’identité. Avec les immigrés, l’Europe devient de plus en plus ahistorique. Quel Africain noir connaît le long chemin que les États européens ont parcouru vers la démocratie et la liberté ? Pourtant, c’est la base pour défendre ces dernières. La société se fragmente, la solidarité se perd, la confiance de base disparaît.

Breizh-info.com : En 2019, l’AfD a subi 691 attaques contre ses sièges et ses membres, soit plus de la moitié des attaques politiques en Allemagne, loin devant la CDU avec 208 attaques. Comment cette permissivité de l’État, face à des groupes violents, à l’encontre du troisième plus grand parti d’Allemagne est-elle possible ? 

Steffen Kotré (AFD) : Le radicalisme de gauche n’est pas suffisamment combattu par les anciens conservateurs et dispose de partisans notables au cœur de la société. Lorsque les gauchistes manifestent violemment, la direction de la police n’intervient pas vigoureusement, mais elle le fait avec les dissidents idéologiques. Il s’agit d’un système, car la direction de la police de nombreux États allemands, en particulier celui de Berlin, est contaminée par les écologistes. Les dirigeants de la police exerçant leurs tâches de manière responsable ont été remplacés. Le politicien vert, député au sein du Parlement de l’État de Berlin, Benedikt Lux a admis ces purges : « Nous avons remplacé l’ensemble de la direction de presque toutes les autorités de sécurité de Berlin et fait venir des gens assez bons. Dans les services d’incendie, la police, le Parquet général et aussi au sein de l’Office de protection de la Constitution. J’espère que cela se remarquera à l’avenir. » 

Propos recueillis par Lionel Baland

Illustrations : DR
[cc] Breizh-info.com, 2020, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO - spot_img

L’Amérique : de la pensée biblique à la pensée unique..

La pensée unique qui ravage le monde occidental est le dernier avatar de la pensée biblique dont l’origine se...

Shopopop et la livraison à domicile entre particuliers arrivent à Carhaix

Après Rostrenen, le Centre Bretagne est de nouveau la cible de la plateforme de livraison collaborative Shopopop, qui vient...

Articles liés