Entretien avec Götz Kubitschek, écrivain et éditeur allemand de la Nouvelle Droite.

A LA UNE

L’abstention selon Richard, Bernard, Arnaud et les autres…

De consultation électorale en consultation électorale, l’abstention progresse. C’est particulièrement vrai pour les élections régionales : de 20% en 1986,...

Bretagne. Retour sur les manifestations du 31 juillet contre le pass sanitaire

Plusieurs dizaines de milliers de personnes ont manifesté dans de nombreuses villes bretonnes contre le pass sanitaire, le samedi...

Morbihan : 7 fusillades en une semaine

Il semble que la mode des fusillades, qui semble s'être quelque peu calmée à Nantes - en moyenne "seulement"...

États-Unis. Vaccinés ou non, la charge virale est la même chez les contaminés au Covid-19 [Vidéo]

Aux États-Unis, le retour du port du masque en intérieur pour les vaccinés est d'actualité car de récents travaux...

Astrid Prunier (RN) : « La Région Bretagne a voté des subventions hallucinantes à des associations féministes et communautaristes » [Interview]

La dernière session du Conseil régional de Bretagne a été l'occasion de constater, une fois de plus, le sectarisme...

L’écrivain et éditeur allemand de la Nouvelle Droite Götz Kubitschek réside à Schnellroda, un village situé dans l’Est de l’Allemagne, en Saxe-Anhalt. Lionel Baland lui a rendu visite et l’a interrogé pour Eurolibertés.

Breizh-info.com : Quand avez-vous créé vos structures ? 

Götz Kubitschek : Les éditions Antaios (https://antaios.de/) et la fabrique d’idées intitulée Institut für Staatspolitik (Institut pour la politique d’État) (https://staatspolitik.de/) ont été fondées en 2000 et le magazine Sezession (https://sezession.de/) en 2003.

nouvelle_droite

Breizh-info.com : Que pensent les habitants du village de vos activités ? 

Götz Kubitschek : Les habitants du village ne sont pas très intéressés par les débats d’idées. Il n’y a pas de problème. Ils acceptent celles-ci. L’Alternative pour l’Allemagne (AfD) est un parti politique patriotique qui a pignon sur rue. Ici, cela fait partie de la normalité.

Lorsque nous organisons une formation, les gauchistes viennent ici. Ils reçoivent de l’argent de l’État. Mais cela nous est égal.

Breizh-info.com : Vos enfants rencontrent-ils des problèmes à l’école ? 

Götz Kubitschek : Non.

Breizh-info.com : Publiez-vous des auteurs francophones ? 

Götz Kubitschek : Oui. Nous mettons à la disposition du public germanophone des productions de Jean Raspail, Richard Millet, Renaud Camus, Henry de Montherlant, Laurent Obertone. Nous traduisons des articles de la revue Nouvelle École, par exemple de Guillaume Travers. Nous avons interrogé Dominique Venner juste avant son décès.

Breizh-info.com : Êtes-vous engagé en politique ? 

Götz Kubitschek : La métapolitique et la littérature m’intéressent, mais pas les partis politiques.

Breizh-info.com : Comment expliquez-vous la différence entre l’Ouest et l’Est de l’Allemagne ? 

Götz Kubitschek : L’histoire de ces deux parties du pays après la Seconde Guerre mondiale a été complètement différente. L’Est a connu l’occupation russe et le socialisme. Puis, lors de la révolution de 1989, la population a contesté le régime. Elle sait ce qu’est le mensonge, l’élite qui est éloignée du peuple, la non-indépendance de la presse, les dénonciations, la diffamation.

Dans l’Ouest, ce n’est pas aussi prégnant.

Breizh-info.com : La République Démocratique Allemande (RDA) était-elle nationaliste ? 

Götz Kubitschek : Elle n’était pas aussi ouverte. Les idées socialistes fonctionnent toujours mieux dans le cadre nationaliste.

Breizh-info.com : Avez-vous des problèmes avec l’État ? 

Götz Kubitschek : L’État criminalise ce que nous faisons et nous criminalise, via l’Office fédéral de protection de la Constitution [NDLR : un service de renseignement]. C’est irrationnel et surréaliste. Mais cela ne me dérange pas dans mon travail. C’est un peu comme une abeille dans un verre de bière.

Je n’ai jamais été violent et je n’ai jamais appelé à la violence, ni à la fin du système et pourtant nous sommes sous surveillance.

L’Office de protection de la Constitution est instrumentalisé. Il ne sert pas la protection de la Constitution, mais les partis du système par rapport à la concurrence.

Breizh-info.com : Et avec le fisc ? 

Götz Kubitschek : Non. Nous n’avons pas de problème car tout est propre et donc nous ne sommes pas attaquables sous cet angle.

Breizh-info.com : Et avec les livres que vous publiez ? 

Götz Kubitschek : Non, à part avec les auteurs. Je n’ai pas eu de problèmes, pas de livres interdits. Amazon supprime des livres de son catalogue. Parfois des libraires ne veulent pas les vendre, mais en général cela se passe bien.

Les choses sont simples : être éditeur est une grande chose et attirer de nombreux jeunes est une joie. Ce que l’État, les journalistes et les antifas font ne m’occupe que 10 minutes.

Breizh-info.com : Que pensez-vous des écrits de Thilo Sarrazin, l’écrivain, désormais exclu du Parti social-démocrate SPD, qui a dénoncé dans ses ouvrages les conséquences de l’immigration ? 

Götz Kubitschek : Sarrazin était important pour nous il y a une décennie. Il a ouvert une porte.

Propos recueillis par Lionel Baland

.
- Je soutiens BREIZH-INFO -

Manifestations contre le pass sanitaire : vers un mois d’août mouvementé pour le gouvernement ?

Manifestations contre le pass sanitaire : vers un mois d’août mouvementé pour le gouvernement ? Débat du 31/07/2021 avec Rémi...

« Vous êtes rationnel, pourquoi nier l’efficacité des vaccins ». Laurent Ozon répond à un journaliste

Le journalisme mainstream se fait de plus en plus militant en faveur des mesures gouvernementales. Il suffit d'ailleurs de...

Articles liés

Les services secrets allemands persécutent la maison d’édition Antaios et la Nouvelle droite.

Fahrenheit 451 est le titre d’un roman de l’écrivain américain Ray Bradbury publié en 1953. Au sein de cet ouvrage, qui est à l’origine du...

Guerre culturelle : faut-il encore diaboliser la Nouvelle Droite ? [Vidéo reportage]

Retrouvez ci-dessous un reportage réalisé par Edouard Chanot, pour Sputnik, à propos de la Nouvelle Droite mais aussi de « la Nouvelle Librairie » qui...

Au delà des droits de l’homme. Réédition d’un des livres majeurs d’Alain De Benoist

Les éditions Pierre Guillaume de Roux rééditent un ouvrage majeur d'Alain De Benoist intitulé « Au delà des droits de l'homme ». Il était...

L’interview choc d’Eric Zemmour dans la revue Eléments

04/02/2015 – 07H30 Paris (Breizh-info.com) - Aujourd’hui Eléments est l’une des plus anciennes revues d’idées d’expression française - elle paraît sans interruption depuis près de...