Je suis noir et je suis (toujours pas) Michel Zecler. Par Stéphane Edouard

A LA UNE

Scandale en forêt de Lanouée. Le conseil d’Etat autorise la construction d’éoliennes

C'est un véritable scandale validé par le conseil d'Etat, et qui concerne la forêt de Lanouée, dans le Morbihan. Le...

Bernard Rio (Un dieu sauvage) : « Le monde occidental est désenchanté et même déprimant si on ne prend pas un peu de recul...

Bernard Rio mène une double carrière d’écrivain et de journaliste. Il est l’auteur d’une soixantaine de livres, et a...

Immigration 2019. Seuls 15% des immigrés sous le coup d’une Obligation de Quitter le Territoire (OQTF) sont expulsés

C'est un scandale important révélé par la Cour des Comptes dans son rapport intitulé L’entrée, le séjour et le...

Jacques Attali : « Il n y a pas de solution à la pandémie qui ne soit globale, de même qu’il n y a...

Jacques Attali s’est beaucoup exprimé, a beaucoup écrit, au sujet notamment de la pandémie de Covid-19 à travers le...

Débunkage. Plus de mots arabes que de gaulois dans la langue française, vraiment ?

« Il y a plus de mots arabes que de gaulois dans la langue française », claironne la journaliste Ouafia Kheniche...

Après Théo Luhaka, Georges Floyd, Adama Traoré, la nouvelle affaire où un noir à qui on donnerait le bon Dieu sans confession serait pris à partie par les forces de l’ordre : Michel Zecler, le « producteur de musique » tabassé sous caméra de surveillance dans le 17ème à Paris.

  • Des antécédents judiciaires pour stupéfiants, vols et outrages
  • a fait de la prison
  • était en possession de stupéfiants le jour de son arrestation
  • aurait appelé en renfort une dizaine de personnes présentes dans son « local »
  • la gauche tombe à bras raccourcis sur le ministre de l’intérieur d’un gouvernement qu’elle a ardemment oeuvré à mettre au pouvoir (2017 : « faites ce que vous voulez mais votez Macron » ~ Libération)
  • Le rap est la cicatrice qui suppure sur la gangrène de la violence. Il se nourrit de ce type de bavure pour entretenir le mythe d’une guerre des gangs (tous les gangs) contre la police. Cette musique est un écosystème à fabriquer les homicides. Il ne survivrait pas sans sa dose régulière d’injustice, d’ailleurs quand ils viennent à manquer, il s’invente des « clashs » entre chefs de meute sur les réseaux sociaux, des rixes dans les aéroports, les mac do, les magasins de casket’ survêt’ (cf Sexion d’Assault)

Illustrations : DR
[cc] Breizh-info.com, 2020, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

.
- Pour soutenir BREIZH-INFO et l'info sans filtre -

La poursuite de l’idéal, fresque littéraire de Patrice Jean

La poursuite de l’idéal. Un titre de roman on-ne-peut-plus inspirant, que personne n’oserait renier, quoique beaucoup ne se risqueraient...

Plegoù-dibleg divyezhek an ADEC 29

Bep bloaz e vez roet lañs d'ur c'houlzad kelaouiñ diwar-benn krign-bev an divronn. E departamant Penn-ar-Bed emañ an ADEC...