Automobile. Le marché de la voiture solaire est ouvert… [Vidéo]

A LA UNE

Fête de la musique 2019 à Nantes : vers une mise en examen de Johanna Rolland

« Le jeune homme est bien tombé dans la Loire pendant l’intervention policière » : depuis hier soir, des titres de ce...

Nico Prat – Benjamin Durand : « La victoire d’Oasis se situe dans un soft power mainstream par delà les classes sociales et les...

Les éditions Playlist society viennent de sortir un bouquin que tous les amateurs de rock doivent posséder. Avec Oasis...

Jean-Yves Le Gallou : « Une candidature Zemmour pulvériserait le front républicain » [Interview]

Les Bobards d'Or, traditionnelle cérémonie de la fondation Polémia qui récompense les médias de grand chemin, se sont déroulés...

Gens du voyage. Des occupations illégales de terrains qui exaspèrent maires et propriétaires

Phénomène récurrent en France, les occupations illégales de terrains par des gens du voyage, nombreuses ces derniers jours, exaspèrent...

Cyclisme. Tour de France 2021. Le parcours détaillé étape par étape [Analyse]

Le Tour de France 2021 se rapproche à grands pas. Après vous avoir présenté les 4 étapes bretonnes dans...

Quel avenir pour la voiture solaire ? Une start-up californienne vient de commercialiser « le premier véhicule électrique solaire au monde n’ayant jamais besoin d’être rechargé ».

Des cellules photovoltaïques sur la voiture solaire

Si la voiture électrique se fait très progressivement une place sur le marché de l’automobile en France, la question de leur autonomie limitée avec l’obligation de la recharger régulièrement est l’un de ses principaux désavantage, outre le coût d’acquisition.

Mais la contrainte de brancher son véhicule électrique entre deux trajets pourrait, dans un futur plus ou moins proche, être dépassée. Et ce, grâce aux derniers progrès réalisés dans le domaine des panneaux photovoltaïques. Tout comme dans leur intégration à la carrosserie des voitures. Ces panneaux solaires pourraient alors, après plusieurs heures d’exposition aux rayons du soleil, offrir une autonomie de quelques dizaines de kilomètres au véhicule. La latitude et la saison ayant une incidence sur la rapidité de la recharge.

Concernant l’emplacement de ces panneaux, ils s’intègrent sur le toit de la voiture mais aussi sur le capot et la lunette arrière pour occuper le maximum de surface disponible.

Un prototype sans besoin de recharge ?

Les départements recherche et développement des différents constructeurs mondiaux poursuivent ainsi leurs avancées. Notamment en concurrence avec les Japonais de Toyota et le constructeur allemand Sono, la startup californienne Aptera vient d’annoncer la commercialisation d’une voiture à trois roues présentée comme étant « le premier véhicule électrique solaire au monde n’ayant jamais besoin d’être rechargé ». Une voiture solaire qui aurait une autonomie pouvant atteindre les 1 600 km. Proposées au prix de 26 000 dollars, le lot des 330 premiers modèles a été vendu en l’espace de 24 heures au début de ce mois de décembre. Ils seront livrés à leurs acquéreurs au début de l’année 2021. À titre de comparaison, aucun véhicule électrique grand public actuellement sur le marché n’a une autonomie supérieure à 800 kilomètres.

Ce système « Never Charge » [NDLR : sans recharge] d’Aptera est intégré dans chaque véhicule et est conçu pour récolter suffisamment de lumière du soleil pour parcourir « plus de 11 000 miles [NDLR : 17 700 km] par an dans la plupart des régions » indique le constructeur.

Une autonomie journalière limitée mais…

Quant à la forme inhabituelle en goutte d’eau de la voiture solaire, elle est conçue pour être aussi aérodynamique que possible afin de nécessiter moins d’énergie pour fonctionner.

Cependant, les panneaux solaires qui recouvrent la voiture ne sont capables de capter suffisamment d’énergie solaire pour la recharger que sur une distance de 64 km par jour, y compris dans une zone bénéficiant d’un bon ensoleillement telle la Californie. Cette autonomie journalière relativement faible est alors à relativiser par la gratuité de la source d’énergie et permet de couvrir les trajets domicile-travail de courte distance sans avoir à débourser un centime.

Par ailleurs, cette voiture solaire californienne est dotée d’une prise de courant de 110 V qui permet de la recharger manuellement, et qui peut être branchée sur une prise murale standard. Cela permet d’avoir une autonomie de 240 km à partir d’une charge de nuit. Une bonne alternative pour les jours de pluie…

Crédit photo : Wikimedia Commons (CC/Anthony) (photo d’illustration)
[cc] Breizh-info.com, 2020, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO -

Eric Zemmour : « En politique, il faut prévoir le pire pour que celui-ci ne se produise pas et se donner les moyens de...

Eric Zemmour : « En politique, il faut prévoir le pire pour que celui-ci ne se produise pas et...

Lorient. De la cocaïne et des armes saisies, intervention du Raid

Le trafic de drogue continue d'empoisonner la Bretagne tandis qu'il enrichit les dealers, provenant souvent d'Île-de-France par ailleurs. À...

1 COMMENTAIRE

  1. je pense que de nuit avec les phares et en hiver avec le chauffage , on ne doit pas aller bien loin avec ce qui n’est encore qu’un gadget !

Il n'est plus possible de commenter cet article.

Articles liés

Automobile. Obligatoire à partir de 2022 sur les véhicules neufs, à quoi servira la « boîte noire » ?

À partir de 2022, les véhicules neufs vendus en Europe seront dotés d'une « boîte noire ». À quoi servira précisément ce nouveau dispositif...

Automobile. Le point sur le marché du véhicule d’occasion

En mars, malgré les nouvelles mesures de confinement, le marché de l'occasion confirme la bonne tendance enregistrée en début d'année avec un volume de 587...

Froid, loi Montagne, verglas : comment bien entretenir son véhicule cet hiver ?

L'entrée dans la période hivernale est synonyme de changement de pneumatiques et de contrôle des organes clés de sécurité de son véhicule. Voici les...

Union européenne. Les véhicules diesel et essence interdits à la vente d’ici 2035 ?

Les véhicules à motorisation diesel et essence sont condamnés à disparaître en Europe d'ici quelques années. C'est en tous cas la volonté formulée par...