Vannes. Des caméras de surveillance de nouveau attaquées par des dealers [Vidéo]

emeutes-nantes-police

À Vannes, la destruction de caméras de surveillance à la disqueuse est en passe de devenir une spécialité locale pour les dealers dérangés dans leurs trafics.

Des caméras de surveillance malvenues à Vannes

N’en déplaise aux magasines « lifestyle » parisiens, Vannes n’a plus rien d’une « belle endormie ». La ville morbihannaise dispose en effet d’une jeunesse particulièrement remuante dans ses quartiers dits « sensibles », Kercado en tête.

Le quartier occupe de nouveau la rubrique faits divers avec une vidéo sans équivoque : trois individus ont été filmés par un riverain le lundi 21 décembre au soir tandis qu’ils tentaient de scier avec une disqueuse un mât en fer sur lequel était jonchée une caméra de surveillance. D’abord diffusée sur Snapchat, le SICP (syndicat des commissaires de police) l’a ensuite relayée sur Twitter.

Sur les images, on aperçoit ainsi trois personnes masquées dans un lieu connu pour être largement fréquenté par les dealers de Kercado. Mais leur opération sera interrompue par l’arrivée de deux véhicules de policiers.

Dans son tweet, le SICP commente : « Les dealers n’aiment pas les policiers qui gênent leur trafic juteux. Ils s’attaquent aussi aux caméras qui perturbent leur activité. C’est sans compter [sur, NDLR] la réactivité de la police de Vannes qui a interpellé un individu impliqué dans cette dégradation ».

Caméra attaquée à la disqueuse : un précédent à Vannes

Cette tentative de la part de certains voyous vannetais de se débarrasser d’une caméra de surveillance venant contraindre leurs activités n’est pas une nouveauté dans la préfecture du Morbihan. Au mois de mai 2020, un mineur de 15 ans fût interpellé dans le même quartier de Kercado peu de temps après avoir été surpris à essayer de scier le mât d’une caméra de surveillance installée dans la cité Armorique, là encore à l’aide d’une disqueuse.

L’individu, provenant de Créteil et déjà défavorablement connu des services de police, se débarrassera de la disqueuse en question et de 440 euros en espèce contenus dans une sacoche juste avant son interpellation. Les dégâts occasionnés sur le mât de la caméra furent alors estimés à environ 2 000 euros.

Un dealer de Kercado condamné

Kercado encore et toujours sur le devant de la scène judiciaire puisqu’un individu de 18 ans a été condamné le 23 décembre par le tribunal correctionnel de Vannes pour de la vente de cocaïne et de cannabis dans le quartier. Il avait été arrêté le 26 novembre dernier par les forces de l’ordre à Kercado après avoir lancé une course-poursuite. Sur lui, les policiers retrouvèrent alors 500 € en petites coupures, 230 grammes de cannabis et treize grammes de cocaïne. Des produits stupéfiants, la police en découvrit aussi dans une cave dont l’interpellé avait la clef.

Loin d’être un inconnu des juges vannetais, il avait déjà été condamné en novembre 2019 par le tribunal pour enfants de Vannes et interdit de séjour dans le Morbihan. En état de récidive et après trois séjours précédents en prison, il était déjà sous contrôle judiciaire lors de son arrestation. À l’issue de l’audience, le tribunal l’a condamné à six mois de prison ferme. Avant un retour à Kercado une fois la peine effectuée ?

Crédit photo : DR (photo d’illustration)
[cc] Breizh-info.com, 2020, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

ARTICLES LIÉS

- Sécession la première parution de Yann Vallerie, rédacteur en chef de Breizh-info -

- Je soutiens BREIZH-INFO -

PARTAGEZ L'ARTICLE !

LES DERNIERS ARTICLES

ABONNEZ VOUS À NOTRE NEWSLETTER

Pas de pubs, pas de spams, juste du contenu de qualité !